☀︎
archives

Olivier Martinelli

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « La fille du chasse-neige » (Fabrice Capizzano)

Violences familiales, rock, nature, amour et humour : un surprenant cocktail, faussement simple, mais machiavélique et poignant. x Parution : 20 août 2020 Tous les pions d’Antoine étaient dans son jan intérieur, papa en avait toujours trois de coincés, ses sourcils avaient la forme d’accents circonflexes, sa lèvre inférieure était sortie, elle accentuait sa mine … Lire la suite

Note de lecture : « If » (Marie Cosnay)

Faux souvenirs et états-civils fuyants, pour une enquête subtile et  mystérieusement poétique dans les toiles ambiguës du rapatriement et de l’accueil des réfugiés. x x Le souvenir d’enfance n’existe pas et le château d’If n’existe pas. L’enfance n’existe pas. Le château d’If comme le souvenir comme l’enfance n’existent pas, le temps qui passe, n’en parlons … Lire la suite

Note de lecture : « L’Albatros » (Nicolas Houguet)

La vie insensée et l’introspection universelle extraites avec fougue et ferveur d’un concert historique de Patti Smith en 2015. Brûlant d’intelligence, de poésie et de talent. x C’était l’anniversaire de Rimbaud. Le début d’une nouvelle page et d’un nouvel automne pour moi, marqué par la conscience de ma fragilité, de ma mortalité et par la … Lire la suite

Note de lecture : « Tu dormiras quand tu seras mort » (François Muratet)

La guerre d’Algérie, sur le terrain, toujours plus complexe qu’il n’y paraît vu de loin. x On était à la fin de l’année 1959 et le général président avait décidé de mettre le paquet pour terminer la guerre en Algérie. Ça voulait dire balancer du muscle et du plomb, retourner chaque caillou du djebel, napalmer … Lire la suite

Les best-sellers 2017 de la librairie Charybde

2017 était la septième année d’activité pour notre librairie Charybde, la sixième année pleine depuis la création en juin 2011. Comme chaque année, nous nous demandions avec une certaine curiosité non exempte de sympathique manipulation comment évolueraient nos « meilleures ventes », qui reflètent vraisemblablement un subtil équilibre entre goûts des libraires, prosélytisme assumé, envies de notre … Lire la suite

20 premiers aperçus de la rentrée (septembre 2017)

Celles et ceux qui suivent ce blog et / ou qui connaissent la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) savent que nous n’attachons pas a priori une importance déterminante à la notion de nouveauté au sens usuel du terme (pour nous comme heureusement pour beaucoup d’autres, une nouveauté en littérature demeure un texte … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre que je ne voulais pas écrire » (Erwan Larher)

Leçon d’écriture in vivo : rester intelligent tout en étant poignant, à partir d’une expérience personnelle atroce. Du grand art, et pas uniquement. x Tu pénètres dans la salle. Sensations familières, plénitude immédiate : un concert de rock. Tu ne les comptes plus mais à chaque fois le même enchantement, la même excitation, allez, vas-y, … Lire la suite

Note de lecture : « 1962, le dernier voyage » (Mehdi Charef)

Le dernier train pour l’exil : sept personnes à quai pour dire la tragédie. x Fumiers d’indigènes, macaques, fellouzes de mon cul ! La France, la vraie, représentée par Barnabé ici même… (Il se tape sur la poitrine) …valeureux cheminot de la grande famille de la SNCF qui a tant œuvré pour vous en amenant … Lire la suite

Note de lecture : « Le fasciste et le président » (Gérard Bon)

Le chemin de croix haut en couleur d’un vieillissant journaliste d’extrême-droite, en plein cynisme françafricain. x Avec ce roman de Gérard Bon publié en 2011 chez L’Écailler, j’ai été confronté à l’un de ces relativement classiques dilemmes de lecteur-chroniqueur : comment rendre compte honnêtement d’un texte qui, loin d’être mauvais (l’écriture en est même d’une … Lire la suite

Je me souviens de : « Owen Noone et Marauder » (Douglas Cowie)

En 1995, la naissance et la gloire du plus beau et du plus improbable groupe fictif d’indie rock américain. x C’est début 2005 qu’une excellente amie, généralement avisée en matière de musique rock au sens large, me recommandait cette alors toute récente parution en anglais, qui devait être traduite quelques mois plus tard par Brice … Lire la suite