☀︎
archives

Sorcellerie

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « Qui a peur de la mort ? » (Nnedi Okorafor)

Un formidable roman d’apprentissage, cruel et cru, violent et beau, alliant technique et magie, pour extraire une véritable mythologie des conflits génocidaires africains, du Biafra au Rwanda, et des émancipations possibles. x Ma vie s’est effondrée quand j’avais seize ans. Papa est mort. Il avait le cœur solide, et pourtant il est mort. À cause … Lire la suite

Note de lecture : « Lyonesse » (Jack Vance)

Fusionnant des mythes celtiques et pré-arthuriens dans le creuset de la magie systémique vancienne, osant une narration géopolitique endiablée, sans doute l’une des plus belles œuvres de l’histoire de la fantasy. x RELECTURE Reconnu au fil des années, par ses pairs comme par le public, à la fois comme l’un des grands maîtres d’œuvre d’univers … Lire la suite

Note de lecture : « Rhialto le Merveilleux » (Jack Vance)

Les toutes dernières nouvelles de la Terre Mourante, toujours goûteuses même lorsqu’elles jouent à la caricature. x RELECTURE Quatrième et dernier volume de ce qui constitua in fine le « cycle de la Terre mourante », publié en 1984 (trente-quatre ans après « Un monde magique », tout de même !) et traduit en français en 1985 par Michel … Lire la suite

Note de lecture : « Confessions d’une séancière » (Ketty Steward)

Yé krik. Lorsque se redit et se transforme le conte traditionnel martiniquais et que s’en actualise le sens. Yé krak. x « Comment aurais-je pu me douter que la plaisanterie me mènerait si loin ? – Mais ma petite demoiselle, tu le savais ! Au plus profond de toi. Les tabous n’ont jamais servi qu’à nous … Lire la suite

Note de lecture : « Sur l’île de Lucifer » (Serge Quadruppani)

Paranoïa sécuritaire, soupçonnable sorcellerie anti-capitaliste et enfants réputés innocents, en un redoutable cocktail forestier et politique limousin. x À Ayguière, village presque forestier des confins de la Haute-Vienne et de la Corrèze, sur le très limousin et célèbre plateau de Millevasques, un haut responsable de fonds d’investissement mondialisé, fonds actuellement engagé dans l’intense acquisition de … Lire la suite

Note de lecture : « Très bonnes nouvelles du Bénin » (Jacques Dalodé)

Entre Cotonou, Porto-Novo et la brousse, 13 nouvelles du Bénin d’aujourd’hui et de juste hier. x Ce n’est pas un secret : la vente de charité fut introduite à Boulagon en 1928. Par des pères missionnaires, désireux de réchauffer l’ardeur et le saint zèle de leurs fidèles, peu enclins, au départ, à contribuer de leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Le dernier chasseur de sorcières » (James Morrow)

La lutte entre science et superstition religieuse, incarnée par les livres et par quelques humains singuliers en 1735. Tragique, drôle et beau. x RELECTURE – PREMIÈRE LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE En ma qualité de livre, assemblage de cuir et de rêves, d’encre et d’inspiration, je compte des érudits parmi mes amis, des poètes parmi … Lire la suite

Note de lecture : « Sanguines » (Pascale Pujol)

Rituels de domination et interdits subtils autour des imaginaires multiples du sang menstruel. x Autrice découverte relativement récemment ici, par deux belles nouvelles insérées dans les anthologies collectives Antidata « Parties communes » (2016) et « Petit ailleurs » (2017), Pascale Pujol nous offre son deuxième recueil de nouvelles, toujours chez Quadrature, trois ans après « Fragments d’un texto amoureux », … Lire la suite

Note de lecture : « Les furies de Borås » (Anders Fager)

L’horreur mythologique est vivante et guette, repliée dans les creux d’un quotidien scandinave complice ou inconscient. x La boîte de nuit d’Underryd se situe loin dans la forêt, au centre du triangle délimité par Värnamo, Borås et Jönköping. Dans un trou enténébré au nord du Småland. On a toujours dansé à Underryd. Depuis Dieu sait … Lire la suite

Note de lecture : « Mikhaïlo Potyk et Mariya la très-blanche mouette » (Elli Kronauer)

La grande byline du héros ensorcelé sauvé malgré lui. x Cinquième et dernier recueil, paru en 2001 à l’École des Loisirs, de cette singulière voix du post-exotisme volodinien que fut Elli Kronauer, « Mikhaïlo Potyk et Mariya la très-blanche mouette » achève le travail de transmutation et de transfiguration entrepris sur une série de bylines, … Lire la suite