☀︎
archives

Post-exotisme

Ce tag est associé à 66 articles

Note de lecture : « D’asphalte et de nuée » (Nicolas Rozier)

D’un enfer carcéral clandestin au havre montagnard d’un renouveau possible, le parcours fou d’une échappée de jeunes gens, en impossible conte moderne, servi par une langue très rare. x De l’ancienne classe convertie en cellule demeuraient l’odeur de craie et les taches d’anciennes cartes. L’empreinte vivace des objets, le moulage déserté de leur forme, tout … Lire la suite

Note de lecture : « Le Sanctuaire » (Laurine Roux)

Une impressionnante fable, faussement bucolique et authentiquement écologique, de la survie de la cellule familiale en milieu hostile. x Papa secoue le jerrican. Un fond d’essence cogne contre l’acier dans un bruit désolant. Papa jure. Il n’a aucune envie de s’y coller. Pourtant va falloir descendre dans les vallées, dégoter une ou deux carcasses de … Lire la suite

Note de lecture : « Capitale Songe » (Lucien Raphmaj)

Une folle immersion poétique et policière dans un avenir bringuebalant où les rêves de capture et de puissance ont engendré leurs cauchemars logiques, hybrides et tout-puissants. Un réjouissant appel littéraire à la circonspection, à la résistance et à la lutte, tous azimuts. x x Nos histoires dorment mal, insomniaques, elles se retournent et cherchent la … Lire la suite

Note de lecture : « Blandine Volochot » (Lucien Raphmaj)

Un redoutable moteur d’inférence politique et poétique, né de fureur et de mystère par la collision des particules Blanchot et Volodine dans un accélérateur secret. x Blandine, dis-moi à quoi je rêve avec mon cerveau-araignée Avec mon cerveau mangé par l’inaction Végétalisé par la peur Cristallisé par l’amour Irradié par l’imagination Dans les mystères où … Lire la suite

Note de lecture : « Forêt-Furieuse » (Sylvain Pattieu)

Une déréliction post-apocalyptique violente, poétique, forestière et inventive où les enfants abandonnés et réinventés s’affranchissent du sort à eux promis par les propriétaires des corps et par les fous des âmes. x Ici ça se passe pas bulle pour les nouveaux, elle lui dit Destiny-Bienaimée en essuyant le sang de son nez, et d’habitude La-Petite-Elle-Veut-Tout-Faire-Toute-Seule … Lire la suite

Note de lecture bis : « Kree » (Manuela Draeger)

La guerrière Kree Toronto, incarnation parfaite du versant magnifiquement et éternellement errant du post-exotisme. x Le type balançait la tête lentement de côté et d’autre. C’était sa manière de montrer qu’il réfléchissait. Il avait une trogne de géant mal réveillé, sur le front une casquette rouge enfoncée jusqu’aux yeux, si on peut appeler yeux les … Lire la suite

Note de lecture : « La fiction Ouest » (Thierry Decottignies)

Entrez dans la fiction Ouest, à vos joyeux risques et périls, et découvrez en cahotant dans l’ellipse cet inimaginable bien particulier. x On se cravachait. Les choses sont un peu floues. On avait bu de la vodka après le travail, après le repas du soir, dans la chambre, et quelqu’un avait sorti une longue baguette … Lire la suite

Note de lecture bis : « Frères sorcières » (Antoine Volodine)

Le pouvoir brut du récit, l’arrangement de la mémoire, la performance de la vocifération. Le post-exotisme dans toute sa splendeur noire et rusée. x Comme nous l’avions noté ici même à propos des « Haïkus de prison » de Lutz Bassmann, comme le décortiquait en profondeur Lionel Ruffel dans son « Volodine post-exotique », et comme le rappelle fort justement … Lire la suite

Note de lecture : « Frères sorcières » (Antoine Volodine)

L’envoûtement des mots. x Depuis la « Biographie comparée de Jorian Murgrave » (Présence du Futur, Denoël, 1985), l’impression extraordinaire à la lecture de l’œuvre d’Antoine Volodine et de ses hétéronymes est celle d’entrer dans un monde parallèle, où chaque livre ouvre une nouvelle porte, déchiffre un nouveau continent et semble atteindre un point d’incandescence ultime, en … Lire la suite

Note de lecture : « Quitter Londres » (Iain Sinclair)

Le somptueux point provisoirement final de l’arpentage d’un Londres désormais disparu. x J’étais venu ici – et j’allais bientôt reprendre la marche, sans savoir encore pour où – car j’avais le sentiment que Londres, où j’habitais depuis cinquante ans, affrontait une force centrifuge qui confinait à l’anéantissement ; et j’étais incapable de dire exactement où, … Lire la suite