☀︎
archives

Sans-papiers

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Terre promise » (Marc Villard)

Pour échapper à une galère persistante, deux jeunes de Barbès prennent le bus pour Londres, l’estomac repréhensible, et changent de vie sans même le savoir. Cruel et paradoxalement poétique. x Martin, le plus jeune des deux policiers, tire sur les fils de son casque audio. Il en a marre de Julien Doré. Son coéquipier se … Lire la suite

Note de lecture bis : « Requiem des aberrations » (Yves Gourvil)

La farce truculente et tragique d’un terrain vague en radeau de la bienveillance. x L’amitié est-elle soluble dans la dèche, dans la difficulté et dans l’espoir déçu ? La fraternité est-elle encore un concept viable dans un monde contemporain aux arêtes toujours plus acérées ? La bienveillance garde-t-elle encore’hui un espoir de survie ? Sous … Lire la suite

Note de lecture : « Le voyage de Hanumân » (Andreï Ivanov)

Un récit, vu de l’intérieur, de «l’encampement du monde» et un choc littéraire de grande magnitude. x «J’attends d’une œuvre littéraire une nouveauté pour moi-même, quelque chose qui, même légèrement, me modifie, quelque chose qui me rende conscient d’une “possibilité“ de la réalité, ni encore pensée, ni encore consciente : d’une nouvelle possibilité de voir, de … Lire la suite

Note de lecture : « Requiem des aberrations » (Yves Gourvil)

Le rêve utopique d’un groupe de déclassés : un roman truculent, drolatique et une ode au langage et à la musique.   Théâtral, outrancier et charismatique, le personnage central du «Requiem des aberrations», dont le nom est une des premières et nombreuses aberrations jubilatoires du roman, Moïse Chant-d‘Amour, a reçu d’un oncle, vieillard égrotant et tyrannique, la … Lire la suite

Note de lecture : « Les irréguliers » (Patrick Autréaux)

Resurgissement des fantômes du passé à l’occasion de la perte de l’être aimé, emprisonné car il est sans-papiers. x Venant d’apprendre l’interpellation de son ami et amant Virgilio, Ivan, sous le choc, se rend avec difficulté au centre de rétention de Vincennes, où celui-ci a été incarcéré car il n’avait pas de papiers. «Mais Ivan … Lire la suite

Note de lecture bis : « Sombre sentier » (Dominique Manotti)

Entrée fracassante d’une historienne dans le roman noir. x Printemps 1980 : Les travailleurs de la confection du Sentier, essentiellement turcs, se sont mis en grève de la faim pour obtenir des papiers, ce qui va conduire à la première manifestation d’envergure pour obtenir des régularisations de travailleurs clandestins. «Il raconte la clandestinité, se déguiser … Lire la suite

Note de lecture : « Sombre sentier » (Dominique Manotti)

Daquin dans le Sentier du textile, du sexe et de la drogue, sept ans après « Or noir ». x RELECTURE Publié en 1995 au Seuil, le premier roman de Dominique Manotti introduisait le personnage plutôt inhabituel du commissaire Théo Daquin, flic parisien des Stups, matois et endurci, par ailleurs homosexuel, qui deviendra un héros récurrent de … Lire la suite

Note de lecture : « SebecoroChambord – Un journal de résidence » (Arno Bertina)

Tonique et intelligente réflexion concrète sur l’écriture. xxx Publié en novembre 2013 sous l’égide du Domaine national de Chambord et du Ciclic (l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique), ces cent pages abondamment illustrées d’Arno Bertina constituent le « journal » de la résidence d’écriture qu’il conduisit au château de juillet à … Lire la suite

Note de lecture : « Les Alpes de la Lune » (Serge Quadruppani)

Une rare fable réaliste, nimbant de mythe les phénomènes contemporains d’immigration. xxx Publié en 2000 chez Métailié, ce roman découvre pour moi de nouvelles facettes du talent protéiforme de Serge Quadruppani. À travers l’histoire d’un cambrioleur plutôt gentleman, écroué de longues années, de son ami (et néanmoins parfois faux frère) libertaire talentueux, de leur associé … Lire la suite

Note de lecture : « Numéro d’écrou 362573 » (Arno Bertina)

L’amitié pudique entre deux sans-papiers jusqu’à la prison et au drame pour l’un d’eux. Un grand livre. xxx J’ai reçu comme un véritable et bénéfique choc ce travail du romancier Arno Bertina et de la photographe Anissa Michalon, publié en avril 2013 aux jolies éditions du Bec en l’air. xxx S’appuyant sur un gros travail … Lire la suite