☀︎
archives

Réseaux

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « La soie et le fusil » (Gioacchino Criaco)

Dans une Calabre contemporaine et immémoriale, dans un Milanais glacé et mondialisé, le choc des haines ancestrales et des politiques actuelles du pire, entre mafias et vendettas, rédimé par l’amour vrai et par la conspiration féminine, souterraine et merveilleuse. x L’été me berçait joyeusement. Les Jardins de l’Allaro se remplirent de fruits et des enfants … Lire la suite

Note de lecture : « Gardien du temple » (Hervé Mestron)

Le rêve de Marbella a montré ses cendres : y a -t-il encore un temple à garder pour le rusé et ambitieux Ziz ? x ATTENTION : cette note de lecture, malgré des précautions, risque fort de dévoiler certains éléments importants de l’intrigue de l’ouvrage précédent de l’auteur, « Cendres de Marbella » (2017), que je vous … Lire la suite

Note de lecture : « Mauvais œil » (Marie Van Moere)

Blanchiment et aquaculture, haines recuites et souvenirs obsédants : une cinglante et surprenante enquête criminelle à Ajaccio. x Ça sent l’urine, celle qui a mariné longtemps. Au pied de ce pilier du parking souterrain de la rue de l’Étoile, dans le 17e, l’ammoniaque collée au béton répand son âcreté, s’accroche aux jambes de pantalon, vole … Lire la suite

Note de lecture : « Fallait pas commencer » – Mary Lester 51-52 (Jean Failler)

Un vieil ennemi à Vannes : Mary Lester en pleine corruption trop ordinaire. x Il arrive désormais de plus en plus fréquemment, au bout d’une cinquantaine de volumes d’enquêtes policières, parfois classiques, parfois aussi (et ce sont souvent les plus délectables) fort inhabituelles, que le commandant Mary Lester, depuis le commissariat de Quimper où elle … Lire la suite

Note de lecture : « Contes du soleil noir : Audit » (Alex Jestaire)

Quatrième conte du soleil noir : une violence fantastique dans les échanges au sein d’un milieu que l’on sait de moins en moins tempéré. x « C’est bien, c’est mieux, c’est bien mieux ! » Il carbure, le Pioupiou, il en veut. Trois pas devant, poc, deux pas derrière pour ne pas gêner N+1. Poc, poc. Il … Lire la suite

Note de lecture : « L’invention des corps » (Pierre Ducrozet)

L’esquisse décidée d’une lutte libertaire face au grand rêve libertarien triomphant de certains ultra-riches de la technologie. Décapant et enlevé. x Usé par la torpeur de la ville infiniment déroulée sous lui, Álvaro se tire. Il se sent coupable de n’avoir jamais rien tenté, ne serait-ce qu’un geste ou un mot, contre la glaise qui … Lire la suite

Note de lecture : « Imago » (Cyril Dion)

Comprendre la colère pour pouvoir tenter de lutter contre elle : un poignant humanisme faussement naïf. x Son frère ne lisait pas de livres, ne connaissait rien à la poésie. Avait toujours préféré trifouiller les moteurs, courir après un ballon plutôt que d’user ses yeux sur un paquet de feuilles imprimées. Khalil était plus jeune … Lire la suite

Note de lecture : « Contes du soleil noir : Arbre » (Alex Jestaire)

De Canary Wharf au Gujarat, un bref regard de biais sur un âge démoniaque en gestation. x x x Un arbre. Tu n’y es pas encore mais tu reconnais cette forme familière entre toutes – les arbres ne sont-ils pas les meilleurs amis des oiseaux ? Seulement cet arbre-là est différent, unique, ne serait-ce que … Lire la suite

Note de lecture : « On ne joue pas avec la mort » (Emily St. John Mandel)

Une enquête soigneusement délirante dans laquelle les réalités se terrent dans les portes dérobées du récit. x Publié en 2010, traduit en français en 2013 chez Rivages par Gérard de Chergé, le deuxième roman de l’Américaine Emily St. John Mandel confirmait, un an après « Dernière nuit à Montréal », une singulière capacité à offrir des thrillers … Lire la suite

Note de lecture : « Le rivage des Syrtes » (Julien Gracq)

La plus puissante illustration connue de l’horreur piégeuse contenue dans la terrible formule : « Il nous faudrait une bonne guerre ». x RELECTURE Publié en 1951 chez José Corti, le troisième (et avant-dernier) roman de Julien Gracq est considéré à très juste titre comme son œuvre majeure dans le domaine de la fiction. À l’époque, le … Lire la suite