☀︎
archives

Littérature grecque

Ce tag est associé à 8 articles

Note de lecture : « Journal d’un timonier » (Nikos Kavvadias)

Les fragments subtilement brisés d’un rêve d’océan et d’écriture x Poète et romancier, marin au long cours et opérateur radio-télégraphiste, le Grec Nikos Kavvadias, décédé en 1975 un an après être descendu pour la dernière fois du pont d’un cargo, fut, comme le rappelait si joliment Jacques Josse (ici), l’auteur perpétuellement en quête de l’écriture … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel rouge » (Maria Efstathiadi)

Une fabuleuse mobilisation poétique d’un être à facettes pour surmonter les silences de la mémoire d’enfant. x « Hôtel rouge » est peut-être un récit d’enfance, celui d’une fillette de la bourgeoisie athénienne, nichée au sein d’une famille où les convenances semblent – mais en est-on certain ? – avoir eu depuis longtemps raison de l’amour. C’est … Lire la suite

Note de lecture : « Le salut viendra de la mer » (Chrìstos Ikonòmou)

Le solide désespoir de l’émigration intérieure grecque, et toute une terrifiante nouvelle mythologie contemporaine. x Et pourquoi tout ça ? Pour rien. Groupements solidaires, réseaux de consommateurs, produits sans intermédiaires. Pauvre Tàssos. Il rêvait de nous faire fonder une coopérative, lancer notre marché à nous, aider les gens, créer des situations nouvelles en Grèce, sans … Lire la suite

Note de lecture : « Ça va aller, tu vas voir » (Chrìstos Ikonòmou)

Au Pirée, de nos jours, on ne va pas bien du tout. x Publié en 2010, traduit en français en 2016 chez Quidam par Michel Volkovitch, le deuxième recueil de nouvelles du Grec Chrìstos Ikonòmou nous entraîne dans les rades des quartiers populaires du Pirée, de nos jours, là où des hommes et des femmes, … Lire la suite

Note de lecture : « Victoria n’existe pas » (Yannis Tsirbas)

Décomplexée par la crise économique, la violence raciste, verbale en attendant pire, dans un saisissant dialogue en train. x Publié en 2013, traduit en français en 2015 chez Quidam par Nicolas Pallier, « Victoria n’existe pas » est la première œuvre littéraire du professeur de science politique et critique athénien Yannis Tsirbas. Au hasard d’une rencontre, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Alexis Zorba » (Nikos Kazantzakis)

La danse de l’inlassable rieur comme possibilité d’une existence. La Crète de 1920 pour un chef d’œuvre d’humour et d’intelligence. x Publié en 1946, traduit en français en 1963 chez Plon par Yvonne Gauthier, le troisième roman de l’insatiable polygraphe grec Nikos Kazantzaki (1883-1957) est enfin réédité (l’édition Pocket de 1999 était à son tour … Lire la suite

Note de lecture : « L’île d’Ouranitsa » (Alexandre Papadiamantis)

Neuf nouvelles d’amour et de tendre rudesse des îles grecques du XIXème siècle. x Rassemblées en 2013 par l’inspiré éditeur Cambourakis dans une traduction de René Bouchet, découvertes en passant à la nantaise librairie des Machines grâce, à l’époque, à l’infatigable Charlotte Desmousseaux, ces neuf nouvelles du grand écrivain grec « classique » Alexandre Papadiamantis (1851-1911), écrites … Lire la suite

Note de lecture : « Le vent d’Anatolie » ( Zyrànna Zatéli)

Curieux souvenir des rencontres entre une fillette et une vieille malade ostracisée. Envoûtant. x Publiée en 1986 (et traduite en français en 2012 par Michel Volkovitch chez Quidam Éditeur), cette longue nouvelle de la Grecque Zyrànna Zatéli, dont le titre littéral serait « Avec grâce dans la nature sauvage », était sa deuxième œuvre, sept ans avant … Lire la suite