☀︎
archives

Littérature haïtienne

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « L’amour avant que j’oublie » (Lyonel Trouillot)

«J’écris pour te parler et garder en mémoire l’étrangeté des chemins qui conduisent à l’amour.» x Un écrivain écrit à une femme inconnue croisée dans un colloque, une femme qui ravive le souvenir de l‘amour déçu de ses vingt ans, lorsque, jeune professeur de collège tentant d’être poète dans les années 70, il logeait dans … Lire la suite

Note de lecture bis : « La belle amour humaine » (Lyonel Trouillot)

Un roman magnifique, humaniste et lucide, pour voir au-delà des luttes sauvages de notre temps. x Dans la voiture qui conduit Anaïse, une européenne à la recherche de ses origines, jusqu’à Anse-à-Fôleur, village côtier d’Haïti dont le nom enjôleur rime avec bonheur, la jeune femme écoute le conducteur qui l’enveloppe dans un flot de paroles. Elle … Lire la suite

Note de lecture : « Kannjawou » (Lyonel Trouillot)

Chronique d’un quartier populaire dans un Haïti occupé et dépossédé de son avenir. x «Un pays occupé est une terre sans vie.» Depuis son bout de trottoir d’un quartier populaire d’une ville haïtienne, le narrateur de «Kannjawou» regarde et témoigne, sous forme de chronique des gens et des lieux, de la violence de l’exclusion sociale et de … Lire la suite

Note de lecture : « La famille Vortex » (Jean Métellus)

Début d’une belle saga poétique et politique en Haïti x Haïti, 1949. Solon et Olga Vortex sont fiers et heureux de leur imposante famille de onze enfants, « pleins de qualités », parmi lesquels on compte notamment un militaire prometteur, un prêtre estimé, un médecin activiste marxisant, une journaliste, … Les soubresauts politiques d’Haïti, les incessantes luttes … Lire la suite

Note de lecture : « Des poings chauffés à blanc » (James Noël)

Avant-dernier recueil d’un jeune poète haïtien : des passages brillants malgré quelques scories. x x Publié en 2010 chez Bruno Doucey, cet avant-dernier recueil du jeune poète haïtien James Noël – que j’ai découvert sur la magnifique compilation de poésie créole « L’or noir », lue et mise en musique par Arthur H et Nicolas Repac, aux … Lire la suite

Note de lecture : « Nomade je fus de très vieille mémoire » (Anthony Phelps)

Une intense anthologie au cœur de cinquante ans de poésie du Haïtien Anthony Phelps. x Publiée en 2012 chez Bruno Doucey, cette anthologie regroupe une riche et intelligente sélection de la poésie de l’Haïtien Anthony Phelps, couvrant toute la période 1961-2011, puisant dans treize recueils différents au long de ces cinquante ans d’écriture. L’excellente préface … Lire la suite

Note de lecture : « Bicentenaire » (Lyonel Trouillot)

D’une écriture à la fois brutale et poétique, la manifestation de 2004 en Haïti et sa répression. x Publié en 2004 chez Actes Sud, le quatrième roman du Haïtien Lyonel Trouillot réussissait une éblouissante synthèse de sa matière intimiste et psychologisante (dans le bon sens du terme), mais non dénuée de subtile critique sociale et … Lire la suite

Note de lecture : « Aux frontières de la soif » (Kettly Mars)

Réalités des camps de réfugiés haïtiens, plongée dérangeante par le biais d’un écrivain en crise. x Publié en 2012, le sixième roman de l’Haïtienne Kettly Mars est moins matois que le terrible « Saisons sauvages », mais sans doute encore plus abouti et probablement plus dérangeant. x Fito, écrivain haïtien approchant la cinquantaine, tout auréolé du retentissant … Lire la suite

Note de lecture : « Haïti noir » (Collectif)

Tenter d’arracher de l’espoir et du rire intérieur à la misère, à la corruption et aux illusions. x Publié en 2011 en anglais et en 2012 en français, ce nouveau recueil fruit de la collaboration entre les New-Yorkais d’Akashic Books et les Françaises d’Asphalte est un nouveau cru très réussi dans ce concept présentant à … Lire la suite

Note de lecture : « Parabole du failli » (Lyonel Trouillot)

La belle mélancolie rageuse d’une adresse à l’ami poète suicidé. Brutal, tendre, et combatif. x Publié en août 2013, le neuvième roman du Haïtien Lyonel Trouillot poursuit l’inlassable questionnement multiforme de ses ouvrages précédents, dans une langue toujours aussi poétique et impeccable, à partir d’un déclencheur intime et d’une urgence née de la mort brutale, … Lire la suite