☀︎
archives

Sabine Huynh

Ce tag est associé à 5 articles

Théâtre : le festival Traits d’Union, 2ème édition : « Frontières »

Un festival de création théâtrale contemporaine, jeune, lucide, aiguisée et active. Un régal à ne pas manquer. x x x Une fois n’est pas coutume (mais peut-être bien que cela va nous donner une envie récurrente), nous vous proposons de parcourir rapidement les textes de cinq pièces de théâtre de jeune création contemporaine. La deuxième … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 5 : « Noir, et ce n’est pas la nuit » (Revue)

Un cinquième numéro sous le puissant signe du noir à facettes de Guillevic, du Black Power, de Nick Cave, et de bien d’autres ombres surprenantes. x x Je t’écris d’un pays où il fait noir Et ce n’est pas la nuit. Je t’écris Parce qu’il fait noir. Je t’écris sur le mur Qui est au … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 3 : « Visage » (Revue)

Après « Écrire petit » et « Trahir », voici « Visage », magnifique. x Publié en avril 2016, le troisième numéro de la passionnante revue La moitié du fourbi, après « Écrire petit » et « Trahir », se consacre au « Visage ». Tout d’abord, alors que je n’avais pas été convaincu par l’exercice dans le dernier numéro, « L’Œil de l’Oulipo » de Daniel Levin Becker est … Lire la suite

Note de lecture : « Jérusalem terrestre » (Emmanuel Ruben)

Ce que disent les creux et les bosses de la frontière, à Jérusalem. x À paraître en octobre 2015 chez Inculte Dernière Marge, ce nouveau texte d’Emmanuel Ruben, journal subtil d’une récente résidence d’écrivain à Jérusalem, accompagne en quelque sorte son nouveau texte, paraissant simultanément au Vampire Actif, l’essai « Dans les ruines de la carte ». … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 1 : « Écrire petit » (Revue)

Sous le signe du « petit », richesse et subtilité sont au rendez-vous de ce n°1 d’une nouvelle revue. x Publié en février 2015, le n°1 de cette revue de « littérature & appels d’air » est résolument passionnant et élégant. Thème central de ce premier numéro, « écrire petit » n’était pas dépourvu de risque, tant le minimalisme revendiqué ou … Lire la suite