☀︎
archives

Marie Cosnay

Ce tag est associé à 12 articles

Les best-sellers 2017 de la librairie Charybde

2017 était la septième année d’activité pour notre librairie Charybde, la sixième année pleine depuis la création en juin 2011. Comme chaque année, nous nous demandions avec une certaine curiosité non exempte de sympathique manipulation comment évolueraient nos « meilleures ventes », qui reflètent vraisemblablement un subtil équilibre entre goûts des libraires, prosélytisme assumé, envies de notre … Lire la suite

Les lectures les plus marquantes de Charybde 2 en 2017

25 fictions, 3 essais, 7 relectures qui ont enchanté plus que d’autres mon année 2017 x On peut discuter sans fin, comme chaque année désormais, de l’intérêt ou de la pertinence des « palmarès de fin d’année ». Le pratiquant à titre plus ou moins personnel depuis 2006, je trouve malgré tout l’exercice utile, car il me … Lire la suite

Note de lecture : « Vierge » (Amélie Lucas-Gary)

Grossesse miraculeuse et signe des temps, croisade et récupération. Une formidable et joueuse quête charnelle de sens. x   Le Saint-Louis fendait la mer. Les côtes sombraient, et tout autour, il n’y avait pas une ride ; seulement le bleu. À bord, les passagers offraient leurs corps au soleil, les heures glissaient sur leurs paupières. … Lire la suite

Note de lecture : « La fête sauvage » (Annie Mignard)

Faire spectacle de tout, et peut-être surtout du fait divers tragique dans lequel remontent l’obscur et le fatal. x Cette nouvelle (ou novella) d’Anne Mignard, publiée aux éditions du Chemin de Fer en 2012, réussit en 52 pages de texte (mais, comme souvent chez ce magnifique éditeur, il faut absolument compter avec les douze illustrations … Lire la suite

Note de lecture : « Koímêsis » (luvan)

Une poésie acérée pour dire les facettes fatiguées mais vivantes de la Grèce d’aujourd’hui x x L’or du veau coule dans ma bouche. Entre mon corps, ma gorge et ΑΘΗΝΑ, il n’y a rien. Un baume de craie, une roche que je suis, des cigales qui m’endorment par le sabre de leur cri, trois cent … Lire la suite

Note de lecture : « Le bal des ardents » (Fabien Clouette)

Carnaval et révolution, jours des fous et des disparus. Beauté du boomerang. x Un lanceur de boomerang et son chien, un ancien soudeur sous-marin devenu plongeur-démineur, un plaisancier et son fils, deux pêcheurs sans doute un peu contrebandiers sur les bords, l’équipage silencieux d’un cargo mystique, une barmaid : voici quelques-uns des protagonistes auxquels Fabien … Lire la suite

Note de lecture bis : « En procès » (Collectif)

Vingt procès pour déchiffrer un certain vingtième siècle. Éblouissant d’intelligence et de finesse d’écriture. x x x Vingt procès judiciaires et vingt auteurs pour écrire une histoire – pas si secrète peut-être, mais en tout cas toujours trop discrète – du vingtième siècle, non pas à partir des traces de rouge à lèvres chères à … Lire la suite

Note de lecture : « En procès » (Collectif)

Parcourir l’histoire du XXème siècle sous l’angle de procès emblématiques et de leur mise en scène.   Suite ordonnée chronologiquement, les vingt fictions politiques d’«En procès» ébauchent par fragments une histoire du XXème siècle, font entendre les voix du prétoire qui diffèrent de l’histoire officielle, donnent à voir les procès, qu’ils soient huis clos ou spectacle, … Lire la suite

Note de lecture : « Victoria n’existe pas » (Yannis Tsirbas)

Décomplexée par la crise économique, la violence raciste, verbale en attendant pire, dans un saisissant dialogue en train. x Publié en 2013, traduit en français en 2015 chez Quidam par Nicolas Pallier, « Victoria n’existe pas » est la première œuvre littéraire du professeur de science politique et critique athénien Yannis Tsirbas. Au hasard d’une rencontre, dans … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 2 : « Trahir » (Revue)

Un deuxième numéro riche et dense qui ne nous trahit pas, bien au contraire. x Publié en octobre 2015, le deuxième numéro de l’éclectique revue « La moitié du fourbi », après un enthousiasmant premier numéro sous le signe du « Écrire petit », se consacre à un maître-mot de la littérature : « Trahir », nous donnant l’occasion de découvrir … Lire la suite