☀︎
archives

Patrick O’Brian

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Ultramarins » (Mariette Navarro)

À bord d’un cargo auteur d’une étrange et brève pause en plein océan, un moment d’intense éblouissement pour la commandante, l’équipage, la lectrice et le lecteur. Magnifique et troublant. x Il y a les vivants, les morts, et les marins. Ils savent déjà, intimement, à quelle catégorie ils appartiennent, ils n’ont pas vraiment de surprise, … Lire la suite

Note de lecture : « Lord Cochrane vs. l’Ordre des Catacombes » (Gilberto Villarroel)

En 1826, le deuxième volet haletant d’une furieuse saga feuilletonnesque et fantastique, mêlant avec un extrême brio le personnage historique du grand marin aventurier Thomas Cochrane au mythe de Cthulhu. x Dès qu’on lui retira son bandeau, Jean-Baptiste Dallier ouvrit les yeux dans l’espoir d’identifier l’endroit où ses ravisseurs l’avaient enfermé. Après des jours entiers … Lire la suite

Note de lecture : « Meta donna » (Suzanne Doppelt)

L’étrange et somptueuse poésie de la mythique morsure de la tarentule, des danses et des transes qui y sont associées. x « La morsure de la tarentule fixe l’homme dans son propos, c’est-à-dire dans la disposition d’esprit où il se trouvait quand il a été mordu » écrit Léonard de Vinci, et ce passé souvent mauvais ne … Lire la suite

Note de lecture : « Cochrane vs Cthulhu » (Gilberto Villaroel)

Un héroïque capitaine de vaisseau britannique des guerres napoléoniennes, un fort maritime isolé au large de Rochefort et une menace indicible, pour un cocktail détonant et savoureux d’aventure fantastique dans les interstices de l’Histoire. x Les chemins bifurcatoires de la pop culture et de la renommée littéraire conduisent très probablement de nos jours Cthulhu, la … Lire la suite

Des pavés sur la plage – Un été 2016 (2)

Ces dernières années, il nous semble, dans de nombreuses discussions avec des client(e)s qui sont souvent également des ami(e)s, chez Charybde, qu’il devient pour chacune et chacun de plus en plus délicat de s’attaquer à certains romans mythiques, réputés, entourés de préjugés éminemment favorables, mais dépassant allègrement les 500 pages : ceux que l’on appelle … Lire la suite

Note de lecture : « Le navire de bois » – Fleuve sans rives 1 (Hans Henny Jahnn)

Une mystérieuse cargaison, un huis clos en pleine mer. Doute, irréalité et drame. x Tordre, tout en le respectant profondément, le roman maritime dense et flamboyant hérité d’Herman Melville et de Joseph Conrad, le gauchir à l’aide d’éléments évoluant à la marge du policier et du fantastique, puis lui donner les dimensions d’un monde en … Lire la suite