☀︎
archives

OAS

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Manaus » (Dominique Forma)

Sur les traces d’anciens de l’OAS réfugiés en Amérique du Sud en 1964, un beau récit sec et sombre, d’honneur et de fidélité, de coups tordus et de trahisons. x J’ai goût pour l’obéissance. La mienne, comme celle des autres. À chacun sa place ; se surestimer n’est pas un péché, c’est une faute impardonnable. … Lire la suite

Note de lecture : « Une guerre de génies, de héros et de lâches » (Barouk Salamé)

Dans la mémoire vive d’un petit garçon, au sein d’une famille d’indépendantistes algériens, une plongée dans les luttes intestines des nationalistes et dans les massacres divers qui feront précocement dérailler une trajectoire possible de la future république algérienne, entre 1957 et 1963. x Mon prénom est Serjoun, Serge en français. Bien que je sois à … Lire la suite

Note de lecture : « Marseille 73 » (Dominique Manotti)

Les ratonnades et les meurtres massifs d’Arabes en 1973 dans le Sud-Est de la France, soigneusement oubliés aujourd’hui, en toile de fond précise et documentée de la deuxième enquête historique du commissaire Daquin. x Prologue 1973. Grasse, charmante cité provençale, ses fleurs, ses parfums, ses trente mille habitants, et son petit millier de travailleurs immigrés, … Lire la suite

Note de lecture : « Aucune pierre ne brise la nuit » (Frédéric Couderc)

Un retour brûlant sur la dictature militaire argentine et certaines de ses filiations et alliances objectives, au fil d’une histoire d’amour paradoxale. x Venganza. Les fois où il s’interrogeait sur son désir de réparation, Gabriel tournait en rond. La justice fonctionnerait peut-être un jour en Argentine, des politiques auraient le cran d’abolir les lois d’amnistie, … Lire la suite

Note de lecture : « L’ombre des années sereines » (Olivier Martinelli)

Algérie, 1962. La rage qui suit l’abandon, et son souvenir toujours brûlant. x – Tu as déjà entendu battre le cœur d’une ville, fils ? Gabriel n’a pas répondu. Il a seulement fait non de la tête. – Si tu avais entendu ça… De toutes les fenêtres, des balcons, des terrasses… Ce chœur énorme qui … Lire la suite