☀︎
archives

littérature chilienne

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture bis : « Nocturne du Chili » (Roberto Bolaño)

À propos notamment du Chili de 1973, le somptueux et inquiétant souvenir muet d’un silence complice, et davantage. x RELECTURE Comme le dit en substance ma collègue et amie Charybde 7 dans sa superbe note de lecture sur ce même blog (à lire ici), cette vraie-fausse confession monologuée, d’où le remords est particulièrement absent, constitue … Lire la suite

Note de lecture : Europe n°1070 : « Roberto Bolaño » (Revue)

Quinze ans après la mort de Bolaño, un magnifique numéro spécial de la revue Europe. x Il y a quinze ans presque jour pour jour, Roberto Bolaño s’éteignait dans un hôpital de Barcelone, en attente d’une greffe de foie qui ne devait jamais arriver, terrassé par la grave maladie hépatique qui le minait depuis de … Lire la suite

Note de lecture : « Le Troisième Reich » (Roberto Bolaño)

Jouer avec l’Histoire et avec le feu. x «Le Troisième Reich» est l’un des premiers livres de Roberto Bolaño, écrit en 1989 et demeuré inédit, découvert sur le disque dur de son ordinateur après sa disparition, comme les textes publiés dans «Le secret du mal». Il a été publié en 2010, dans une traduction française … Lire la suite

Note de lecture : « Nocturne du Chili » (Roberto Bolaño)

Confession sans culpabilité d’un prêtre à l’agonie, complice de la junte chilienne, et monologue d’une intensité poétique exceptionnelle. x Exilé au Mexique avec sa famille quand il avait quinze ans, Roberto Bolaño (1953 – 2003) était revenu au Chili en 1973 quelques jours seulement avant le coup d’état. Il avait alors vingt ans et fut … Lire la suite

Note de lecture : « Tant de chiens » (Boris Quercia)

Intense « furia cilena », comme un chien dans un jeu de quilles corrompues, passant ou non entre les balles. x Écrit en 2015, traduit la même année chez Asphalte par Isabel Siklodi (sa version originale espagnole est à paraître début 2017), le deuxième roman de Boris Quercia met en scène, comme « Les rues de Santiago » précédemment, … Lire la suite

Note de lecture : « L’art de la résurrection » (Hernán Rivera Letelier)

Prêcheur illuminé et sainte prostituée pour peindre la misère des ouvriers chiliens du nitrate en 1930. x Publié en 2010, traduit en français en 2012 par Bertille Hausberg chez Métailié, le onzième roman de Hernán Rivera Letelier poursuit, comme la majorité de ses travaux précédents, l’exploration rocambolesque du passé et du présent du nord du … Lire la suite

Note de lecture : « Étoile distante » (Roberto Bolaño)

Traque littéraire et désespérée d’un médiocre poète officiel et d’un authentique tueur appointé du régime fasciste chilien. x Publié en 1996, traduit en français en 2002 par Robert Amutio chez Christian Bourgois, le cinquième roman de l’exilé chilien Roberto Bolaño, son premier apparu dans notre langue, constitue à plus d’un titre le pont parfait entre … Lire la suite

Note de lecture : « Hitler in love » (Florencia Edwards)

Déroutant recueil, enfants en floraison, terrifiantes sources fantastiques, victimes ou bourreaux. x Publié en 2010 au Chili, traduit en 2013 par Brigitte Jensen chez Christophe Lucquin, ce premier et court recueil de Florencia Edwards a de quoi légitimement dérouter, et secréter chez la lectrice ou le lecteur l’un de ces malaises souvent précieux. Ces quatre … Lire la suite

Note de lecture : « Les rues de Santiago » (Boris Quercia)

Arnaques possibles et femmes fatales potentielles sur fond fiévreux de guerre des gangs au Chili. x Publié en 2010, traduit en avril 2014 chez Asphalte par Baptiste Chardon, le premier et seul roman à ce jour de Boris Quercia, surtout connu pour son travail de cinéaste (et tout particulièrement pour son célèbre film « Sexo con … Lire la suite