☀︎
archives

Rêve

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Le Printemps russe » (Norman Spinrad)

Rêve spatial humain et realpolitik politicienne, dans un roman complexe, poignant, et curieusement intemporel malgré ses ancrages historiques alternatifs. x RELECTURE Troisième lecture, ces jours-ci, de l’un de mes romans préférés de Norman Spinrad, fortement ancré dans ma mythologie intime, après sa découverte en 1992 et une première relecture en 2004 : « Le printemps russe », … Lire la suite

Note de lecture : « La Maison des épreuves » (Jason Hrivnak)

Dans les replis paradoxaux de l’imagination fantastique, un formidable remède à la mélancolie. x x Le 7 mai 2006 au petit matin, mon amie d’enfance Fiona est entrée par effraction dans l’école élémentaire qu’elle et moi fréquentions il y a plus de vingt ans. Elle était vêtue de couches de vêtements élimés et portait dans … Lire la suite

Note de lecture : « Paris Mexico District Fédéral » (Roberto Wong)

La carte rêvée, le territoire intérieur. La dérive poétique dans toute sa sombre puissance. x J’ai d’abord cru que j’étais à plat ventre. Puis, je me suis rappelé que j’étais allongé sur le dos. J’ai respiré. Il y avait une douce odeur dans les draps. Une odeur fraîche de propre, d’adoucissant. L’idée m’est venue comme … Lire la suite

Note de lecture bis : « Des monstres littéraires » (Jérôme Orsoni)

Enchâsser les niveaux de récit en un jeu très sérieux, pour transformer les théories en objets et personnages littéraires. x Mais qui a dit qu’il fallait aimer la littérature ? Lorsqu’elle est l’objet même du récit, le risque pris est vite énorme. Jorge Luis Borges, ou plus près de nous, Roberto Bolaño et Enrique Vila-Matas, … Lire la suite

Note de lecture : « Pedro Mayr » (Jérôme Orsoni)

L’auteur fictif en interlocuteur central d’une intime quête prométhéenne, pour un impressionnant miroir labyrinthique. x Publié en mai 2016 chez Actes Sud, le premier roman de Jérôme Orsoni, après son recueil de nouvelles « Des monstres littéraires » en 2015 et plusieurs essais traitant principalement de musique, nous propose une saisissante relecture, réécriture et envolée belle du … Lire la suite

Note de lecture : « Exil » (Frédéric Jaccaud)

L’ambigu blues ultime du hacker condamné à l’exil réel et métaphorique. x Publié en avril 2016 dans la Série Noire de Gallimard, le quatrième roman de Frédéric Jaccaud tente une intense actualisation mythologique de l’influence vulgate cyberpunk, en confrontant sans concession le hacker rêvé dans les années 80-90 par William Gibson, Bruce Sterling et leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Safe » (Lucie Taïeb)

Vivre avec la peur, même ou surtout en rêve : comment en inventer la lutte ? x Publié en février 2016 aux éditions de l’Ogre, le premier roman de Lucie Taïeb frappe fort, au cœur cauchemardesque pourtant diffus des peurs quotidiennes avec lesquelles nous sommes toujours davantage forcés d’apprendre à vivre. Prise dans un faisceau … Lire la suite

Note de lecture : « Mémoires des failles » (Philippe Annocque)

Fragments hantés d’une impossible et jouissive reconstitution mémorielle par les interstices. x Publié en avril 2015 aux éditions de l’Attente, ce nouveau texte de Philippe Annocque poursuit l’exploration des possibilités d’existence d’une identité, qui hante, chez l’auteur, aussi bien, en creux pourrait-on dire, le passionnant « Liquide » que, dans les tâtonnements sous contrainte à travers les … Lire la suite

Note de lecture : « Le cahier d’Alberto » (Monique Rivet)

Sous couvert d’enquête historique, pénétrer en une rêveuse effraction les arcanes de la création fictionnelle. x Publié début avril 2015 aux éditions Quidam, « Le cahier d’Alberto » n’est que le cinquième roman de l’impressionnante octogénaire Monique Rivet, après trois romans publiés chez Gallimard au début des années 60, et après « Le glacis », manuscrit de 1957 retravaillé … Lire la suite

Note de lecture : « Orbitor » (Mircea Cǎrtǎrescu)

Un noir chef d’œuvre, onirique et poétique. x Publié en 1996 en Roumanie, traduit en français en 1999 par Alain Paruit dans la fascinante collection & d’ailleurs de Denoël, le cinquième roman de Mircea Cǎrtǎrescu était également le premier tome d’une trilogie qui fut pour lui, jusqu’alors surtout connu en tant que poète exigeant, celle … Lire la suite