☀︎
archives

Quentin Leclerc

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Monde ouvert » (Adrien Girault)

Deux gardiens d’un otage indistinct en échappée étrange, juste avant la fin d’un certain monde. Mystérieux, poétique et décapant. x La route était mauvaise, tournoyait et, surtout, était couverte d’une fine couche de gravier. Le moteur de la Xantia surchauffait, et parfois même rugissait, indiquant sans doute un passage de rapport mal maîtrisé? La voiture … Lire la suite

Note de lecture : « L’aide à l’emploi » (Pierre Barrault)

Vingt recettes pour constituer le roman alerte et fou, faussement absurde et joliment cruel, de la course à l’employabilité. x Je grimpe à bord du bus n°84 et demande au conducteur s’il s’arrête bien à la station Félix Lemoine. Le conducteur me répond que non, il ne va pas dans cette direction. Je le remercie … Lire la suite

Note de lecture : « La fin du monde est plus compliquée que prévu » (Franck Thomas)

Un hilarant foisonnement apocalyptique, un sens consommé de la farce, qui nous emmènent à cent à l’heure dans une joyeuse absurdité tragique. x Longtemps, il s’était couché de bonne heure. Cela ne l’avait pourtant pas empêché de mourir dans la force de l’âge, tout Chef Suprême de la République populaire et démocratique de Corée qu’il … Lire la suite

Note de lecture : « Menaces » (Amelia Gray)

Que sont ces mots menaçants disséminés dans la maison banale où le dentiste David tente de vivre le deuil de son esthéticienne d’épouse ? Un roman absolument étrange, doux et grinçant à la fois, pour dire en images venues d’ailleurs la perte de l’être cher. x Le scotch qui entourait le paquet était doublé de … Lire la suite

Note de lecture : « Discernement » (Guillaume Contré)

Un rusé dispositif d’exploration des frontières et des seuils, déguisé en promenade vespérale anodine et pleine de doutes. x Que s’était-il passé ? L’heure était étrange : lorsque la nuit n’est pas jour et que le jour n’est pas nuit. Une lumière diffuse régnait, on n’aurait pas su dire si électrique ou naturelle, comme répandue … Lire la suite

Note de lecture : « Épopée » (Marie Cosnay)

Ziad et Zelda de retour dans un roman policier mutant et poétique, où les géopolitiques flottantes de l’avidité ordinaire et du crime organisé se recouvrent impitoyablement. x Trois ans après « Cordélia la guerre », Marie Cosnay pousse encore plus loin, plus fort, plus intensément, son travail de reconstruction et de ré-imagination de l’enquête policière procédurale contemporaine, … Lire la suite

Note de lecture : « Crépuscules » (Joël Casséus)

Aux marges réfugiées, un sublime cantique de la ferraille, de la boue et de l’humanité. x La porte s’ouvre et je vois que c’est le père des jumeaux qui est accompagné par deux individus. J’observe les nouveaux venus un peu mieux et je reconnais la femme enceinte avec un homme qui est visiblement son mari. … Lire la suite

20 premiers aperçus de la rentrée (septembre 2017)

Celles et ceux qui suivent ce blog et / ou qui connaissent la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) savent que nous n’attachons pas a priori une importance déterminante à la notion de nouveauté au sens usuel du terme (pour nous comme heureusement pour beaucoup d’autres, une nouveauté en littérature demeure un texte … Lire la suite

Note de lecture : « Le bal des ardents » (Fabien Clouette)

Carnaval et révolution, jours des fous et des disparus. Beauté du boomerang. x Un lanceur de boomerang et son chien, un ancien soudeur sous-marin devenu plongeur-démineur, un plaisancier et son fils, deux pêcheurs sans doute un peu contrebandiers sur les bords, l’équipage silencieux d’un cargo mystique, une barmaid : voici quelques-uns des protagonistes auxquels Fabien … Lire la suite

Lire au soleil – Un été 2016 (1)

      Plus de stations de métro ratées à cause d’une intrigue trop prenante, plus d’inquiétude matinale pour les effets secondaires des nuits blanches : quand arrive juillet, on peut enfin anticiper la joie d’une ivresse plus sereine, ces grandes plages de lecture que l’été permet. Cette joie débute par le choix, souvent cornélien, des … Lire la suite