☀︎
archives

Oulipo

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « L’invention du monde » (Olivier Rolin)

La journée de l’équinoxe de printemps 1989 comme somme démiurgique du monde, tragique, folle et hilarante. x RELECTURE Laisse-moi chanter les œuvres des hommes, et que chacun retrouve dans mes vers ces choses qui lui sont connues. Comme de haut on a plaisir à reconnaître sa maison, et la gare, et la mairie, et ce … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 7 : « Le bout de la langue » (Revue)

Un septième numéro qui explore avec brio facettes et ramifications de la langue sous toutes ses acceptions ou presque. x Avril 2018 : voici déjà le septième numéro de La Moitié du Fourbi, fantasque, incisive et curieuse revue, née début 2015, et qui nous régale depuis, environ deux fois par an, de textes résolument inclassables … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 6 : « Bestiaire » (Revue)

Pour le n°6 de la belle revue, un exceptionnel bestiaire ! x Octobre 2017, et déjà le sixième numéro de cette si singulière revue nommée La Moitié du Fourbi ! Que de beaux souvenirs déjà accumulés en moins de trois ans, depuis l’époque presque héroïque de « Écrire petit » (n°1, février 2015) et de « Trahir » (n°2, … Lire la suite

Note de lecture : « La Chapelle Sextine » (Hervé Le Tellier)

Diabolique et enlevée, la ronde de Schnitzler revue et corrigée au sexe et à l’Oulipo. x C’est dans la collection Escale des Lettres du Castor Astral que le redoutable oulipien Hervé Le Tellier (dont on avait tant apprécié, notamment, « Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable », texte de 1998 superbement joué au Lucernaire en 2011 et … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 5 : « Noir, et ce n’est pas la nuit » (Revue)

Un cinquième numéro sous le puissant signe du noir à facettes de Guillevic, du Black Power, de Nick Cave, et de bien d’autres ombres surprenantes. x x Je t’écris d’un pays où il fait noir Et ce n’est pas la nuit. Je t’écris Parce qu’il fait noir. Je t’écris sur le mur Qui est au … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 4 : « Lieux artificiels » (Revue)

Lieux artificiels de rêve, de cauchemar, de poésie et de lecture critique. Un grand numéro 4 de la revue. x Sous le signe excitant et prometteur des « Lieux artificiels », voici donc le quatrième numéro de la revue La moitié du fourbi. Après « Écrire petit » (n°1), « Trahir » (n°2) et « Visage » (n°3), étonnants repaires de pièces stimulantes … Lire la suite

Note de lecture : « Œuvres » (Édouard Levé)

Un catalogue d’œuvres imaginaires pour éprouver le processus de création qui a le pouvoir de déformer le réel et de le transformer en fiction. Brillant et vertigineux.   Énumération d’œuvres imaginées mais non réalisées pour la plupart, le premier livre de l’artiste et écrivain Édouard Levé (1965 – 2007) paru en 2002 aux éditions P.O.L. … Lire la suite

Note de lecture : « Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable » (Hervé Le Tellier)

Mille réponses possibles, savoureuses et délirantes, à la question « À quoi tu penses ? » x Publié en 1998, réédité en 2008 au Castor Astral et joliment adapté au Lucernaire en 2011 (et à nouveau en 2014), ce texte d’Hervé Le Tellier représente un millier de « réponses possibles » à la question « À quoi tu penses ? ». … Lire la suite

Note de lecture : « Poèmes à l’autre moi » (Pierre Albert-Birot)

Quatre poèmes, publiés entre 1919 et 1939, de l’auteur de « Grabinoulor ». x Ce recueil a été assemblé ad hoc par Poésie Gallimard ,et regroupe quatre œuvres, écrites entre 1919 et 1939, de l’atypique poète Pierre Albert-Birot, proche d’Apollinaire, encensé par les dadaïstes mais largement à l’écart des surréalistes, malgré les apparences et malgré l’admiration témoignée … Lire la suite

Note de lecture : « Là » (Ian Monk)

La poésie éprouvante et jubilatoire du vide délétère envahissant les consciences qui ne prennent garde. x Publié en 2014 chez Cambourakis, « Là » poursuit le travail de décryptage poétique et incantatoire de l’usage du cliché dans la parole et dans l’inconscient collectif, tel qu’il avait déjà été puissamment mené dans « Plouk Town » en 2007. La lancinante … Lire la suite