☀︎
archives

Mort

Ce tag est associé à 18 articles

Note de lecture : « La voix sombre » (Ryoko Sekiguchi)

Méditation sur les voix des disparus, fantômes intacts qui habitent notre paysage intérieur. x Dans ce livre au titre émouvant paru aux éditions P.O.L. en novembre 2015, Ryoko Sekiguchi s’adresse à son lecteur et sans doute à elle-même, avec des notes, prenant en compte toutes les sensations fugaces ou tenaces qui l’assaillent, pour constater l’importance de … Lire la suite

Note de lecture : « Le palais des cochons » (Kitty Fitzgerald)

Tendre et cruel, le conte noir de l’amitié entre une adolescente et un éleveur difforme et secret. x x Publié en 2005, traduit en français en 2006 par Bernard Hoepffner dans la collection Feux croisés de Plon, le quatrième roman de l’Anglo-Irlandaise Kitty Fitzgerald aura été celui d’une certaine consécration, recevant plusieurs prix littéraires britanniques … Lire la suite

Note de lecture : « Salon de beauté » (Mario Bellatin)

Explorer le salon de beauté – aquarium – mouroir d’un étonnant travesti. x Publié en 1994, le quatrième roman du Péruvien vivant au Mexique Mario Bellatin est probablement son plus célébré, ayant été, entre autres, finaliste du prix Médicis étranger chez nous, dans la traduction d’André Gabastou publiée en 2000 chez Stock. Christophe Lucquin en … Lire la suite

Note de lecture : « L’annulaire » (Yôko Ogawa)

De la littérature comme immortel fragment de l’existence. x Célèbre novella de la prolifique Yôko Ogawa parue en 1994, traduite du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle pour les éditions Actes Sud en 1999, «L’annulaire» s’aventure au-delà de l’étrangeté habituelle des récits de l’auteur, présente dès ces premiers écrits, pour pénétrer un territoire véritablement fantastique et obsédant. … Lire la suite

Note de lecture : « Le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie » (Yôko Ogawa)

L’étrange mélancolie qui imprègne le réel évanescent de Yôko Ogawa. x Les lecteurs de Yôko Ogawa reconnaîtront dans les deux courts récits de ce recueil, la nouvelle éponyme et «Un thé qui ne refroidit pas», qui font partie des premiers publiés par l’auteur (1990-91, traduction en français chez Actes Sud en 1998 par Rose-Marie Makino-Fayolle), un univers très familier, … Lire la suite

Note de lecture : « Peau d’orange » (Sébastien Doubinsky)

Un jour et une nuit d’une rare intensité, sous leur simplicité apparente, pour renaître peut-être à la vie. x   À paraître fin août 2014 aux remarquables éditions e-fractions (qui proposent un système intelligent et original pour associer les libraires volontaires à la diffusion de leurs livres électroniques), ce nouveau texte de Sébastien Doubinsky arrache … Lire la suite

Note de lecture : « Carénage » (Sylvain Coher)

Déguisé en plongée dans l’obsession d’un motard de haut vol, un tour de force de ruse littéraire. De cette incursion dans le mental obsessionnel d’un motard, Sylvain Coher a su faire une expérience littéraire de toute première force dans ce roman paru en août 2011 chez Actes Sud. Non seulement le rendu de la vitesse … Lire la suite

Note de lecture : « Rêve d’épingles » (Pascal Gibourg / Anne-Laure Sacriste)

Les mystérieuses lettres du rêve et du fantasme de l’amour qui meurt. Publié en 2009 aux éditions du Chemin de Fer, ce court texte (60 pages) du poète et critique pointu et exigeant Pascal Gibourg, richement illustré en contrepoint et complément par Anne-Laure Sacriste, illustre fort joliment le travail mené chez cet éditeur pour associer … Lire la suite