☀︎
archives

Luc Boltanski

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « À distance – Neuf essais sur le point de vue en histoire » (Carlo Ginzburg)

Lorsque l’un des créateurs de la micro-histoire explore la notion de distance sous tous ses angles ou presque : puissant et stimulant. x La lectrice ou le lecteur de « Mythes, emblèmes, traces » (1986), recueil d’articles dans lequel on trouve notamment le texte fondamental de 1979, pour l’approche indicielle en histoire, tout particulièrement, qu’est « Traces – Racines … Lire la suite

Note de lecture : « Entre toutes les femmes » (Erwan Larher)

Une fable dystopique enlevée, jouant avec virtuosité de futurs proches et de futurs lointains, qui auraient pu être, et qui sont devenus matière et mémoire. x Elle se réveilla nue dans un lit inconnu, dans une chambre inconnue, avec, au bout de jambes inconnues, des pieds ordinaires. Les yeux s’ouvrent sur un environnement étranger, bref … Lire la suite

Note de lecture : « La dissipation – Roman d’espionnage » (Nicolas Richard)

Enquête à propos d’enquêtes : de quoi la traque publique d’un privé éventuellement joueur est-elle le nom ? x C’est par phases. Il y a des moments où je sonde un sujet en particulier, et je fais des trouvailles intéressantes. Alors ma curiosité est satisfaite et je n’y pense plus. De longues périodes peuvent s’écouler … Lire la suite

Note de lecture : « Une épidémie » (Fabien Clouette)

Une citadelle convalescente et mélancolique, une superbe tranche de littérature indicielle et poétique. x Voilà cinq semaines que je suis enfermé. La quarantaine généralisée prend fin à midi. J’ai reçu une lettre de R. Les épidémies qui ont touché la ville dernièrement l’ont remplie de terreur. Sa grand-tante est presque morte dans ses bras un … Lire la suite

Note de lecture : « Anthropologie » (Éric Chauvier)

Anthropologie sauvage et quête de soi dans les méandres de l’imagination et de la projection x Publié en 2006 chez Allia, le troisième ouvrage du docteur en anthropologie Éric Chauvier (dont la lecture m’était depuis un certain temps chaleureusement recommandée par ma collègue et amie Charybde 7) semble emblématique d’une démarche bien particulière de construction … Lire la suite

Note de lecture : « La guerre des salamandres » (Karel Čapek)

Un chef d’œuvre de fable géopolitique intemporelle, du récit d’aventure à la dystopie. x RELECTURE Si vous cherchez la petite île de Tana Masa sur la carte, vous la trouverez en plein sur l’équateur, un peu à l’ouest de Sumatra ; mais si vous montez sur le pont du Kandong Bandoeng pour demander au capitaine … Lire la suite

Note de lecture : « La toile » (Sandra Lucbert)

Vie et mort d’une start-up numérique, formidables liaisons dangereuses contemporaines. x Avis au lecteur Autant prévenir : je m’exprime sous contrat. les phrases, je ne les ai pas écrites. Je n’ai pas choisi un seul mot. Je ne suis pas convaincu par ce livre, je ne veux pas vous convaincre de l’ouvrir. Point de lyrisme … Lire la suite

Note de lecture : « Detroit, dit-elle » (Marianne Rubinstein)

Detroit, grand corps malade. x Detroit fut à la fin du XIXème siècle et jusqu’en 1930 le symbole de l’expansion du capitalisme industriel, de tout ce qu’il pouvait avoir de superlatif et de fascinant, avant de se transformer avec son effondrement en une ville fantôme, et de devenir l’emblème de la fragilité des grandes villes … Lire la suite

Note de lecture : « Bandes alternées » (Philippe Vasset)

Secouer doucement les barreaux cotonneux de l’entre-soi esthétisant contemporain. x Publié en 2006 chez Fayard, trois ans après « Exemplaire de démonstration » et deux ans après « Carte muette », le troisième ouvrage de Philippe Vasset poursuit son exploration de la déshérence mécanisée d’une certaine esthétique contemporaine et des forces sociales qui y sont à l’oeuvre, mais amorce … Lire la suite

Note de lecture : « Brouhaha – Les mondes du contemporain » (Lionel Ruffel)

Un essai lumineux et éclectique pour tenter d’appréhender ce qui fait du contemporain ce qu’il est. x Publié début 2016 chez Verdier, le troisième essai du professeur de littérature comparée Lionel Ruffel (en plus des trois ouvrages collectifs qu’il a coordonnés), après « Le dénouement » (2005) et « Volodine post-exotique » (2007), propose une synthèse provisoire de son … Lire la suite