☀︎
archives

Rwanda

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Qui a peur de la mort ? » (Nnedi Okorafor)

Un formidable roman d’apprentissage, cruel et cru, violent et beau, alliant technique et magie, pour extraire une véritable mythologie des conflits génocidaires africains, du Biafra au Rwanda, et des émancipations possibles. x Ma vie s’est effondrée quand j’avais seize ans. Papa est mort. Il avait le cœur solide, et pourtant il est mort. À cause … Lire la suite

Note de lecture : « Terrain vague » (Oliver Rohe)

La poésie dramatique et hallucinée de l’oubli bien commode, après la guerre civile. x Souvent il m’arrive de venir dans cette pièce et de regarder la mer. Depuis ce fauteuil et en louvoyant entre les immeubles autour je n’ai pas grand-peine à la voir : cette vue est à peu près tout ce qui me … Lire la suite

Note de lecture : « Congo Inc. – Le testament de Bismarck » (In Koli Jean Bofane)

Le Congo comme enjeu profondément hilarant et atrocement cruel du réel en tant que jeu vidéo mondialisé. x Publié en 2014 chez Actes Sud, six ans après son « Mathématiques congolaises », « Congo Inc. – Le testament de Bismarck » est le deuxième roman (hors textes destinés principalement à la jeunesse) du Congolais (Kinshasa) In Koli Jean Bofane. … Lire la suite

Note de lecture : « La stratégie des antilopes » (Jean Hatzfeld)

Troisième volet de la trilogie rwandaise : une réconciliation entre bourreaux et victimes ? x Toujours au Seuil, Jean Hatzfeld proposait en 2007 le troisième volet de son terrible récit à propos du génocide rwandais, couronné du prix Médicis cette année-là. Après « Dans le nu de la vie » (2000), où il recueillait avec une extraordinaire … Lire la suite

Note de lecture : « Un lézard au Congo » (Gil Courtemanche)

Humour désabusé aux confins du Congo et de l’Ouganda. x Journaliste canadien, Gil Courtemanche est surtout connu comme l’auteur de « Un dimanche à la piscine à Kigali » (2000), compte-rendu de première main (à peine) romancé de la période précédant immédiatement le génocide rwandais, puis des premiers jours avant l’arrivée des troupes de Kagamé à Kigali. … Lire la suite

Note de lecture : « Carnages – Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique » (Pierre Péan)

Passionnantes analyses de Péan, à lire en se disant que « même les paranoïaques ont des ennemis ». x Paru en novembre 2010, le nouvel ouvrage de Pierre Péan poursuit et amplifie le travail effectué (et hautement controversé) dans « Noires fureurs, blancs menteurs » en 2005 à propos du génocide rwandais. Une partie (relativement brève) est consacrée à … Lire la suite

Note de lecture : « Défaut d’origine » (Oliver Rohe)

D’une superbe écriture maîtrisée, régler son compte au romantisme de l’origine et de l’exil. x Publié en 2003 chez Allia, le premier roman d’Oliver Rohe impressionne d’emblée. Dans un monologue intérieur véhément, durant le temps d’un trajet en avion, simplement entrecoupé des bribes de tentatives de dialogue anodin de la part d’un encombrant et alcoolisé … Lire la suite

Note de lecture : « Équatoria » (Patrick Deville)

Parcours de l’Afrique centrale contemporaine sur les traces mythiques de Savorgnan de Brazza. xxx xxx Publié en 2009, le huitième livre de Patrick Deville (et son deuxième au Seuil) prend cette fois les traces de l’atypique explorateur franco-italien Savorgnan de Brazza, dont l’audace, qui en fit le seul vrai « rival », à l’époque, de Stanley, et … Lire la suite

Note de lecture : « Congo, une histoire » (David Van Reybrouck)

Un matériau captivant, un traitement qui hésite entre raté et détestable. xxx Publié en 2010 aux Pays-Bas et en 2012 en France dans une traduction d’Isabelle Rosselin, le gros livre (600 pages de texte et 60 pages de notes et de bibliographie) de David Van Reybrouck m’a beaucoup déçu, et un peu fâché par moments. … Lire la suite

Note de lecture : « Murambi, le livre des ossements » (Boubacar Boris Diop)

Une grande voix africaine pour aider à la compréhension de l’horreur. Quatre ans après le génocide rwandais, et alors que seuls ou presque des Occidentaux s’étaient penchés sur cette horreur, plusieurs écrivains africains organisèrent une résidence collective pour travailler sur une parole à ce propos. Le Sénégalais Boubacar Boris Diop, auteur notamment du grand « Les … Lire la suite