☀︎
archives

Souvenir

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Chauffer le dehors » (Marie-Andrée Gill)

Le chagrin d’amour comme il a rarement été chanté, pleuré, souffert et souri – presque. x Née dans la communauté ilnu de Mashteuiatsh, dans le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la poétesse québecoise Marie-Andrée Gill nous offre en ce début 2019 un troisième recueil, toujours chez La Peuplade. Après « Béante » (2012) et « Frayer » (2015), elle affecte un instant de … Lire la suite

Note de lecture : « Débarqué » (Jacques Josse)

L’intense et pudique chant funèbre pour un père qui jamais ne put naviguer « en vrai ». x Ce qu’il faisait là-bas, dans ce port connu comme haut lieu de la pêche à la coquille Saint-Jacques l’hiver et pour son afflux de touristes en période estivale, restait assez énigmatique. On ne le voyait que le soir. Il … Lire la suite

Note de lecture : « Un vent de cendres » (Sandrine Collette)

La Belle et la Bête dans les vignes champenoises, décevant par rapport au précédent et au suivant de l’auteur. x Publié en 2014 dans la collection Sueurs froides de Denoël, le deuxième roman de Sandrine Collette m’a un peu déçu. Si elle y développe le même talent dans la construction dramatique en (presque) huis clos … Lire la suite

Note de lecture : « Mémoires des failles » (Philippe Annocque)

Fragments hantés d’une impossible et jouissive reconstitution mémorielle par les interstices. x Publié en avril 2015 aux éditions de l’Attente, ce nouveau texte de Philippe Annocque poursuit l’exploration des possibilités d’existence d’une identité, qui hante, chez l’auteur, aussi bien, en creux pourrait-on dire, le passionnant « Liquide » que, dans les tâtonnements sous contrainte à travers les … Lire la suite

Note de lecture : « Nos guerres indiennes » (Benoît Jeantet)

La redoutable écriture fragmentaire des jeunesses ayant laissé oublier leurs « guerres indiennes ». x Publié en numérique en décembre 2014 et en papier en mars 2015 chez publie.net, ces 75 pages de Benoît Jeantet, jusqu’ici surtout auteur de poèmes et de nouvelles (certaines ayant notamment été publiées dans le passionnant Zaporogue de Sébastien Doubinsky), et d’un … Lire la suite

Note de lecture : « The Song of Synth » (Seb Doubinsky)

Psychédélique et poétique, un rare, puissant et déconcertant exercice d’anticipation socio-politique. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE Publié en 2013 chez Black Coffee Press, ce court roman prouve à nouveau à quel point Sébastien Doubinsky est non seulement parfaitement à l’aise aussi bien à la croisée des genres littéraires qu’en immersion en leur sein (que … Lire la suite

Note de lecture : « Le cahier d’Alberto » (Monique Rivet)

Sous couvert d’enquête historique, pénétrer en une rêveuse effraction les arcanes de la création fictionnelle. x Publié début avril 2015 aux éditions Quidam, « Le cahier d’Alberto » n’est que le cinquième roman de l’impressionnante octogénaire Monique Rivet, après trois romans publiés chez Gallimard au début des années 60, et après « Le glacis », manuscrit de 1957 retravaillé … Lire la suite

Note de lecture : « Les malchanceux » (B.S. Johnson)

Mémoire brisée, disjointe et inconsolable d’un ami emporté par le cancer. Chef d’œuvre. x Publié en 1969, le quatrième roman de B.S. Johnson est sans doute le plus spectaculaire dans sa forme, et il aura fallu attendre 2009 pour qu’un éditeur, Quidam, nous en offre la traduction (celle de Françoise Marel) en reproduisant la forme … Lire la suite

Note de lecture : « Week-end à Oswiecim » (Patrick Imbert)

Premier album photo du « Tourisme du désastre » : Auschwitz, ses fast foods et ses excursions. Saisissant. x Publié en juin 2011, le premier opus de la saisissante série « Tourisme du désastre » conduite par Patrick Imbert est consacré à Oswiecim, petite bourgade polonaise située à soixante kilomètres de Cracovie, davantage connue sous son nom allemand d’Auschwitz. … Lire la suite

Note de lecture : « Comment élever votre Volkswagen » (Christopher Boucher)

L’amour et la vie comme mécanique automobile surréaliste et comme narration forcenée. x x Publié en 2011, traduit en français en 2014 par Théophile Sersiron chez Le Nouvel Attila, le premier roman de l’Américain, natif du Massachusetts, Christopher Boucher, compte parmi ces lectures pas si fréquentes qui peuvent à la fois ébranler et enchanter durablement … Lire la suite