☀︎
archives

Musique

Ce tag est associé à 56 articles

Note de lecture : « Boulevard du stream » (Sophian Fanen)

Une enquête-étude approfondie sur la naissance du streaming et sur son impact sur les musiques actuelles. x Publié en 2017 au Castor Astral (dans leur belle collection Castor Music (où l’on avait pu lire récemment le « Nick Cave l’intranquille » de Christophe Deniau), le premier ouvrage de Sophian Fanen est largement emblématique du type de journalisme, … Lire la suite

Note de lecture : « Corderie » (Christophe Grossi)

Le lieu paisible où se croisent les filins : la corderie de l’existence. x x Bien que les années soient passées, nous n’avons pas oublié combien il nous tardait de voir la nuit tomber, le sommeil nous envelopper, le cacao brunir le lait dans le bol, le maillot de bain être décroché du fil à … Lire la suite

Note de lecture : « La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank » (Thomas Giraud)

Saisir l’effacement du plus célèbre des musiciens inconnus. Poignant et lumineux. x La musique est une histoire de peau et de corps, comme Arno Bertina le montrait dans le formidable «J’ai appris à ne pas rire du démon» sur les vies de Johnny Cash. L’histoire de Johnny Cash était celle d’une présence forte, sombre et … Lire la suite

Note de lecture : « Notre désir de tendresse est infini » (Sébastien Ménard)

Fiévreuse et somptueuse poésie du départ, en résonance avec un désir incoercible d’Est lointain. x x x À un moment précis – à une période précise et pour le bien de tous – on enlèverait nos peaux synthétiques – nos peaux en coton. On enlèverait nos jeans nos cuirs tannés – nos tee-shirts équitables nos … Lire la suite

Note de lecture : « C’est juste un film » (Earl Lovelace)

Trinité-et-Tobago en incroyable carnaval poétique et socio-politique. x Mon nom est Kangkala, artisan de la confusion, greffier de ragots, démolisseur de réputations, révélateur de secrets. Je suis, sous la même peau, vilain et héros, victime et victorieux. Je suis un kaisonien, un vrai de vrai. Je réduis les puissants par le ridicule. Je leur révèle … Lire la suite

Note de lecture : « L’incendie du théâtre de Weimar » (Jean-Yves Masson)

Rêverie historique, autour d’une nouvelle conversation avec Goethe. x Robert Doolan, jeune citoyen britannique, séjourne à Weimar en 1825 pour apprendre la langue allemande. Il se lie d’amitié avec son professeur, Eckermann, déjà plongé dans l’œuvre de sa vie, l’enregistrement fidèle de ses Conversations avec Goethe, et se met à son tour à lui enseigner … Lire la suite

Note de lecture : « Vurt » (Jeff Noon)

À 100 à l’heure dans les espaces virtuels hantés d’une Manchester agonisante. x RELECTURE (LECTURE INITIALE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE) Vurt, c’est un rêve et un cauchemar partagés. Celui d’univers virtuels enchâssés et interactifs, fruits de l’imagination plus ou moins développée, perverse ou bienveillante, de leurs concepteurs, chimistes, neurologues, cogniticiens, artistes et trafiquants à l’origine … Lire la suite

Note de lecture : « Sombre aux abords » (Julien d’Abrigeon)

Noirceurs springsteeniennes aux confins de la ville ardéchoise. x Publié en septembre 2016 chez Quidam éditeur, ce recueil de Julien d’Abrigeon réussit une surprenante synthèse entre l’impérissable quatrième album de Bruce Springsteen, « Darkness on the Edge of Town », et un contexte aigu du passage de l’adolescence à l’âge adulte – ou à ce qui pourrait … Lire la suite

Note de lecture : « Une longue vague porteuse » (Frédéric Jacques Temple)

Rêverie d’un navigateur, à la barre, et parcours des inspirations d’un poète, à la mémoire. x Publié en 2016 dans la belle collection « Un endroit où aller » d’Actes Sud, ce journal d’un vagabondage intérieur durant une navigation à la voile en Méditerranée, confié par le poète Frédéric Jacques Temple, parcourt en moins de 150 pages … Lire la suite

Note de lecture : « Corps conducteurs » (Sean Michaels)

La folle tournée contrastée du communisme scientifique, électrique, musical et amoureux. x Publié en 2014, traduit en français en 2015 par Catherine Leroux pour publication cette même année aux éditions Alto, puis en janvier 2016 chez Rivages, le premier roman du Canadien Sean Michaels s’empare avec fougue et brio de l’une de ces figures improbables … Lire la suite