☀︎
archives

Religion

Ce tag est associé à 86 articles

Note de lecture : « Agrapha » (luvan)

En immersion dans un mystérieux manuscrit ancien évoquant une communauté de femmes vers l’an 1000, un extraordinaire détour poétique et politique par le passé pour mieux essayer de libérer l’avenir. Une écriture acérée, somptueuse et malicieuse, une conception graphique rare et particulièrement rusée. x au commencementÀ l’origine de ce travail de recherche et d’édition, une … Lire la suite

Note de lecture : « Aniara » (Harry Martinson)

En 1956, le poème épique, en 150 pages, d’un vaisseau spatial avec 8 000 humains à bord, fonçant par accident, durant vingt ans, vers sa perte inévitable dans l’espace. Un objet littéraire extraordinaire. x Ma première rencontre avec ma Doris rayonne d’une lumière capable d’embellir la lumière même. Mais la simple vérité est que ma … Lire la suite

Note de lecture : « Vingt poèmes et des poussières » (Rim Battal)

Une poésie charnelle, incisive et malicieuse, revendiquant ses droits même là où l’on ne s’y attend pas. x Rêve d’or Maman Champagne Maman déambule dans son jardin Enveloppée de papier bulle qu’elle fait éclater elle embaume comme une amulette ce parfum Champagne son préféré et avant lui Rêve d’or parfum préféré de sa mère avant … Lire la suite

Note de lecture : « Vigile de décembre » – Sur champ de sable IV (Françoise Morvan)

Bouquet final d’un quadriptyque poétique résolument magique, un mois de décembre qui déploie toutes ses volutes noires et enchantées, dans des directions inattendues. x Retour Le cri du grèbe et le roseau creusé Sur la grève ouverte ou le gravier d’eau Comme au travers d’un cristal de sulfure Rendent l’hiver plus tendre et plus fragile … Lire la suite

Note de lecture : « La complainte de Foranza » (Sara Doke)

Lorsque le progrès technique et un féminisme combatif et inventif viennent secouer en beauté la fantasy d’un Moyen-Âge italien tardif. Rusé et somptueux. x Je déteste profondément mon prénom, Aphrodisia, qu’y a-t-il de pire ? C’est un prénom plein de promesses que je n’ai aucune intention de tenir. Un prénom de catin. Un prénom qui … Lire la suite

Note de lecture : « Chasse royale – Deuxième branche IV » – Rois du monde 5 (Jean-Philippe Jaworski)

La guerre civile celte fait rage et rebondit dans ce cinquième volume, à la poésie hirsute intacte, mais dans l’attente d’un dénouement et d’une apothéose, désormais. x Très droite au milieu des herbes jaunies du tertre de Cassidanos, la haute reine se détache sur le ciel. Un ciel d’été, un azur moucheté de nuages immaculés, … Lire la suite

Note de lecture : « Danse avec les lutins » (Catherine Dufour)

L’avidité capitaliste destructrice et l’instrumentalisation du jihad sur la Terre des créatures magiques. Hilarant et brutal, caustique et cruel, une parodie sérieuse de haute volée. x Longtemps, bien longtemps avant le Déluge, la Terre était habitée par la magie. Fées des arbres et fées des neiges, fées marraines ou Carabosse, enchanteurs et sorciers quittaient volontiers … Lire la suite

Note de lecture : « Un étranger en Olondre » (Sofia Samatar)

Sous un puissant tapis de rythme, de couleur et de saveur, une redoutable fantasy poétique et politique, aux métaphores bifurquant avec ruse aux moments les moins attendus. x Lorsque j’étais étranger en Olondre, je ne connaissais rien des splendeurs de ses côtes, ni de Bain, la Cité-Port, dont les lumières et les couleurs se déversent … Lire la suite

Note de lecture : « Mama Red » (Bren McClain)

Le mythe de l’instinct maternel et la manière dont la société en use, à travers une extraordinaire métaphore fermière au long cours, dans la Caroline du Sud des années 1950. x Comme le disait fort simplement et joliment Daniel James Sundahl dans la Southern Literary Review : « Ce roman traite d’une femme qui parle à une … Lire la suite

Note de lecture : « Les cendres de Gramsci » suivi de « La religion de notre temps » et de « Poésie en forme de rose » (Pier Paolo Pasolini)

En édition bilingue, de très larges extraits des trois recueils poétiques essentiels de Pasolini. Une interrogation fulgurante, joueuse et déchirante, aujourd’hui comme hier. x Les poèmes de cette édition Gallimard de 1973 revue en 1980 sont extraits de trois recueils essentiels de Pier Paolo Pasolini : « Les cendres de Gramsci » (1957), « La religion de notre … Lire la suite