☀︎
archives

Peinture

Ce tag est associé à 22 articles

Note de lecture : « Les Onze » (Pierre Michon)

Créer un tableau, un peintre, une histoire – pour dire avec flamme le choc sourd de deux mondes en 1793. x Publié chez Verdier en 2009, couronné cette même année par le Grand Prix du Roman de l’Académie Française (qui prouve ainsi qu’elle peut, certaines années, montrer un goût très sûr), « Les Onze », treizième roman … Lire la suite

Note de lecture : « La propension des choses » (François Jullien)

Traquer la notion chinoise de « potentiel » (shi/che, 势) à travers la stratégie militaire, la philosophie politique et l’esthétique. x Publié en 1992 au Seuil, le sixième essai du philosophe et sinologue François Jullien succédait à son intriguant et pénétrant « Éloge de la fadeur » (1991), et se proposait d’étendre la tentative de compréhension du « potentiel » dans … Lire la suite

Note de lecture : « Gagner la guerre » (Jean-Philippe Jaworski)

Peut-être le meilleur roman contemporain de cape et d’épée fantastique, ou de fantasy, tout simplement. x Publié en 2009 aux Moutons Électriques, le premier roman de Jean-Philippe Jaworski, succédant à son recueil de nouvelles « Janua Vera », et comme lui situé dans l’univers du Vieux Royaume qu’il a développé à partir d’un canevas « classique » de jeu … Lire la suite

Note de lecture : « Boussole » (Mathias Énard)

Envers et contre tout, sublime et rusée,  la belle résonance plutôt que l’infâme prétendu choc entre civilisations. x À paraître chez Actes Sud le 20 août prochain, le neuvième texte de Mathias Énard propose à la fois le flamboyant contrepoint et le rusé complément de son « Zone » de 2008. Réussissant à nouveau l’art subtil du … Lire la suite

Note de lecture bis : « Maîtres et serviteurs » (Pierre Michon)

L’art et la vie, le désir d’être maître et l’apprentissage du serviteur. x Publié en 1990 chez Verdier, le quatrième ouvrage de Pierre Michon, somptueux recueil de trois longues nouvelles (qui sont désormais disponibles indépendamment en Verdier Poche), n’est que ma deuxième plongée dans l’art bref et intense de l’auteur, après la découverte de « Le … Lire la suite

Note de lecture : « Engeland » (Pierre Cendors)

Dans les premières convulsions de l’Allemagne nazie, le parcours de la photographe Fausta K., ou l’absence au monde comme clé de la construction d’une oeuvre. x Biographie d’artiste, extraits du catalogue d’exposition, rétrospective des œuvres de la photographe Fausta Kinsel, roman poétique avec une intrigue fascinante, «Engeland», paru en 2010 aux éditions Finitude, semble se situer en … Lire la suite

Note de lecture : « Le roi du bois » (Pierre Michon)

L’incroyable dissection poétique des mutations d’un désir pré-adolescent réputé socialement impossible. x Publié en 1992 aux éditions Infernales, réédité en 1996 chez Verdier sans les illustrations de Richard Texier, le sixième texte de Pierre Michon aura donc été pour moi celui de la découverte d’un très grand auteur, que me recommandaient depuis plusieurs années plusieurs … Lire la suite

Note de lecture : « L’été des noyés » (John Burnside)

Magnifique roman sur l’illusion aux allures de thriller, baigné par la lumière hypnotique de l’été du Grand Nord.   Liv la narratrice, une jeune femme âgée de dix-huit ans au moment des événements, et qui raconte cette histoire dix ans plus tard, vit avec sa mère Angelika Rossdal, une artiste peintre aussi réputée pour son œuvre que pour … Lire la suite

Note de lecture : « L’art français de la guerre » (Alexis Jenni)

Un premier roman très réussi, au croisement de Lartéguy et de Jonquet, la réflexion et la poésie en plus. x Note liminaire ajoutée en septembre 2014 : je ne retire évidemment pas un mot à cette note de lecture rédigée fin août 2011, bien avant le prix Goncourt obtenu et les fastidieuses considérations sur les … Lire la suite

Note de lecture : « Vermilion Sands » (J.G. Ballard)

Utopie désenchantée ou parenthèse ironique, la mythique cité des arts, de la plage et du désert de J.G. Ballard. x Les neuf (ou huit, ou dix, selon les éditions) nouvelles composant « Vermilion Sands » occupent une place singulière dans l’œuvre de Ballard : écrites entre 1956 et 1970, assemblées en recueil en 1971, elles forment à la … Lire la suite