☀︎
archives

Rédemption

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Écume » (Patrick K. Dewdney)

Pêches et passages, cauchemars et obsessions. Au raz Blanchard, brutal et somptueux. x x Le fils fait sauter l’écoutille de l’une des cales à poissons pour y entreposer les seaux. Il se penche ensuite pour démarrer la machine à glace. La Gueuse est archaïque à bien des égards. L’équipement de la timonerie est vieillissant, à … Lire la suite

Note de lecture : « La petite femelle » (Philippe Jaenada)

La vie tragique de Pauline Dubuisson : une enquête en extrême profondeur menée de main de maître de l’humour noir incisif. x Je suis comme les bébés, quand la nuit tombe, j’ai besoin d’un whisky. Eux, les pauvres, ne peuvent que pleurer, hurler, gémir pour les plus coriaces, passer seuls ce moment bancal, triste et … Lire la suite

Note de lecture : « Le blues de La Harpie » (Joe Meno)

Sortir de prison dans une petite ville du Midwest, ou la poésie brutale d’une rédemption qui se dérobe. x x x Peut-être n’existe-t-il pas sensation de néant et de béance plus intense que la nuit quand tu fonces vers chez toi à quatre-vingts kilomètres/heure, une bouteille de porto ouverte à la main, l’argent de la … Lire la suite

Note de lecture : « Le travail en prison – Enquête sur le business carcéral » (Gonzague Rambaud)

Une bonne enquête sur les dessous du travail en prison – et ses contradictions fondamentales. x Publiée en 2010 dans la collection Mutations des éditions Autrement cette enquête approfondie conduite par Gonzague Rambaud, avec l’aide de Nathalie Rohmer, constitue l’un des très rares travaux français à destination des non-spécialistes permettant de se faire une idée … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le livre de Jon » (Eleni Sikelianos)

Saisir en un texte fragmenté, tragique et tendre, le portrait d’un père quasiment inconnu. x «Ces histoires ne seront pas cousues pour former une couverture sans la moindre couture, susceptibles de recouvrir les traces de cette famille. Dans ce récit, toutes les failles sont visibles, elles saillent telles des cicatrices, elles cèdent aux coutures ou n’ont … Lire la suite

Note de lecture : « L’Évangile selon Eymerich » – Eymerich 10 (Valerio Evangelisti)

La conclusion incroyable, surprenante et logique, d’une saga hors normes. x Publié en 2010, traduit en français en 2015 par Jacques Barbéri pour La Volte, le dixième tome de la saga Eymerich (dont les principes ont été exposés dans la note consacrée au premier volume, « Nicolas Eymerich, inquisiteur ») est censé la conclure. Même si l’immense … Lire la suite

Note de lecture : « Perdido Street Station » (China Miéville)

Bigarrée, diabolique, poétique et poignante, la création d’une intense fantasy politique. x RELECTURE Publié en 2000, traduit en français en 2003 par Nathalie Mège au Fleuve Noir, le deuxième roman de l’Anglo-Américain China Miéville, couronné par le British Fantasy Award et par le prestigieux prix Arthur C. Clarke, fit l’effet d’une petite bombe littéraire à … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « L’éducation de Stony Mayhall » (Daryl Gregory)

Le mythe zombie transfiguré comme vous ne l’avez jamais lu. x En 1968, quand sort La nuit des morts vivants de Romero, il s’agit d’un documentaire sur les premiers événements. La propagation d’une infection zombie a commencé, grosse secousse pour l’Amérique, mais l’Armée a tout brûlé et l’humanité se remet lentement. Les MV sont traqués et … Lire la suite

Note de lecture : « Aux frontières de la soif » (Kettly Mars)

Réalités des camps de réfugiés haïtiens, plongée dérangeante par le biais d’un écrivain en crise. x Publié en 2012, le sixième roman de l’Haïtienne Kettly Mars est moins matois que le terrible « Saisons sauvages », mais sans doute encore plus abouti et probablement plus dérangeant. x Fito, écrivain haïtien approchant la cinquantaine, tout auréolé du retentissant … Lire la suite

Note de lecture : « Zoo City » (Lauren Beukes)

Détective hard-boiled dans Johannesburg aux criminels à animal symbiote… Un très attachant deuxième roman, acclamé par la critique SF. Publié en 2010, et paru en français aux éditions Éclipse en 2011 dans une traduction de Laurent Philibert-Caillat, le deuxième roman de la Sud-Africaine Lauren Beukes a été plutôt justement acclamé par la critique spécialisée, remportant … Lire la suite