☀︎
archives

Pouvoir du langage

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « L’exercice de la disparition » (Mathieu Brosseau)

Retourner le corps et la poésie qui s’y incarne, pour confesser la possibilité d’une nouvelle échappée. Un langage intime et cinglant, foisonnant et pourtant redoutablement ciblé. x Ici l’appartement, murs et porte, volets, agencement des livres, cuisine où vaisselle choit, parquet épineux, le lit devant la fenêtre, l’air porte la poussière, des acariens plein les … Lire la suite

Note de lecture : « Épopée » (Marie Cosnay)

Ziad et Zelda de retour dans un roman policier mutant et poétique, où les géopolitiques flottantes de l’avidité ordinaire et du crime organisé se recouvrent impitoyablement. x Trois ans après « Cordélia la guerre », Marie Cosnay pousse encore plus loin, plus fort, plus intensément, son travail de reconstruction et de ré-imagination de l’enquête policière procédurale contemporaine, … Lire la suite

Note de lecture : « Dino Egger » (Éric Chevillard)

«À quoi ressemblerait le monde si Dino Egger avait existé ?» x Éric Chevillard semble capable de tout, de choisir un sujet – l’arrivée inopinée d’un hérisson sur sa table de travail ou bien la détestation du gratin de chou-fleur -, ou un non sujet – ici les conséquences pour le monde de la non-existence … Lire la suite

Note de lecture : « La Tour » (Hélène Bessette)

«De nos jours, Bessette se lit encore et toujours au futur.» (Noëlle Renaude) x Laure Limongi raconte dans «Indociles», son essai littéraire consacré notamment à Hélène Bessette, sa première rencontre incongrue, fruit d’un hasard extraordinaire, avec un livre de cet auteur littéralement tombé du ciel. Toute rencontre avec Hélène Bessette est un choc halluciné, un traumatisme heureux, tant … Lire la suite

Note de lecture : « Du hérisson » (Éric Chevillard)

Le hérisson en drôle de zèbre, parasite épuisant et drolatique de l’autofiction. x L’écrivain seul et industrieux à sa table de travail, prêt à l’abdication de son ambition littéraire, est sur le point de démarrer l’écriture d’un roman réaliste et autobiographique – sous le savoureux titre de Vacuum extractor – dans lequel il dévoilera tous ses … Lire la suite

Note de lecture : « Préhistoire » (Eric Chevillard)

Eric Chevillard entre dans l’histoire, l’air de rien. x Le narrateur de «Préhistoire», un ancien archéologue nommé gardien et guide de la grotte de Palus suite au décès de son prédécesseur, traîne des pieds, multiplie les manœuvres dilatoires pour repousser sa prise de fonction et la réouverture du site, en commençant par demander un uniforme … Lire la suite

Note de lecture : « L’auteur et moi » (Éric Chevillard)

Mon royaume pour un Chevillard ! x Pour le prix de seulement six choux-fleurs, il est possible d’acheter ce roman d’Éric Chevillard, et ainsi non seulement éviter de s’engluer dans le gratin de ce légume douteux, tout en s’offrant un morceau de grande littérature et de jubilation totale. Un lecteur averti en vaut deux et Éric … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif – Journal 2007-2008 » (Éric Chevillard)

1 095 bribes surgies d’un quotidien réel ou imaginé, 1 095 joies de l’intellect et du cœur. x Publié en 2009 à l’Arbre Vengeur, « L’autofictif » est le premier texte d’Éric Chevillard ayant inauguré sa série de publications annuelles, sous formes de « journaux de l’année », du travail entrepris sur son blog éponyme, consistant à écrire chaque … Lire la suite

Note de lecture : « Les instructions » (Adam Levin)

Mille pages du bréviaire d’un surdoué de dix ans construisant une authentique insurrection à Chicago. xxx Premier roman de l’Américain Adam Levin, paru en 2010, publié en français en 2011 par les éditions Inculte dans une traduction de Barbara Schmidt et Maxime Berrée, ce dense travail de 1 050 pages raconte dans le détail quatre … Lire la suite