☀︎
archives

Performance

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture : « C’est à trois jours » (Florence Jou)

La souche poétique mutante d’un questionnaire de Proust qui aurait décidé de reprendre sa liberté. x elle lui demande sa météorologie je marche comme sisyphe dans le territoire Comme une souche mutante d’un questionnaire de Proust, comme une enquête à propos d’enquêtes, comme une rencontre nécessaire et fortuite entre lui qui passait (mais ne faisait-il … Lire la suite

Note de lecture : « Cabane d’hiver » (Fred Griot)

Un mois de janvier sous une yourte au Larzac x 20.01.13 Paris. la neige continue. elle tient depuis 3 jours : très rare de voir ça à Paris. 10 cm environ, un peu plus en cumulé. le prunier est surligné de blanc. le Causse va être dans des conditions bien hivernales… j’ai à dire, et … Lire la suite

Note de lecture : « Le dernier cri » (Pierre Terzian)

L’amour, la mémoire et le sens à retrouver au pays de la performance. x L’art était fait par des pleureuses. Des immatures. Des arrogants. Des coupés-du-monde. Des apothicaires. Des victimes de collège qui cherchaient à se venger. Des fils de médecins. Des fils de profs. Des fils d’artistes. Des communicants. Klaus se considérait comme un … Lire la suite

Note de lecture : « Chœurs politiques » (Frank Smith)

Étranges et magnifiques conseils à un jeune poète politique, sur le mode impératif et chanté, critique et scandé. x – Comment, comment dans l’ordre des discours enfin prendre la parole ? – Ne demande pas d’entrée de jeu, et ne t’explique pas, et rends-toi compte que tu n’as rien à dire, et ordonne, invente un … Lire la suite

Note de lecture : « Pauvre Baudelaire » (Jules Vipaldo)

Un tac-au-tac au taquet poétique du « Pauvre Belgique » de Baudelaire. Somptueux et délirant. x Publié en 2015 aux Doigts dans la Prose, ce feu d’artifices poétique endiablé conçu par Jules Vipaldo réjouira au-delà de leurs attentes les amatrices et les amateurs du jeu intense avec les mots, et convaincra même celles et ceux qui – … Lire la suite

Note de lecture : « Fais crédit à la folie » (Gilles Bernard Vachon)

Luttes et amours, beauté de l’engagement poétique. Et en musique aussi. x L’art de la poésie engagée contemporaine demeure plus que jamais difficile et délicat, dans un monde où, alors même que les luttes sociales et politiques n’ont rien perdu de leur acuité, bien au contraire, les progrès de l’individualisme forcené et du cynisme ont … Lire la suite

Note de lecture : « Homère, Iliade » (Alessandro Baricco)

Pari audacieux et réussi : réécrire l’Iliade sous forme d’un conte à réciter aujourd’hui. xxx Pari audacieux et totalement réussi par Alessandro Baricco en 2004 (et transmuté en français en 2005 dans Les Grandes Traductions chez Albin Michel par Françoise Brun) : à partir de la traduction italienne de Maria Grazia Ciani, rien moins que … Lire la suite

Note de lecture : « Dernières nouvelles de l’avenir » (Sebastian Dicenaire)

L’imperfection salutaire d’une rude poésie machinisée au stade terminal d’un capitalisme technique en roue libre. xxx Publié en août 2013 à l’Atelier de l’Agneau dans la collection Architextes, le troisième texte de Sebastian Dicenaire développe une rugueuse poésie à l’intelligence incantatoire, admet l’imperfection, notamment par une dose de sur-exploitation méthodique d’un procédé d’écriture, mais prend … Lire la suite

Note de lecture : « Une pause, mille coups ! » (Maxi Kim)

Brillante et hilarante, pornographique et poétique, une déconstruction de la littérature japonaise, de l’art contemporain et du post-modernisme universitaire. Publié en 2008, traduit par Morgane Saysana et Émilie Notéris aux éditions ère en 2012, le court (125 pages) récit / roman de l’américano-coréen Maxi Kim a tout, déjà, d’un livre-culte. Violent, échevelé, arborant sans façon … Lire la suite