☀︎
archives

Réfugiés

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « Terminus Schengen » (Emmanuel Ruben)

Une poésie acérée aux confins de la moderne forteresse Europe. x Sur les quais de Novi Sad le train freine en accordéon dans le brouillard c’est un vieux train yougoslave venu de Bucarest ou de Sofia, venu d’Istanbul ou de Salonique un vieux train rouillé qui tortille vers le nord à travers les ors vieillis … Lire la suite

Note de lecture : « Crépuscules » (Joël Casséus)

Aux marges réfugiées, un sublime cantique de la ferraille, de la boue et de l’humanité. x La porte s’ouvre et je vois que c’est le père des jumeaux qui est accompagné par deux individus. J’observe les nouveaux venus un peu mieux et je reconnais la femme enceinte avec un homme qui est visiblement son mari. … Lire la suite

Note de lecture : « American War – A Novel » (Omar El Akkad)

Un étonnant récit de la deuxième guerre de sécession américaine, en 2075, et un tour de force de renversement des points de vue. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE AMÉRICAINE Alors que je ne lis plus beaucoup de V.O. ces derniers temps, c’est le hasard d’une table attirante de la librairie Ombres Blanches (boutique langues étrangères) … Lire la suite

Note de lecture : « Les Venues » (Jérôme Lafargue)

La douleur de l’exil et la force de l’espoir saisies en un instant magique entre dune et pinède. x Un homme seul sur la dune d’une plage landaise, le regard fixé sur l’horizon marin. Deux gamins qui jouent au foot à proximité. Un minuscule village isolé de tout ou presque, entre estran et pinède à … Lire la suite

Note de lecture : « Provisoire(s) » (Mélanie Charvy)

Dans les méandres et les reniements du droit d’asile à la française tel qu’il se pratique de nos jours. x LE DOUANIER (montrant la boîte de médicaments) – C’est quoi ça ? Pourquoi vous avez ça ? AMIR – C’est rien, monsieur. C’est des médicaments. C’est pour ma sœur. LA DOUANIÈRE – Si on n’a … Lire la suite

Note de lecture : « Soleil gasoil » (Sébastien Ménard)

D’une force rare, un « Sur la route » orbitant autour de la Méditerranée, dans l’asphalte, le carburant et la poussière d’humanités perdues. x 39 fantômes Qui vont sur des pistes défoncées Carpates traversent des campements de fortune cabanes en plastique feux de camp – la caisse carcasse elle file torrent de boue la carlingue elle frotte … Lire la suite

Note de lecture : « La peau, l’écorce » (Alexandre Civico)

Post-barkhanisation des conflits de basse intensité et déliquescence cuarónienne des fils de l’homme. Sombre et éclatant, intense et somptueux. x Il faut laisser pousser la nuit. Il la faut bien noire. Enfouis sous la dune. Immobiles. Nous attendons. Pour l’instant, le soleil nous brûle. Rien à voir avec ces lueurs méridionales fluettes qu’on allait chercher, … Lire la suite

Note de lecture : « Koímêsis » (luvan)

Une poésie acérée pour dire les facettes fatiguées mais vivantes de la Grèce d’aujourd’hui x x L’or du veau coule dans ma bouche. Entre mon corps, ma gorge et ΑΘΗΝΑ, il n’y a rien. Un baume de craie, une roche que je suis, des cigales qui m’endorment par le sabre de leur cri, trois cent … Lire la suite

Note de lecture : « Récit d’un avocat » (Antoine Brea)

Dire le droit, voir(e) la justice : le choc poétique d’un désarroi radical et feutré. x Je n’étais pas le défenseur d’Ahmet A. aux assises. En 1996, je suivais les cours de deuxième année à la faculté de droit. Les éléments de l’affaire portés à ma connaissance étaient dans le dossier qui plus tard m’a … Lire la suite

Note de lecture bis : « Requiem des aberrations » (Yves Gourvil)

La farce truculente et tragique d’un terrain vague en radeau de la bienveillance. x L’amitié est-elle soluble dans la dèche, dans la difficulté et dans l’espoir déçu ? La fraternité est-elle encore un concept viable dans un monde contemporain aux arêtes toujours plus acérées ? La bienveillance garde-t-elle encore’hui un espoir de survie ? Sous … Lire la suite