☀︎
archives

Souvenirs d’enfance

Ce tag est associé à 13 articles

Note de lecture : « Inconstance des souvenirs tropicaux » (Nathalie Peyrebonne)

Lorsque les souvenirs fondateurs d’une enfance doivent être relus en urgence, et que tout se met alors à vaciller. Une somptueuse poésie mémorielle sous tension du réel. x Vingt ans de vie à Paris n’avaient pas fait de moi une Parisienne. C’était là du provisoire qui durait, une existence adoptée, un beau jour, et qui … Lire la suite

Note de lecture : « L’épaisseur du trait » (Antonin Crenn)

Le récit poétique et fantastique d’un aller-retour entre un ici trop balisé et un ailleurs à déchiffrer, pour extraire de la carte un territoire à véritablement habiter. x Les gens en général, et les Parisiens en particulier, gardaient souvent dans un tiroir de leur bureau – ou en évidence sur le petit guéridon de l’entrée … Lire la suite

Note de lecture : « Saint-Germain-en-Laye » (Anne Savelli)

Alice au pays des classes sociales, ou le songe d’une jeunesse sur les frontières intérieures. x En explorant l’imaginaire enfantin et adolescent de l’une des villes les plus bourgeoises de France, Anne Savelli nous offre avec ce « Saint-Germain-en-Laye » publié en 2019 aux éditions de L’Attente un étonnant écho à ses grands « décors », les explorations majeures … Lire la suite

Note de lecture : « Bubblegum » (Adam Levin)

Ce que nous disent sans doute le Net et les lolcats, écrit sans le Net et sans lolcats. Un chef-d’œuvre époustouflant d’ambition et de drôlerie songeuse, par l’auteur des « Instructions ». x x Depuis l’enfance, Belt Magnet entend les objets inanimés (qui ont donc bien une âme, fût-elle rudimentaire, à l’insu de – presque – toutes … Lire la suite

Note de lecture : « Burnt Rotis, With Love » (Prerna Bakshi)

Une féroce dénonciation poétique de la place si malmenée des femmes dans la société indienne et ailleurs, et de l’exploitation généralisée qui perdure. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE The temple, thus, was similar to an elite club. The priests acted similar to bouncers (except only worse) forever restricting the entrance of those most oppressed, … Lire la suite

Note de lecture : « Yeux Noirs » (Frédéric Boyer)

Éclairer le trou noir d’un souvenir d’enfance. Une méditation éblouissante sur l’enfance, l’amour et le passage du temps. x Un souvenir d’enfance se trouve à la source de ce récit paru le 18 août 2016 aux éditions P.O.L., après «Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?» (2015), un souvenir que le narrateur ressuscite et … Lire la suite

Note de lecture : « August » (Christa Wolf)

Le texte ultime et apaisé de Christa Wolf, qui souligne la force intacte des émotions d’enfance.   À l’été 2011, quelques mois seulement avant sa disparition, Christa Wolf écrivit ce texte court d’une simplicité lumineuse. Unique texte de l’auteur centré autour d’un homme, August, il est dédié à son mari Gerhard qui  partageât la vie de Christa … Lire la suite

Note de lecture : « Précis de médecine imaginaire » (Emmanuel Venet)

Précis de médecine imaginaire, et de littérature contagieuse. x Semblant paver le chemin pour un projet littéraire beaucoup plus vaste, ce «Précis de médecine imaginaire» est un livre captivant, paru en 2005 aux éditions Verdier, à mi-chemin entre le traité de médecine et le recueil de nouvelles. On y découvre un Emmanuel Venet, écrivain et psychiatre … Lire la suite

Note de lecture : « Le dedans des choses » (Patrick Autréaux)

«Un kaléidoscope où on se prend à guetter quelque chose de moins manifeste que le fil des images.» x Paru en 2012 aux éditions Gallimard, le troisième livre de Patrick Autréaux, est comme une fantaisie, l’exploration d’une boîte à trésors intérieure, une collection de souvenirs et de moments intimes ou essentiels pour la construction d’un … Lire la suite

Note de lecture : « Assise devant la mer » (Pierre Silvain)

L’éclat inaltérable de l’image et du corps maternels. x Publié en 2009 aux éditions Verdier, l’avant-dernier roman de Pierre Silvain (1926-2009), dont le somptueux «Julien Letrouvé colporteur» m’avait déjà transportée, évoque les souvenirs, gravés dans la mémoire d’un homme, d’une enfance au Maroc et de la relation d’amour possessif et tourmenté avec sa mère, une … Lire la suite