☀︎
archives

Poésie

Ce tag est associé à 287 articles

Note de lecture : « Avant l’aube » (Xavier Boissel)

Un roman policier rude et étrangement poétique dans la France satisfaite de 1966. x Comme l’animal qui a la prescience de sa mort prochaine, j’ai senti, tandis que je traversais les nuages de fumée noire, épaisse et grasse, une piqûre douloureuse, cruelle. Un truc qui vous tétanise quelques secondes. Je courais vers le pavillon de … Lire la suite

Note de lecture : « Point du jour » (Léo Henry & Stéphane Perger)

Un univers entier, souterrain et gluant, à parcourir aux côtés de Bobi la gynoïde, de Gin la lombric, d’Ishmaël et de Double Brasse : Point du jour. x « Qu’est-ce que t’en dis ? j’ai demandé à la fille qui marchait avec moi. Elle a hoché la tête, le soleil lui a fait un nimbe poudreux, … Lire la suite

Note de lecture : « Fief » (David Lopez)

L’étonnant langage, actif et tranquille, d’une poésie des horizons bouchés. x C’est un nuage qui m’accueille. Quand j’ouvre la porte je vois couler sous le plafonnier cette nappe brune, épaisse, et puis eux, qui baignent dedans. Ixe, ça ne le dérange pas qu’on fume chez lui, du moment qu’on ne fume pas de clopes. Je … Lire la suite

Note de lecture : « Vak spectra » (Suzanne Doppelt)

Dans l’épaisseur et la transparence de ce que certaines maisons ne disent pas immédiatement. x le vol des génies, le mouvement des simulacres, une vague aérienne, l’apparition du chien, c’est la mécanique rusée derrière la scène ou sous l’escalier qui agit en sourdine, ou bien l’oeil de celui se déplaçant pour voir ce qui n’est … Lire la suite

Note de lecture : « Au bout de la route » (Jacques Josse)

L’étonnant poème en prose illustré de la mort par accident automobile. x Il faut se méfier des petits pas fielleux de la mort et des approches tout aussi redoutables de la nuit. L’une et l’autre portent sur elles des lames qui scintillent et la première profite souvent de la seconde pour s’offrir une tenue de … Lire la suite

Note de lecture : « Le Joyeux Anniversaire de la mort » (Gregory Corso)

Quinze poèmes saisissants du plus énigmatique des grands auteurs de la beat generation. x Si le beau travail des confidentielles éditions Derrière la salle de bains et de la traductrice Laure Nuguyen-Huynh nous donnait, avec le petit diptyque « J’ai tenu un manuscrit de Shelley » / « Rembrandt autoportrait », un magnifique aperçu de la poésie de Gregory … Lire la suite

Note de lecture : « Un funambule sur le sable » (Gilles Marchand)

Lorsque la différence, visible ou invisible, devient le moteur fantastique d’une ardue lecture poétique du monde. x C’est lorsqu’il est arrivé à la clinique que mon père a compris que tout ne s’était pas exactement passé comme prévu. La couleur des visages des infirmières se confondait avec celle de leurs blouses dans un dégradé de … Lire la suite

Note de lecture : « L’homme couvert de fourmis » (Pascal Gibourg)

Myope et parcellaire, mais néanmoins joliment poétique, une introduction à Antoine Volodine qui vaut comme invitation à aller (beaucoup) plus loin. x x x Sous-titré « Dissolution et renaissance chez Antoine Volodine », ce bref essai de Pascal Gibourg paru chez publie.net en mai 2017 est la version papier légèrement remaniée d’un texte disponible en ligne depuis … Lire la suite

Note de lecture : « Chœurs politiques » (Frank Smith)

Étranges et magnifiques conseils à un jeune poète politique, sur le mode impératif et chanté, critique et scandé. x – Comment, comment dans l’ordre des discours enfin prendre la parole ? – Ne demande pas d’entrée de jeu, et ne t’explique pas, et rends-toi compte que tu n’as rien à dire, et ordonne, invente un … Lire la suite

Note de lecture : « Le colosse de New York – Une ville en treize parties » (Colson Whitehead)

Tenter de sentir l’essence d’une ville, New York, en treize tableaux fiévreux et subtilement ironiques. x x Les livres d’histoire et les documentaires culturels s’acharnent à vous offrir des « faits » sur New York. Comme quoi Canal Street fut jadis un canal. Et Bryant Park un réservoir. Tout ça, c’est de l’esbroufe. Je suis allé à … Lire la suite