☀︎
archives

Polar noir

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Y » – Trilogie Krachevski 1 (Serge Quadruppani)

Le premier roman (très) noir de Serge Quadruppani, en 1991, et son grand Émile K. x Publié en 1991 chez Métailié, le premier roman noir de Serge Quadruppani était le premier volume d’une souple trilogie constituée autour d’un personnage particulier, énigmatique ex-gendarme d’élite devenu privé de haut vol, Émile Krachevski, et avait donc deux suites … Lire la suite

Note de lecture : « La disparition soudaine des ouvrières » (Serge Quadruppani)

Même en vacances, la formidable stature romanesque de la commissaire Simona Tavianello émerge de la noirceur ambiante. x Un an après le réjouissant, tonique et bien noir « Saturne » (2010), cette deuxième enquête de la commissaire anti-mafia Simona Tavianello, toujours au Masque, confirmait s’il en était besoin que Serge Quadruppani, traducteur émérite et fin connaisseur des … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel Europa » (Gianni Pirozzi)

D’un Planning familial rennais sous pression aux milices orangistes nord-irlandaises en maraude. Brutal et incisif Pirozzi, à nouveau. x x Publié en 2004 chez Rivages, le deuxième roman de Gianni Pirozzi nous permettait de retrouver plusieurs des protagonistes de « Romicide » (2001), dans un contexte d’abord rennais là aussi, mais ensuite bien différent, puisque la deuxième … Lire la suite

Note de lecture : « Petite louve » (Marie Van Moere)

Insolite road novel marseillo-corse aux chairs très à vif, redoutablement violent et néanmoins pudiquement tendre. x Publié en 2014 à la Manufacture de Livres, repris en poche chez Pocket en juin 2015, le premier roman de Marie Van Moere – dont j’avais beaucoup apprécié, dans un registre fort différent, le « Buckaroo » publié chez e-fractions, en … Lire la suite

Note de lecture : « Sombre sentier » (Dominique Manotti)

Daquin dans le Sentier du textile, du sexe et de la drogue, sept ans après « Or noir ». x RELECTURE Publié en 1995 au Seuil, le premier roman de Dominique Manotti introduisait le personnage plutôt inhabituel du commissaire Théo Daquin, flic parisien des Stups, matois et endurci, par ailleurs homosexuel, qui deviendra un héros récurrent de … Lire la suite

Note de lecture : « Tueurs de flics » (Frédéric H. Fajardie)

La brutale poésie policière décalée : les débuts du commissaire Padovani. x RELECTURE Publié en 1979 dans la collection Phot’Œil des éditions Sanguine (il sera réédité dès 1982 chez NéO), comme « La nuit des chats bottés », mais écrit dès 1975, soit deux ans avant son compagnon de débuts littéraires, le premier roman de Frédéric H. … Lire la suite