☀︎
archives

Patrick Bouvet

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Work Bitch » (Ludovic Bernhardt)

Le choc des vidéos, l’absence de poids des mots : une incursion sauvage et froide dans l’esclavage visuel contemporain. x Dans une salle de classe, un gros plan révèle la chaussure à hauts talons d’une lycéenne à gilet gris et chemisier blanc. Son pied tape mécaniquement contre le tube chromé de la table. Ses cheveux … Lire la suite

Note de lecture : « Valeurs ajoutées » (Frédéric Moulin)

Le collage pop culturel ultime pour exprimer le fantasme vain de domination politique par la consommation effrénée. Joliment fou et savoureux. x Jugement. À quoi comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins qui, adossés aux murs vautrés près des fontaines du centre commercial, en interpellent d’autres en disant : « Nous avons joué de … Lire la suite

Note de lecture : « Assomption » – Sur champ de sable I (Françoise Morvan)

Un retour poétique intense sur une enfance bretonne rêveuse, joueuse, nourrie de contes et de nature. Une éblouissante recherche du temps précieux. x Je vous ai déjà parlé récemment des éditions Mesures créées par André Markowicz, à l’occasion de la magnifique édition bilingue du « Dernier départ » de Guennadi Aïgui. Aux côtés de l’auteur russe et … Lire la suite

Note de lecture : « Grammaire de l’imagination » (Gianni Rodari)

Une lecture essentielle pour une meilleure appropriation des mécanismes personnels et collectifs de l’imagination, de la puissance narrative et du récit heuristique – mais aussi une lecture drôle et fourmillante. x Un jour, dans les Fragments de Novalis (1772-1801), je tombai sur ce passage : « Si nous avions une Imaginatique, comme nous avons une Logique, … Lire la suite

Note de lecture : « Steve Jobs » (Alban Lefranc)

Du multiple corps d’un roi à la solitude conquérante : un magistral recodage d’une figure contemporaine mythique et adulée. x « Steve Jobs, corps aboli » avait été créé en 2016 à Théâtre Ouvert dans une mise en scène de Robert Cantarella. Depuis, Alban Lefranc nous avait offert « Table rase » (pièce elle-même retravaillée à partir de son … Lire la suite

Note de lecture : « Suburbia » (Bruce Bégout)

Une formidable somme philosophique et anthropologique autour du sens du suburbain contemporain. x Publié en 2013 chez Inculte, cet ouvrage représente une formidable somme à date du travail souvent inclassable, mais toujours profondément roboratif, de Bruce Bégout. Structurant un ensemble de sources et d’inspirations qui sous-tendent toute son œuvre ou presque, on trouvera ici, dans … Lire la suite

Note de lecture : « La vie moderne » (Christian Prigent)

La relecture en vers satiriques détonants d’un journal quotidien ordinaire. x Depuis que j’ai (re)découvert Christian Prigent en dévorant l’exceptionnel travail réalisé à l’occasion du colloque de Cerisy qui lui a été consacré en 2014 (« Christian Prigent : trou(v)er sa langue »), avec une bien belle soirée chez Charybde à la clé – soirée que l’on … Lire la suite

Note de lecture : « Sombre aux abords » (Julien d’Abrigeon)

Noirceurs springsteeniennes aux confins de la ville ardéchoise. x Publié en septembre 2016 chez Quidam éditeur, ce recueil de Julien d’Abrigeon réussit une surprenante synthèse entre l’impérissable quatrième album de Bruce Springsteen, « Darkness on the Edge of Town », et un contexte aigu du passage de l’adolescence à l’âge adulte – ou à ce qui pourrait … Lire la suite

Note de lecture : « Les fictions singulières – Étude sur le roman français contemporain » (Bruno Blanckeman)

Parcours alerte et souvent juste dans le roman français des années 1980-2000. x Publié en 2002 chez Prétexte, ce petit ouvrage du spécialiste universitaire de littérature contemporaine Bruno Blanckeman constitue une bien intéressante tentative de lecture, de parcours et de taxonomie de la production romanesque française des années 1980-2000. x Plusieurs lectures particulièrement réussies sont … Lire la suite

Note de lecture : « La politique de la peur » (Serge Quadruppani)

Belle analyse de la mécanique qui s’appuie sur la menace terroriste pour « dresser » le corps social. x Dans cet essai enlevé paru début 2011 dans la collection Non Conforme du Seuil, Serge Quadruppani, à partir d’un matériel qu’il connaissait déjà bien (« L’antiterrorisme en France », 1989) et en s’appuyant sur les incroyables errances de la DCRI … Lire la suite