☀︎
archives

Monologue

Ce tag est associé à 7 articles

Note de lecture : « Le dernier loup » (László Krasznahorkai)

En une seule phrase de soixante-dix pages, le souffle admirable de la littérature. xx xx « Il se mit à rire, mais pas vraiment de bon cœur car son esprit était occupé par des questions du genre : quelle est la différence entre la vanité des choses et le mépris, et à quoi cela se rapporte-t-il, d’après … Lire la suite

Note de lecture : « Le dehors de toute chose » (Alain Damasio & Benjamin Mayet)

La moelle poétique, épique et militante de « La zone du dehors » d’Alain Damasio. Un tour de force qui frappe pile et juste. x RELECTURE Nous vivons dans une démocratie. Nous n’avons pas à nous plaindre. Nous n’avons qu’à nous lever, sortir et claquer la porte. Face à l’aliénation des menues doses douces et continues, nous … Lire la suite

Note de lecture : « La stratégie du hors-jeu » (Thomas Gunzig)

Le football en métaphore presque pure des instants décisifs d’une vie. x Créé en 2013 à Bruxelles sous le titre « Raymond » dans une mise en scène de Manu Riche, le texte de ce bref spectacle écrit par Thomas Gunzig a été publié chez Au Diable Vauvert en 2016, s’appelant désormais « La stratégie du hors-jeu ». Mon … Lire la suite

Note de lecture bis : « Moo Pak » (Gabriel Josipovici)

«Garder l’espoir, seuls quelques artistes ont la capacité de nous entraîner en nous et en avant.» x Déambulant dans Londres avec Jack Toledano, son ami Damien Anderson nous rapporte ici les longs monologues de celui-ci, ce double fictionnel de Gabriel Josipovici, comme lui porteur d’un nom signifiant la déchirure de l’exil, lui aussi juif séfarade … Lire la suite

Note de lecture : « Ma fille folie » (Savina Dolores Massa)

L’obsession scandaleuse d’enfantement d’une marginale, qui bouscule un milieu fermé et conservateur. x Maddalenina vient d’avoir cinquante ans et elle vit seule. Ses proches, sa raison, et même son ombre, semblent l’avoir abandonnée depuis longtemps. Sa pension d’invalidité et les «nabrons» qu’elle brode et troque chez les commerçants du village sont ses seuls revenus. Tous … Lire la suite

Note de lecture : « Rien, plus rien au monde » (Massimo Carlotto)

Soixante pages de monologue halluciné pour dire la misère et la folie comme rarement. x Publiée en 2004, traduite en français en 2006 par Laurent Lombard chez Métailié, cette novella de 60 pages de Massimo Carlotto fut l’un de ses plus gros succès en Italie. Monologue halluciné, presque beckettien par moments, « Rien, plus rien au … Lire la suite

Note de lecture : « Quién es ? » (Sébastien Doubinsky)

Le monologue de Billy the Kid, la rébellion instinctive, ses conséquences. Magnifique. xxx Publiée en 2010 chez Joëlle Losfeld, la douzième œuvre de Sébastien Doubinsky N’EST PAS une n-ième biographie ou pseudo-biographie de Billy the Kid (même si le thème peut se targuer à bon droit d’illustres prédécesseurs, tels le Borges de « Histoire de l’infamie »), … Lire la suite