☀︎
archives

Précarité

Ce tag est associé à 7 articles

Note de lecture : « À la ligne – Feuillets d’usine » (Joseph Ponthus)

L’étonnante et superbe poésie prolétaire d’un journal d’intérimaire dans l’agro-alimentaire breton. x En entrant à l’usine Bien sûr j’imaginais L’odeur Le froid Le transport de charges lourdes La pénibilité Les conditions de travail La chaîne L’esclavage moderne Je n’y allais pas pour faire un reportage Encore moins préparer la révolution Non L’usine c’est pour les … Lire la suite

Note de lecture : « Prière pour ceux qui ne sont rien » (Jerry Wilson)

Dans la dèche avec les clochards au Service des Parcs et Espaces Verts de l’Idaho. x x x Ce qui rendait ce mémorial ridicule, c’est que les clodos n’avaient jamais aimé One-Beer Bob. Pourtant, quand ils avaient appris son décès et qu’on avait retrouvé son corps noyé et décomposé dans la ravine, les clodos s’étaient … Lire la suite

Note de lecture : « Sidérer, considérer » (Marielle Macé)

Plaidoyer pour la considération des migrants, ces grands vivants. x Sur le quai d’Austerlitz, à Paris, s’est établi pendant quelques mois un camp de migrants et de réfugiés qui a été détruit en septembre 2015, mais où se sont vite réinstallées des tentes ; un camp discret, mal visible, peu médiatisé. Convoquant W.G. Sebald, dont le … Lire la suite

Note de lecture : « Petites natures mortes au travail » (Yves Pagès)

Il était une fois l’aliénation. x Depuis la parution en 2000 aux éditions Verticales de ce livre ironique et mordant dès son titre, les «petites natures mortes au travail», ces travailleurs fragiles qui résistent mal aux petits métiers, sont sans doute plus mortes que jamais, car la précarité n’a cessé de gagner en vivacité dans … Lire la suite

Note de lecture : « [Presque égal à] » (Jonas Hassen Khemiri)

La folle farandole de la précarité, du déclassement et du reclassement, en farce glaçante. x   « Cours maintenant, petit papier, parcours le monde entier, et détruis la dictature de la finance, de sorte que l’or, l’argent et les pierres précieuses cessent d’être les idoles et les tyrans du monde ! » August Nordenskjöld (1789) C’est par … Lire la suite

Note de lecture : « Mes amis » (Emmanuel Bove)

La solitude irrémédiable d’un traîne-misère, et un choc littéraire d’une modernité affolante.   Premier roman d’Emmanuel Bove (1898 – 1945) publié en 1924 par les éditions Émile-Paul frères alors qu’il n’avait que vingt-cinq ans, «Mes amis» fut couronné d’un grand succès avant de retomber dans l’oubli.  Roman d’une impressionnante modernité d’un auteur prolixe redécouvert après la seconde … Lire la suite

Note de lecture : « Portraits crachés » (Yves Pagès)

«Ce sont des portraits crachés, comme ça, en l’air, et qui devaient un jour me retomber dessus.» x Les portraits crachés d’Yves Pagès sont comme des pièces détachées, silhouettes esquissées en seulement quelques lignes, des micro-fictions aux chutes souvent brillantes, des portraits qu’on pourrait insérer dans des histoires plus vastes. Dans cet effeuillage, avec Elisa, … Lire la suite