☀︎
archives

Néo-polar

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Jean-Patrick Manchette et la raison d’écrire » (Nicolas Le Flahec & Gilles Magniont)

Une somme critique intelligente, politique et esthétique à propos de Jean-Patrick Manchette x Publié en 2017 aux éditions Anacharsis sous l’égide de Nicolas Le Flohec et de Gilles Magniont, cette somme critique propose un assemblage cohérent d’une belle pertinence, parcourant aussi bien, en les renouvelant largement, les aspects les plus connus de l’œuvre de Jean-Patrick … Lire la suite

Je me souviens de : « Nada » (Jean-Patrick Manchette)

Il y a 45 ans, le percutant renvoi dos à dos des deux mâchoires du piège terroriste. x   Ma chère Maman, Cette semaine je n’attends pas qu’on soye samedi pour t’écrire car j’en ai à te raconter des choses, ho là là !!! En effet les Anarchistes qui ont kidnappé l’ambassadeur des Etats-Unis, c’est … Lire la suite

Note de lecture : « Chroniques » (Jean-Patrick Manchette)

Vingt ans de chroniques de polars et de précieuses digressions apparentes, passionnées et passionnantes. x RELECTURE Publié en 1996 chez Rivages, un an après la mort de Jean-Patrick Manchette, ce recueil regroupe un large échantillon de chroniques écrites par le romancier pour divers supports et dans diverses circonstances, entre 1976 et 1995,  sélectionnées par François … Lire la suite

Note de lecture : « Y » – Trilogie Krachevski 1 (Serge Quadruppani)

Le premier roman (très) noir de Serge Quadruppani, en 1991, et son grand Émile K. x Publié en 1991 chez Métailié, le premier roman noir de Serge Quadruppani était le premier volume d’une souple trilogie constituée autour d’un personnage particulier, énigmatique ex-gendarme d’élite devenu privé de haut vol, Émile Krachevski, et avait donc deux suites … Lire la suite

Note de lecture : « Derrick au poing » (Jean-Pierre Bastid & Michel Martens)

L’un des premiers néo-polars d’un pionnier du genre. x L’un des premiers romans policiers de Jean-Pierre Bastid, publié en 1975 dans la Super Noire de Gallimard, en collaboration avec Michel Martens, soit quatre ans après le « Laissez bronzer les cadavres ! » écrit avec Jean-Pierre Manchette, qui l’aura conduit à faire le pont entre son travail initial … Lire la suite

Note de lecture : « Tueurs de flics » (Frédéric H. Fajardie)

La brutale poésie policière décalée : les débuts du commissaire Padovani. x RELECTURE Publié en 1979 dans la collection Phot’Œil des éditions Sanguine (il sera réédité dès 1982 chez NéO), comme « La nuit des chats bottés », mais écrit dès 1975, soit deux ans avant son compagnon de débuts littéraires, le premier roman de Frédéric H. … Lire la suite