☀︎
archives

Médecine

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « L’âge de la première passe » (Arno Bertina)

Auprès des jeunes prostituées de Pointe-Noire et de Brazzaville, une étonnante leçon d’empathie, d’humilité, de langage et de littérature. x x Après un premier atelier d’écriture dans un lycée de Pointe-Noire (au « petit » Congo, ou Congo « Brazzaville », pour le différencier de son gigantesque voisin de l’autre côté du fleuve, le « grand » Congo, l’ex-Congo « Kinshasa », aujourd’hui … Lire la suite

Note de lecture : « La supplication » (Svetlana Alexievitch)

L’horreur brute et l’absurde mélancolique de Tchernobyl, dans les mots orchestrés de ses acteurs, de ses témoins et de ses victimes. x RELECTURE Avant d’y aller, j’avais peur. Mais cela n’a pas duré longtemps. Une fois sur place, la peur a disparu. Il y avait les ordres, le travail, la mission. J’étais intéressé par le … Lire la suite

Note de lecture : « L’enfant de poussière » (Patrick K. Dewdney)

Entre roman historique alternatif et hard fantasy, le début impressionnant et enthousiasmant d’une saga d’apprentissage à hauteur d’enfant. x Nous étions couchés dans les herbes folles qui poussent sur la colline du verger, et de là, nous voyions tout. L’air était pesant, presque immobile, rempli du bourdon estival des insectes. Autour, il y avait le … Lire la suite

Note de lecture : « L’été de Katya » (Trevanian)

Une histoire d’amour au pays basque à l’été 1914. Ou bien tout autre chose. x Tous les écrivains qui ont décrit le dernier été précédant la Grande Guerre ont cru devoir commenter la perfection inhabituelle de la saison : les jours sans fin aux ciels d’un bleu ardent traversés d’indolents nuages de beau temps, les … Lire la suite

Note de lecture : « La petite femelle » (Philippe Jaenada)

La vie tragique de Pauline Dubuisson : une enquête en extrême profondeur menée de main de maître de l’humour noir incisif. x Je suis comme les bébés, quand la nuit tombe, j’ai besoin d’un whisky. Eux, les pauvres, ne peuvent que pleurer, hurler, gémir pour les plus coriaces, passer seuls ce moment bancal, triste et … Lire la suite

Note de lecture bis : « Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud » (Emmanuel Venet)

Folie et poésie, contradictions médicales et sociales, par un angle profondément rusé. x Quand un poète égaré en médecine cherche un second souffle dans la psychiatrie, il lui plaît de devenir un paria aux yeux de ses confrères sérieux – ceux qui enseignent la palpation du foie et la suture des vaisseaux, qui sauvent ou … Lire la suite

Note de lecture bis : « Précis de médecine imaginaire » (Emmanuel Venet)

Santé et maladie, corps et âme, folie et raison : un extraordinaire baume poétique interstitiel. x Ma mère aimait beaucoup bavarder avec celle de mon ami Bonnardier, malgré leurs quinze ans d’écart. Toutes deux partageaient une même passion pour les maladies, surtout les maladies mortelles. Ma mère souffrait d’arthrite, celle de Bonnardier d’arthrose. Quand elles … Lire la suite

Note de lecture : « La succession » (Jean-Paul Dubois)

D’une absurde famille marquée par le suicide à Toulouse à la pelote basque pro à Miami, et retour. Curieux et déchirant. x Publié en août 2016 à l’Olivier, le vingt-et-unième ouvrage de Jean-Paul Dubois ne surprendra sans doute pas beaucoup les familiers de son œuvre, qui seront prompts à noter les signes de reconnaissance qui … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie martienne » (Kim Stanley Robinson)

L’utopie scientifique pragmatique en action : la colonisation de Mars comme grand roman systémique contemporain. x RELECTURE x Lorsque « Mars la rouge » est publié en 1992, Kim Stanley Robinson, docteur en littérature de l’Université de San Diego, élève de Fredric Jameson en doctorat (sa thèse, sur « Les romans de Philip K. Dick », est passionnante), a … Lire la suite

Note de lecture : « Histoires d’un médecin russe » (Maxime Ossipov)

La dissolution de l’Union Soviétique, l’invention cahin-caha de vies nouvelles, magnifiquement contées au ras des sensations d’une galerie de personnages mystérieusement centrés autour d’un « simple » médecin russe. x Publié en 2012, à paraître en français fin août 2014 chez Verdier, dans une traduction d’Éléna Rolland, ce deuxième roman de Maxime Ossipov arpente les soubresauts de … Lire la suite