☀︎
archives

Philippe Annocque

Ce tag est associé à 35 articles

Note de lecture : « La semaine perpétuelle » (Laura Vazquez)

La folle danse langagière des soupapes de sûreté d’un monde qui écrase, réduit et in-signifie, transformant les vies en spectaculaires obsessions de l’instant. x Une tête ne tombe pas, elle ne peut pas tomber. Elle est reliée par un fil qui descend jusqu’en bas de la personne, et si la tête tombe, le reste tombe. … Lire la suite

Note de lecture : « Fratrie » (Thierry Decottignies)

Comme en un fabuleux rêve expressionniste, l’étrange fin de partie d’un quatrième frère, parmi les villes déliquescentes et les chemins oniriques, magnifiée d’une écriture particulièrement acérée. x Ça faisait des semaines que j’arrêtais pas, alors c’est pas étonnant : au bout d’un moment c’est la surchauffe, les nerfs flambent, et l’angoisse, un matin, une angoisse … Lire la suite

Vingt livres pour l’été 2021 et pour après

x Pour une nouvelle variation de notre Summer Box des années précédentes, nous vous proposons de choisir ce qui vous tente dans cette liste (elle n’est évidemment pas limitative, juste notre choix du moment pour les six semaines qui viennent !), et ensuite soit de venir les chercher à la librairie Charybde (Ground Control, 81 … Lire la suite

Note de lecture : « Captures » (Sandra Moussempès)

Fixer sur une pellicule poétique imaginaire quelques présences féminines diaphanes, en lutte et en remémoration, au fil de rapprochements violents ou feutrés. Et créer ainsi l’infiltration épique. x D’une vue d’ensemble on pourrait se douter que les personnages ne sont pas fictifs, ils parviennent à ressembler aux anges, je les range depuis des années dans … Lire la suite

Note de lecture : « Deux saisons en enfer » (Ketty Steward)

Jouant habilement avec le carcan apparent de la forme poétique classique, un chant rageur et lucide d’émancipation, de liberté et d’amour. Une fusion rare et sauvagement musicale de l’intime et du politique. x L’île Bains de soleil et sables mouvants, Plages pavées d’or, dures, confuses, Fiévreux insectes et mordants serpents Typhons rageurs, oursins et méduses. … Lire la suite

Les 25 lectures les plus marquantes pour Hugues en 2020

256 livres lus ou relus en 2020, soit 57 de plus qu’en 2019 (+ 30 %) : on sent bien que deux confinements de plusieurs semaines sont passés par là… Parmi ceux-ci : – 16 relectures et 240 découvertes, – 51 essais et 205 fictions (ou assimilées), – 181 écritures en français et 75 traduites … Lire la suite

Note de lecture : « Catastrophes » (Pierre Barrault)

De secrets fragments quantiques pour prétendre, en beauté, évoquer l’absurde et ce faisant, en poésie, dévoiler le réel. x Depuis son « Tardigrade » de 2016, qui affectait de nous entretenir d’un minuscule animalcule, le plus résistant qui soit, Pierre Barrault nous propose de fort rusées constructions qui dissimulent leur dense tissu métaphorique sous l’apparence d’un voyage … Lire la suite

Note de lecture : « L’aide à l’emploi » (Pierre Barrault)

Vingt recettes pour constituer le roman alerte et fou, faussement absurde et joliment cruel, de la course à l’employabilité. x Je grimpe à bord du bus n°84 et demande au conducteur s’il s’arrête bien à la station Félix Lemoine. Le conducteur me répond que non, il ne va pas dans cette direction. Je le remercie … Lire la suite

Note de lecture : « L’arrachée belle » (Lou Darsan)

Chanter un nomadisme poétique cavalier pour échapper à l’aliénation rampante et à ses nombreux azimuts : la beauté efficace d’une arrachée indispensable. x Dans la baignoire fermée, l’eau coule, pas plus haut que ses jambes étendues. Elle ne sait pas ce qu’elle écrirait si elle voulait évoquer l’eau, les mollets, la peau nue, le triangle … Lire la suite

Note de lecture bis : « Les saisons » (Maurice Pons)

La fable culte de la soumission librement consentie, l’humour grinçant de l’absurde quotidien, la joie sombre de la poésie inattendue et déchaînée. x RELECTURE Il arriva par le sentier de la cluse, vers le seizième mois de l’automne, qu’on appelait là-bas : la saison pourrie. C’est Louana qui l’aperçut la première, et plus tard, lorsque … Lire la suite