☀︎
archives

Littérature suisse

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « L’aiguilleur » (Bertrand Schmid)

En Sibérie, au bout de la voie ferrée à entretenir coûte que coûte, on ne vous entendra ni rêver ni crier. Sauvage et somptueux. x D’abord, en entrant, il leva le menton. On le salua, un doigt vers la tempe, sourcil haussé. Vassili, c’était un taiseux. Avant de s’avancer, il tapa la botte gauche contre … Lire la suite

Note de lecture : « L’entretien des muses » (Philippe Jaccottet)

Vingt-huit poètes modernes de langue française lus avec exigence et empathie par Philippe Jaccottet. Un exercice de fulgurance, de divination secrète et de bonheur presque pur. x Jamais un livre de poèmes n’aura été pour moi objet de connaissance pure : plutôt une porte ouverte, ou entrouverte, quelquefois trop vite refermée, sur plus de réalité. … Lire la suite

Note de lecture : « Robopoïèses » (André Ourednik)

Provocantes, érudites et alertes, les investigations rusées à propos d’intelligences artificielles et de nature de l’éclectique poète-philosophe et technicien tchéco-suisse. x Les deux mélodies fondamentales Si nous essayions de percevoir le siècle en cours – notre siècle – avec nos oreilles… si nous essayions d’entendre ce siècle, nous entendrions un bourdonnement assourdissant, composé du tambourinage … Lire la suite

Note de lecture : « Sez Ner » (Arno Camenisch)

L’alpage des Grisons transformé le temps d’un été en savoureux et puissant miroir de toute une humanité taiseuse et débridée. Du grand art inclassable. x Ils se la coulent douce aujourd’hui, dit un des paysans après que le vacher est sorti de la chambre. Avant c’était autre chose. Il reverse à boire, il se souvient … Lire la suite

Note de lecture : « Derrière la gare » (Arno Camenisch)

Le petit village des Grisons saisi dans le carrousel perpétuel d’images et de sons vécu par un petit garnement de six ans. Fort et savoureux en diable. x Derrière la gare sont garées les autos des soldats. Nous, on regarde les soldats qui partent le samedi matin et reviennent le dimanche soir et se parquent … Lire la suite

Note de lecture : « Ustrinkata » (Arno Camenisch)

Un chef-d’oeuvre de poésie du quotidien et de la mémoire s’étendant loin au-delà du bistrot, au fond du canton des Grisons, à boire naturellement d’un cul sec. x Comment ça de l’eau, dit la Tante à la grande table des habitués dans l’Helvezia, elle fixe l’Alexi, mais t’es marteau. Elle secoue la tête et glisse … Lire la suite

Note de lecture : « Simili-love » (Antoine Jaquier)

Une fable dystopique, incisive et enlevée, mêlant motifs bien connus et échappées plus surprenantes. x x x Novembre 2040, jugeant que l’anarchie n’était pas à son comble, Foogle a décidé de rendre gratuit l’accès à toutes ces informations. Le domaine public. Le monde s’est tétanisé. Des milliards de gamins décadents qui jouaient dans l’obscurité de … Lire la suite

Note de lecture : « Omniscience » (André Ourednik)

Une belle fiction métaphorique d’un futur possible des océans de données et des enjeux de leur exploration. x L’Omniscience s’infiltrait quand même un peu par la jointure du scaphandre, il la sentait, la coquine. Ça lui coulait sur la nuque. Renvoyait des flashs de sa sœur assise dans une chambre blanche, ses yeux noir vert … Lire la suite

Note de lecture : « Issa Elohim » (Laurent Kloetzer)

Une parabole science-fictive puissante et rusée à l’âge des « crises migratoires ». x L’Hôtel des Mines d’Araies était ma dernière escale avant le camp Frontex, un palace désolé datant du temps de la colonisation avec réseau satellitaire dernier cri, climatisation aléatoire et plomberie bruyante. J’ai envoyé un mot à Edward pour le rassurer et le faire … Lire la suite

Note de lecture : « En route vers Okhotsk » (Eleonore Frey)

Le voyage insensé comme point d’ancrage paradoxal des existences qui tournoient. x L’homme à l’imperméable reste un instant planté devant le bistro qu’il vient de quitter, il regarde à gauche et part à droite. Sans raison. Les feuilles tombent des arbres et s’élèvent dans le vent. Lui, autant que possible, va vers le bas. Comme … Lire la suite