☀︎
archives

Obsessions

Ce tag est associé à 19 articles

Note de lecture : « Icône H. – Hélène de Troie » (Véronique Bergen)

Mythologie et mythomanie, filiation divine et guerre des gangs, beauté suprême et empire des sens : une formidable réécriture contemporaine de l’Iliade autour de la figure icônique de H., au langage violent et savoureux. x Mensonge le mythe de mes origines qu’on m’a biberonné quand j’étais enfant, bobard mon père changé en cygne pour copuler … Lire la suite

Note de lecture : « Noir canicule » (Christian Chavassieux)

24 heures de fournaise sous le brûlant soleil et dans la sécheresse des nuits de l’été 2003, 24 heures d’entrelacement machiavélique de trames inattendues, 24 heures de noirceur surgissant là où on ne l’attendait certainement pas. x Henri ce matin-là. Henri comme chaque matin n’avait pas eu besoin de réveil. L’arrivée du taxi n’en était … Lire la suite

Note de lecture : « L’ange rouge » (François Médéline)

À Lyon, une série de crimes atroces aux multiples lignes de fuite met sous tension une équipe de police quelque peu atypique. Sombre et réjouissante, une haletante poursuite de certaines faces obscures de la capitale des Gaules. x x Le hors-bord de la brigade fluviale s’est élancé sur le Rhône. Mamy était calée sur la … Lire la suite

Note de lecture : « La grande épaule portugaise » (Pierre Lafargue)

À dos de titan et à grandes enjambées rageuses, le pas fourmillant de la littérature. Un foisonnement malicieux d’une rare beauté, ne craignant ni les machines à coudre ni les querelles picrocholines, bien au contraire – et déjà un réjouissant monument. x Ils ont été écartés. Ce n’étaient que des flûtistes. Des alarmistes. Des balnéo-botulistes. … Lire la suite

Note de lecture : « Trencadis » (Caroline Deyns)

La narration parfaite, éclatée et solaire, pour nous faire partager la vie mosaïque de Niki de Saint-Phalle et sa manière unique de transformer le plomb de la dépression en or artistique resplendissant. x Parution : 20 août 2020 Elle hait l’arête, la ligne droite, la symétrie. Le fait est qu’elle possède un corps à géométrie … Lire la suite

Note de lecture : « Dans l’ombre du brasier » (Hervé Le Corre)

Une noirceur souveraine au cœur des derniers jours de la Commune de Paris en cours d’écrasement. x La nuit, et une lune trop claire qui les coiffe de bleu. Ils marchent sans aucun bruit, leurs souliers enveloppés dans des chiffons. Ils sont trois dans ce boyau effondré par endroits, les jambes mangées par les ténèbres … Lire la suite

Note de lecture : « Jamais » (Véronique Bergen)

Dans un rapport mère-fille fantasmé et jusqu’au-boutiste, depuis un lit d’hôpital, en une heure pile de monologue véhément et hilarant, une vérité crue de l’essence du langage. x La fenêtre donne sur la guerre qui a décimé mon enfance, la fenêtre donne sur les cris de ma mère. Mes mains empoignent la crémone mais, vidées … Lire la suite

Note de lecture : « Latex » (Rim Battal)

Vingt-trois poèmes entrechoquant les actualités critiques de 2015-2016 et les entrelacs permanents des vies résistantes. x Halal Noiseuse notoire, Nezha au regard noir, traverse la salle en babillant, sa voix recouvre le bruit des seaux en caoutchouc qui s’entrechoquent, le bris de l’eau et les cris des petites aux peaux neuves qui gigotent dans les … Lire la suite

Note de lecture : « Lincoln au Bardo » (George Saunders)

Une polyphonie inventive en forme de sarabande langagière qui saisit la fusion surnaturelle du deuil intime, de l’obsession au-delà de la mort et de la prise de lourdes décisions historiques, dans un cimetière de Washington en 1862. x « Vous savez, me dit Mrs. Lincoln, le Président est censé donner une série de dîners de gala … Lire la suite

Note de lecture : « J’étais Dora Suarez » (Robin Cook)

Un classique contemporain du roman (très) noir. Une merveille d’écriture de la violence et de l’empathie paradoxale. Une ode déjantée et pourtant très maîtrisée aux victimes des meurtres les plus sordides. x RELECTURE En même temps, de grands changements s’opéraient en lui. Du point de vue de l’âge, tel que nous le concevons, Roatta n’avait … Lire la suite