☀︎
archives

Pierre Jourde

Ce tag est associé à 21 articles

Note de lecture : « La Grande Beune » (Pierre Michon)

Un jaillissement né d’une image, l’apparition d’une femme. x En 1961, le narrateur est nommé dans son premier poste d’instituteur, à 20 ans, dans le Périgord, tout près du site de Lascaux, sur la rivière La Grande Beune. En allant acheter ses cigarettes au village, il devient fou de désir pour Yvonne, la buraliste, une … Lire la suite

Note de lecture : « La littérature à l’estomac » (Julien Gracq)

Le célèbre pamphlet de Gracq, beaucoup plus qu’un texte de circonstance. x RELECTURE Publié en 1950 chez José Corti, ce court essai de Julien Gracq a souvent été qualifié de pamphlet, que ce soit à l’époque ou depuis lors, et conduisit en toute logique – par sa dimension rejetant une grande partie du fonctionnement de … Lire la suite

Note de lecture : « Du hérisson » (Éric Chevillard)

Le hérisson en drôle de zèbre, parasite épuisant et drolatique de l’autofiction. x L’écrivain seul et industrieux à sa table de travail, prêt à l’abdication de son ambition littéraire, est sur le point de démarrer l’écriture d’un roman réaliste et autobiographique – sous le savoureux titre de Vacuum extractor – dans lequel il dévoilera tous ses … Lire la suite

Note de lecture : « Lapsus mordicus – Sous les doigts de pied de la lettre » (Plonk & Replonk)

Porter sur le monde du livre le fer suisse de la fêlure entre image trafiquée et légende caustico-poétique. x Publié en 2013 en leurs propres éditions (« Plonk & Replonk, La Chaux-de-Fonds, Suisse »), cet album commenté poursuit le travail indispensable de ce collectif de détournement photographique, jouant de l’absurde, de l’incongru au sens de Pierre Jourde … Lire la suite

Note de lecture : « Dans les ruines de la carte » (Emmanuel Ruben)

Un exceptionnel voyage littéraire et artistique à travers ce que la main trace et explore, ici et au loin. x Publié début octobre 2015 au Vampire Actif, cet essai d’Emmanuel Ruben propose de facto une forme de synthèse provisoire et de commentaire imaginatif d’une œuvre romanesque en cours de réalisation, marquée par la confrontation organisée, … Lire la suite

Note de lecture : « Le démarcheur » (Éric Chevillard)

L’entreprise de pompes funèbres, creuset d’un regard incongru sur la vie et la mort, forge d’une écriture. x Publié en 1988 aux éditions de Minuit, le deuxième roman d’Éric Chevillard met déjà largement en place, avant l’explosion que représentera – pour moi – « Palafox » en 1990, les éléments d’une écriture difficilement imitable, dans laquelle la … Lire la suite

Note de lecture : « Ma vie » (P.N.A. Handschin)

Questionner et détruire sans relâche le langage des clichés biographiques les plus anodins pour en extraire la saveur cachée. x Publié en 2010 dans la collection Locus Solus des éditions Argol, « Ma vie » est la cinquième partie du vaste travail entrepris par P.N.A. Handschin sous le nom de « Tout l’univers » – travail que j’ai découvert … Lire la suite

Note de lecture : « L’industrie des lettres » (Olivier Bessard-Banquy)

Voyage passionnant dans l’édition littéraire (au sens le plus large) entre 1975 et 2005. x Publiée aux Presses Universitaires de Bordeaux en 2009, et sortie en poche (Agora) en 2012 avec une belle préface de Pierre Jourde, cette « étude sur l’édition littéraire contemporaine » couvre, en 530 pages, la période 1975-2005, avec acuité et, sinon exhaustivité, … Lire la suite

Note de lecture : « Fissions » (Romain Verger)

Écriture de précision, noirceur inégalée ancrée dans l’ordinaire faussement blafard. x Publié en 2013 chez le toujours étonnant Vampire Actif, le quatrième roman de Romain Verger confirme le singulier talent de l’auteur pour créer, dans un cadre initialement quotidien, voire banal (des douleurs de dos de « Zones sensibles » au mariage à préparer de … Lire la suite

Note de lecture : « En finir avec Eddy Bellegueule » (Édouard Louis)

Sur un sujet fort et difficile, soumis à une polémique assez vaseuse (ou au contraire trop significative), un livre étonnamment grand et solide perce, et mérite toute notre attention. xxx Publié début 2014 au Seuil, le premier roman du jeune philosophe universitaire Édouard Louis raconte crûment une enfance – très largement la sienne – au … Lire la suite