☀︎
archives

Poésie

Ce tag est associé à 614 articles

Note de lecture : « Ceux qui vont par les étranges terres les étranges aventures quérant » (Claude Favre)

Une langue poétique rare et de plus en plus affûtée pour réinventer la fuite et le refuge, et la route imposée face aux forteresses impavides. x N’imagine les disparus, errants, perdus, les poursuivis, les contrôlés, aimant, les ombres et les enfants de Deligny. Ceux du bord, boue de l’eau. Les vagabonds, aimant. Déserteurs de clans. … Lire la suite

Note de lecture : « Le sel noir » (Édouard Glissant)

En 1960, aux racines d’une vaste poétique créole de la relation, la poésie fondatrice du Tout-Monde, ancrée dans la sueur et la souffrance du capitalisme de plantation, et déjà armée pour le dépasser. x RELECTURE x à toute géographie torturée Non pas l’œuvre tendue, sourde, monotone autant que la mer qu’on sculpte sans fin – … Lire la suite

Note de lecture : « Musée Marilyn » (Anne Savelli)

À travers une installation virtuelle de photographies réelles qui ne se montrent pourtant pas, une investigation poétique acérée de ce dont Marilyn Monroe pourrait être l’un des noms. Un tour de force passionnant et envoûtant. x Pas un arbre, pas un abri. Avec ce soleil qui frappe, attendre sur le trottoir serait folie. La façade … Lire la suite

Note de lecture : « Le strapontin ne fait pas d’heures supplémentaires » (Olivier Hervy)

Le dixième recueil d’aphorismes et formes ultra-courtes d’Olivier Hervy, avec de beaux détours du côté des paradoxes de la langue. x Mon oncle a tellement posé avec un poisson dans les bras que sur toutes les autres photos de lui, il semble bredouille. (…) « Je fais du bois », me dit le prétentieux C. en sueur … Lire la suite

Note de lecture : « Mon plan » (Maël Guesdon)

Qu’y a-t-il à l’intérieur d’un plan ? Jouant à merveille des ambiguïtés du langage et de la pensée qu’il suscite, Maël Guesdon nous offre en toute poésie le processus de création d’une inquiétude. x J’ai pris l’habitude de rester longtemps assis quand il fait trop chaud pour sortir. Ici nous tenons l’un contre l’autre. Je … Lire la suite

Note de lecture : « Voyage(s) » (Charlotte Monégier)

Voyages mobiles et parfois presque immobiles, rencontres de soi, de la nature et des autres : entre ciel, mer et arbres, quarante-trois moments de poésie subtilement orientés. x Nous avions atteint le bout du monde, Cap des Aiguilles. Quel vertige d’imaginer qu’au-delà de l’eau Il y avait de l’eau, Toujours de l’eau, Rien que de … Lire la suite

Note de lecture : « Inconditionnelles » (Kae Tempest)

Une taularde retrouve son chemin par la création musicale : pas grand-chose en apparence, peut-être, et pourtant d’une puissance rare. x Chess est dans une cellule de prison. Assise, immobile, sur le sol, elle fixe les spectateurs longuement du regard. L’atmosphère est lourde et peu engageante. Elle se met à créer un rythme, utilisant son … Lire la suite

Note de lecture : « Capitaine Vertu » (Lucie Taïeb)

Lorsque la justice est devenue à son corps défendant l’auxiliaire d’un ordre idéologique qui ne dit même plus son nom, que peut devenir la vertu incarnée par ses serviteurs les plus dévoués ? Un roman poétique somptueux qui porte dans la douceur le fer de la question là où il peut faire le plus mal. … Lire la suite

Note de lecture : « L’aube » (Ramón Gómez de la Serna)

D’une ligne à une page, des dizaines de variations comiques, poétiques, incongrues ou rusées autour de l’aube en métaphore totale : un somptueux échantillon de l’art des greguerías. x Prologue J’ai été un espion de l’aube. Plus que tout autre, j’ai fait ce livre avec la mort en moi ; la mort claire, sèche, maligne, … Lire la suite

Note de lecture : « La poésie du futur » (Srećko Horvat)

Un manifeste violent, analytique et désespéré pour proposer une alliance mondiale de sauvetage de ce qui nous est cher, sans abdiquer face au fatalisme du capitalisme tardif. x Comme une bouteille à la mer, ce texte a été écrit à Vis, une petite île isolée de l’Adriatique, autrefois célèbre pour avoir été le quartier général … Lire la suite