☀︎
archives

Pierre Senges

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « Lazare attend » (James Morrow)

Enfin la véritable histoire du Lazare biblique, de ses amies et de ses amis, à travers quelques siècles, de l’Église des premiers temps au New York bariolé de 1962. Un grand moment farceur et fou de vertige philosophique et historique. x Le vil et vindicatif Marullus, préfet de Judée, était résolu à nous détruire, les … Lire la suite

Note de lecture : « Avec Bas Jan Ader » (Thomas Giraud)

Lorsque la traversée en forme de performance artistique devient disparition et mystère symbolique, éclairant toute une vie brève d’un soleil spéculatif et singulier – grâce à une science spécifique et rare des interstices psycho-biographiques. x Tu étais seul, tu as toujours été seul. Ca n’a jamais été d’une solitude déprimée et déprimante mais ce fut … Lire la suite

Note de lecture : « Le banquet annuel de la Confrérie des Fossoyeurs » (Mathias Énard)

Une formidable tranche d’anthropologie rabelaisienne et de métempsycose truculente, au cœur du Marais Poitevin, entre langue, politique, joie du récit et sens de la vie. x 11 décembre J’ai résolu d’appeler cet endroit la Pensée Sauvage, bien sûr. Je suis arrivé il y a deux heures. Je ne sais pas encore vraiment ce que je … Lire la suite

Note de lecture : « Fungus – Le roi des Pyrénées » (Albert Sánchez Piñol)

Justice pour les Champignons ! De retour à ses amours du fantastique historique, Albert Sánchez Piñol force sans doute un poil sur la farce pour un résultat néanmoins très réjouissant. x En 1888, quand on voulait franchir cette muraille de sommets appelés les Pyrénées, on passait par une vallée étroite au centre de laquelle se … Lire la suite

Note de lecture : « Le Théâtre des paroles » (Valère Novarina)

Neuf textes dits « théoriques » de Valère Novarina sur son théâtre et sur le théâtre, neuf étincelles d’intelligence littéraire et de souffle continu, neuf œuvres à part entière. x RELECTURE L’acteur n’exécute pas mais s’exécute, interprète pas mais se pénètre, raisonne pas mais fait tout son corps résonner. Construit pas son personnage mais s’décompose le corps … Lire la suite

Note de lecture : « La littérature inquiète » (Benoît Vincent)

Tout ce qui se joue dans l’interstice prolifique entre lire et écrire. Un texte passionnant et essentiel. x Le nom propre est le nom de nom.L’économie du nom, on ne peut la faire. Faire le nom, dire le nom, c’est non seulement réciter sa leçon de choses, faire son herbier de fleurs, mais c’est surtout … Lire la suite

Note de lecture : « La grande épaule portugaise » (Pierre Lafargue)

À dos de titan et à grandes enjambées rageuses, le pas fourmillant de la littérature. Un foisonnement malicieux d’une rare beauté, ne craignant ni les machines à coudre ni les querelles picrocholines, bien au contraire – et déjà un réjouissant monument. x Ils ont été écartés. Ce n’étaient que des flûtistes. Des alarmistes. Des balnéo-botulistes. … Lire la suite

Note de lecture : « L’île aux troncs » (Michel Jullien)

Dans la glace et l’horreur, le feu et l’humour, l’incroyable odyssée d’une colonie de mutilés soviétiques de la deuxième guerre mondiale. x Et le travelling des hommes-souches se prolongeait, nouveau foyer, vingt-deuxième cellule, voici justement celle d’après, la vingt-troisième, celle de Pavel Tchechnev devant laquelle on parlait bas, Pavel des petits soins qui apportait la … Lire la suite

Note de lecture : « Les enfances Chino » (Christian Prigent)

Un chef d’œuvre, de langue, de ruse, d’inventivité et de joie complexe : une enfance à Saint-Brieuc transfigurée par Goya et bien d’autres facteurs. x La ville objective se poursuit hors champ sur le plan des sols. Si elle se propage à la vitesse de rotation du monde entre des glacis de landes, bocages, pâtures, … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 7 : « Le bout de la langue » (Revue)

Un septième numéro qui explore avec brio facettes et ramifications de la langue sous toutes ses acceptions ou presque. x Avril 2018 : voici déjà le septième numéro de La Moitié du Fourbi, fantasque, incisive et curieuse revue, née début 2015, et qui nous régale depuis, environ deux fois par an, de textes résolument inclassables … Lire la suite