☀︎
archives

Société de consommation

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « La faim de leur monde » (Akhenaton)

Les mots percutants de l’un des maîtres contemporains du flow en français, dont la politique sous-jacente, vacillante, laisse toutefois elle aussi quelque peu sur sa faim. x L’ironie de la vie fait qu’à l’instant même Où mon encre pose les premiers mots de ce poème J’aurais tant aimé qu’elle puisse l’écouter Il y a une … Lire la suite

Note de lecture : « Le poète du futur » (Sophie Coiffier)

L’étonnante fusion poétique du survivant, en prophète douteux, et du drone, aux batteries quasi-inaltérables, pour évoquer un futur effondré distant et familier. x Le superscanner à impulsions fait des sons bizarres. On pourrait même croire qu’il a rougi. Je concentre mon regard sur le skaï de la berline rouillée et m’exhorte à ne rien penser. … Lire la suite

Note de lecture : « Béante » (Marie-Andrée Gill)

Nous sommes exotisme nous sommes millénaire : s’arracher en poésie aux injonctions identitaires pour pouvoir exister x allez rentre à pas d’heure ne compte plus les chandelles du désastre j’assiste les stratégies dérives sans rien faire la magie n’existe pas pour les égarés Sept ans avant « Chauffer le dehors », trois ans avant « Frayer », « Béante » fut … Lire la suite

Note de lecture : « Brut » (Dalibor Frioux)

Énergie fossile et consommation, richesse et éthique, ouverture et repli : une puissante fiction spéculative usant de Norvège et d’humour subtil pour nous donner à voir et à penser les carences de nos lignes de fuite. x Avec sa télécommande, Katrin passait de la télévision à Internet. Le choix des internautes du site de La … Lire la suite

Note de lecture : « Résistance » (Barry Lopez)

En neuf missives-récits, une incroyable leçon fictionnelle de résistance contemporaine. x Barry Lopez est surtout connu en France pour son redoutable « Rêves arctiques », National Book Award 1986, fabuleuse confrontation entre les habitats arctiques de divers animaux et les mutations délétères imposées désormais par l’homme, leçon d’écologie et de philosophie. Son activité purement fictionnelle est nettement … Lire la suite

Note de lecture : « Terreur, Saison 1 » (Éric Arlix)

Vingt-deux épisodes de bizarreries comportementales lancinantes, dans toute l’Europe, pour construire brillamment une série terriblement significative. x Des individus se levèrent de leur canapé Ora-ito série spéciale Conforama à 534 euros, de leur clic-clac Hagalund de chez Ikea à 399 euros, de leur canapé Swan d’Arne Jacobsen à 9 934 euros et lâchèrent au sol … Lire la suite

Note de lecture : « Poèmes de supermarché » (Andri Snær Magnason)

Extraire une poésie acide des rayons fiévreux du supermarché x x x On est ce que l’on mange Mon grand-père était à 70 % eau il était à 70 % le ruisseau qui longeait la maison descendant des montagnes Il était à 30 % la truite dans le ruisseau la perdrix dans la bruyère et … Lire la suite

Lecture BD : « Soft City » (Pushwagner)

Une incroyable BD ressurgie des années 1970 pour nous foudroyer d’un choc visuel de première grandeur. x x Cet album saisissant de l’artiste norvégien Hariton Pushwagner semble surgi brutalement d’une autre époque, celle de sa conception (1969-1975), disparu qu’il fut dans les méandres d’un déménagement compliqué, avant d’être miraculeusement ressuscité en 2002, pour être traduit … Lire la suite

Note de lecture : « Élise et Lise » (Philippe Annocque)

La belle et terrifiante morphologie du conte de la consommation mimétique. x x À nouveau, Philippe Annocque frappe fort et subtilement à la fois. Malaxant avec une légèreté apparente qui pourrait toucher au détachement tragique une histoire simple à première vue, celle d’une amitié juvénile entre deux jeunes étudiantes, il invente un nouveau dispositif spécifique … Lire la suite

Note de lecture : « Hyperrectangle » (Aden Ellias)

Une fort singulière et réjouissante préparation du roman – ou plutôt du cuboïde hyperrectangle qui l’englobe. x La veille au soir, je m’étais donné rendez-vous très tôt le lendemain matin pour écrire un très grand livre ou quelque chose comme ça. La nuit passerait ainsi grosse de ce rendez-vous pris entre ce qu’il fallait bien … Lire la suite