☀︎
archives

New Italian Epic

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Et que celui qui a soif, vienne – Un roman de pirates » (Sylvain Pattieu)

Dans la joie du grand récit d’aventure, rendre au roman de pirates son souffle politique et sa malice nécessaire. x Comment écrire un roman de pirates en 2016 ? C’est cet imposant et jouissif défi que « Et que celui qui a soif, vienne » relève, à l’image, d’une certaine façon, de William Goldman inventant un roman … Lire la suite

Note de lecture : « L’Évangile selon Eymerich » – Eymerich 10 (Valerio Evangelisti)

La conclusion incroyable, surprenante et logique, d’une saga hors normes. x Publié en 2010, traduit en français en 2015 par Jacques Barbéri pour La Volte, le dixième tome de la saga Eymerich (dont les principes ont été exposés dans la note consacrée au premier volume, « Nicolas Eymerich, inquisiteur ») est censé la conclure. Même si l’immense … Lire la suite

Note de lecture : « Le Corps et le Sang d’Eymerich » – Eymerich 3 (Valerio Evangelisti)

Des bûchers de Castres en 1358 aux lointaines menées d’adeptes du Ku Klux Klan, l’horreur se met en place. x RELECTURE Publié en 1996, traduit en français par Serge Quadruppani en 1999 chez Rivages, le troisième roman du cycle Eymerich de Valerio Evangelisti était, il faut bien l’avouer, légèrement décevant. L’intrigue moyenâgeuse (l’une des trois … Lire la suite

Note de lecture : « Les Chaînes d’Eymerich » – Eymerich 2 (Valerio Evangelisti)

Curieuse hérésie savoyarde et amélioration nazie de la race, pour un futur qui déjà déchante avec ce deuxième tome de la saga. x RELECTURE Publié en 1995, traduit en français en 1998 chez Rivages par Serge Quadruppani, le deuxième volume de cette immense saga, après « Nicolas Eymerich, inquisiteur » (à la note de lecture duquel je … Lire la suite

Note de lecture : « Nicolas Eymerich, inquisiteur » – Eymerich 1 (Valerio Evangelisti)

L’Inquisiteur du Moyen-Âge comme creuset essentiel de ce que les « mauvais genres » peuvent dire du monde comme il va ou non. x RELECTURE Publié en 1994, traduit en français en 1998 chez Payot & Rivages par Serge Quadruppani, et désormais disponible avec l’ensemble du cycle chez La Volte, ce roman de l’Italien Valerio Evangelisti marque … Lire la suite

Note de lecture : « Au nom d’Ismaël » (Giuseppe Genna)

Le deuxième roman de Giuseppe Genna, et le grand début d’une réinvention mythologique contemporaine du roman d’espionnage et de conspiration. x x Publié en 2001, traduit en français en 2003 par Julien Gayrard chez Grasset, le deuxième roman de Giuseppe Genna exploite brillamment le décor solidement installé dès la première apparition de l’inspecteur milanais Guido … Lire la suite

Note de lecture : « Nos yeux maudits » (David M. Thomas)

Deuxième tome de l’Iliade des Républicains espagnols : un raid commando fou sur le camp de concentration de Mauthausen en 1944. Publié en 2010, toujours chez le remarquable Quidam Editeur, le deuxième tome de la trilogie de l’inclassable David M. Thomas (gallois, ouvrier et militant, écrivant en français et vivant à Limoges) poursuit ce que … Lire la suite

Note de lecture : « Anthracite » (Valerio Evangelisti)

Une épopée ambiguë dans la Pennsylvanie de 1875 et des barons-voleurs presque triomphants… Après les nouvelles de « Métal Hurlant » et le roman « Black Flag », qui prenait place pendant la guerre de Sécession, Evangelisti nous offrait en 2003 ce tome final des aventures de Pantera, tueur à gages et prêtre vaudou mexicain, plongé maintenant, en 1875, … Lire la suite

Note de lecture : « Manituana » (Wu Ming)

L’indépendance des États-Unis du côté des vaincus, colons et Indiens fidèles à la Couronne, dans l’un des meilleurs romans historiques que je connaisse. x Avec « Manituana » en 2007 (publié en français en 2009 – dans la remarquable Bibliothèque Italienne animée chez Métailié par Serge Quadruppani), le collectif d’écrivains italiens Wu Ming renouvelait l’exploit de « Q » … Lire la suite

Note de lecture : « L’œil de Carafa » (Luther Blissett a.k.a. Wu Ming)

Une révolution dans le roman historique : 40 ans de luttes à l’apparition du protestantisme. x Publié en 1999 (et traduit en français en 2001 par Nathalie Bauer), « L’œil de Carafa » (« Q » en italien d’origine et en anglais) est le premier roman du collectif d’écrivains de Bologne, Wu Ming, paru en … Lire la suite