☀︎
archives

Saint-John Perse

Ce tag est associé à 25 articles

Note de lecture : « Le sel noir » (Édouard Glissant)

En 1960, aux racines d’une vaste poétique créole de la relation, la poésie fondatrice du Tout-Monde, ancrée dans la sueur et la souffrance du capitalisme de plantation, et déjà armée pour le dépasser. x RELECTURE x à toute géographie torturée Non pas l’œuvre tendue, sourde, monotone autant que la mer qu’on sculpte sans fin – … Lire la suite

Note de lecture : « Voyage(s) » (Charlotte Monégier)

Voyages mobiles et parfois presque immobiles, rencontres de soi, de la nature et des autres : entre ciel, mer et arbres, quarante-trois moments de poésie subtilement orientés. x Nous avions atteint le bout du monde, Cap des Aiguilles. Quel vertige d’imaginer qu’au-delà de l’eau Il y avait de l’eau, Toujours de l’eau, Rien que de … Lire la suite

Note de lecture : « Baudelaire Jazz » (Patrick Chamoiseau)

Une grande lecture poétique et musicale, magnifiquement inattendue, politique et malicieuse comme il se doit, de la vie et de l’œuvre de Charles Baudelaire. x Charles Baudelaire, je pense à vous. Méditatif. Ma méditation est fille de l’ombre et de la lumière. Elle éprouve le mystère. Elle se soucie des arcanes de l’Art et de … Lire la suite

Note de lecture : « Zō » (Maïca Sanconie)

Sous le signe subtil de Jean Giono, une exceptionnelle rencontre poétique à distance entre deux artistes qui rêvent la même montagne, le même soleil et la même eau vive. x La structure du jour m’apparaît à ce réveil lent. Très vite elle s’efface, absorbée par la structure plus profonde de ce qui reste à faire. … Lire la suite

Note de lecture : « L’île batailleuse » (Nicolas Rozier)

Narration captivante et malicieuse d’une véritable aventure géographique, et invention simultanée d’une langue rusée apte à véhiculer l’essence de l’obsession artistique, sous le signe de l’énergie créatrice. Un très grand roman plein de surprises. x La France traversée comme une terre sauvage, Koenig y pensait depuis l’Afrique. À l’avance, il rayait les grandes villes. Débarqué … Lire la suite

Note de lecture : « L’entretien des muses » (Philippe Jaccottet)

Vingt-huit poètes modernes de langue française lus avec exigence et empathie par Philippe Jaccottet. Un exercice de fulgurance, de divination secrète et de bonheur presque pur. x Jamais un livre de poèmes n’aura été pour moi objet de connaissance pure : plutôt une porte ouverte, ou entrouverte, quelquefois trop vite refermée, sur plus de réalité. … Lire la suite

Note de lecture : « Quelque chose que je rends à la terre » (Sébastien Ménard)

La chronique poétique subtile d’un retour à l’essentiel, à une terre riche en luttes et en amitiés, sans repli mais au contraire dans la ligne de fuite magnifique. x la première chose d’importance que je peux vous dire la première chose que je peux vous dire c’est qu’aujourd’hui j’ai posé cette question à plusieurs reprises … Lire la suite

Note de lecture : « Les mers rêvent encore » (Stéphane Guiran)

Le beau soutien poétique de la formidable multi-installation de Stéphane Guiran à L’Isle-sur-la-Sorgue. x L’homme est un voilier en errance entre l’ici et l’ailleurs. Dans l’ombre de ses cales, le poids des encres d’hier, les portraits rêvés des terres de demain. Sur les murs de sa cabine, la carte de ses mers intérieures, épinglée de … Lire la suite

Note de lecture : « Un long voyage » (Claire Duvivier)

Comment, d’une touche de fantastique aussi discrète que vitale, transformer un roman historique impérial et fictionnel en une formidable Anabase. Du très grand art. x x Gémétous, ma hiératique, c’est pour toi que j’allume cette lanterne, que je sors ces feuilles, que je trempe cette plume dans l’encre. À vrai dire, je me lance dans … Lire la suite

Note de lecture : « Les Portes de la Maison des Morts » – Le Livre des Martyrs 2 (Steven Erikson)

Une formidable fantaisie militaire déploie sa toile narrative, avec quelques petits heurts, d’énormes promesses, et beaucoup de sombre réjouissance. x L’air sur le carrefour n’était que bourdonnement, moucheture, comme empli de sable papillonnant. Quelque part dans une rue voisine, un chien agonisant glapit, augurant d’un trépas qui tardait à venir, et non loin de la … Lire la suite