☀︎
archives

Sens de la vie

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « French exit » (Patrick deWitt)

De New York à Paris, pour la veillée crépusculaire d’une grande fortune enfuie, veillée mortuaire qui se transforme sous nos yeux ébahis en tout autre chose, aux confins farceurs du fantastique et du métaphysique. x Durant les années suivantes, insolite touche finale à un tableau qui l’était déjà, on raconta que Frances, cette beauté drôle … Lire la suite

Note de lecture : « Le chien a des choses à dire » (Jean-Marc Agrati)

Enfin de retour, « Le chien a des choses à dire » est toujours aussi affreusement et délicieusement mordant, dix-sept ans après sa première publication. Alerte sauvage dans la pop culture et dans les cages d’escalier, sang, stupre et bière pas seulement au lycée, mais dans tout le sens de la vie. Phénomène retors et poétique en … Lire la suite

Note de lecture : « Rade Terminus » (Nicolas Fargues)

Un regard incisif, tendre et ironique, sur le sens de la vie, l’expatriation, le Nord, le Sud, les fardeaux et les murs hérités, et l’incommunicabilité potentielle. x Philippe n’était pas fou. La preuve, il avait parfaitement conscience que, parmi ses comportements solitaires, certains pouvaient sans ambiguïté le faire passer pour un fou aux yeux des … Lire la suite

Note de lecture : « Le Joyeux Anniversaire de la mort » (Gregory Corso)

Quinze poèmes saisissants du plus énigmatique des grands auteurs de la beat generation. x Si le beau travail des confidentielles éditions Derrière la salle de bains et de la traductrice Laure Nuguyen-Huynh nous donnait, avec le petit diptyque « J’ai tenu un manuscrit de Shelley » / « Rembrandt autoportrait », un magnifique aperçu de la poésie de Gregory … Lire la suite

Note de lecture : « Lettre ouverte à ma bibliothèque » (Éric Bonnargent)

La somme physique des lectures de chacun définirait-elle mieux que tout ce qu’il est, in fine ? x J’ai quatre-vingt-cinq ans et cela fait maintenant dix ans que toi et moi avons quitté Paris pour nous installer ici, à Trouville, face à la mer. Ce sera notre dernière demeure. Depuis soixante-dix ans que tu partages … Lire la suite

Note de lecture : « Station Eleven » (Emily St. John Mandel)

Avec ou sans catastrophe, le sens d’une vie reste ce qui se dérobe. Une magnifique subversion du genre post-apocalyptique. x Comment miner de l’intérieur le roman post-apocalyptique pour y constituer une forme de niche écologique littéraire résolument autre – ou plutôt, peut-être, comment détourner le centre de gravité apparent de ce genre bien particulier pour … Lire la suite

Note de lecture : « Un homme qui dort » (Georges Perec)

Le détachement du monde d’un jeune homme, ou comment écrire pour dissoudre le réel. x En épigraphe à «Un homme qui dort», publié en 1967 aux éditions Denoël, juste après «Les choses», on peut lire cet extrait des Méditations sur le péché de Franz Kafka : «Il n’est pas nécessaire que tu sortes de ta maison. … Lire la suite

Note de lecture : « Orfeo » (Richard Powers)

Sens de la vie et de l’art aux prismes de la musique classico-contemporaine, de la biochimie et de la sécurité intérieure. x Publié en 2014, traduit en français en 2015 par Jean-Yves Pellegrin au Lot 49 du Cherche-Midi, le dernier en date des romans de Richard Powers (son onzième) réjouira certainement les amatrices et les … Lire la suite

Note de lecture : « Rouge ou mort » (David Peace)

Épopée de l’obsession et chronique du rapport changeant entre individu et collectif. En football, incidemment. x Publié en 2013, traduit en 2014 par Jean-Paul Gratias chez Rivages, le neuvième roman de David Peace prétend avec un art consommé de la ruse traiter de football, plus particulièrement du Liverpool Football Club, et plus spécifiquement encore, de … Lire la suite