☀︎
archives

Littérature canadienne

Ce tag est associé à 23 articles

Note de lecture : « Réjouissez-vous » (Steven Erikson)

Une fable radicale, la parabole de l’invasion extraterrestre contemporaine comme rarement lue. Rusé, pénétrant, et insistant à raison sur le rôle de la littérature en général et de la science-fiction en particulier. x Elle aurait déjà appelé, maintenant. Garder le contact entre eux était important, mais sans idée de possession excessive de l’autre pour autant … Lire la suite

Note de lecture : « Les Souvenirs de la Glace » – Le Livre des Martyrs 3 (Steven Erikson)

Troisième épisode d’une saga de fantasy épique et intelligente, qui atteint ici un sommet d’art et d’émotion. x Les blocs de calcaire gadrobi du pont jonchaient le rivage boueux, roussis et brisés, comme si la main d’un dieu avait balayé la masse de pierre en un seul geste de mépris insignifiant. Et cela, Grognard le … Lire la suite

Note de lecture : « Les Portes de la Maison des Morts » – Le Livre des Martyrs 2 (Steven Erikson)

Une formidable fantaisie militaire déploie sa toile narrative, avec quelques petits heurts, d’énormes promesses, et beaucoup de sombre réjouissance. x L’air sur le carrefour n’était que bourdonnement, moucheture, comme empli de sable papillonnant. Quelque part dans une rue voisine, un chien agonisant glapit, augurant d’un trépas qui tardait à venir, et non loin de la … Lire la suite

Note de lecture : « Les jardins de la lune » – Le Livre des Martyrs 1 (Steven Erikson)

Le premier volume d’une saga de fantasy épique, cataclysmique et joliment monstrueuse. x C’est certainement Stephen R. Donaldson qui avait le premier développé, à grande échelle, une fantasy littéraire d’une noirceur jusqu’alors inconnue, cruelle et grinçante, avec les six volumes initiaux de ses « Chroniques de Thomas l’Incrédule », publiées entre 1979 et 1983. C’est sans doute … Lire la suite

Note de lecture : « 73 Armoire aux costumes » (Charles Sagalane)

La quatrième installation du Musée Moi, pour vêtir de souvenirs rusés ceux qui sont nus. x 73 Les bailleurs de fonds du Musée moi ont soutenu ce projet intrigant d’une armoire aux costumes. À la demande de son fondateur, moi, ils ont acquiescé au réaménagement d’une succession d’espaces : la patère d’entrée, la garde-robe de … Lire la suite

Note de lecture : « 47 Atelier des saveurs » (Charles Sagalane)

Transfiguré par la poésie, un formidable atelier mondial des saveurs, qui se croisent et se mêlent sans jamais se nuire, bien au contraire. Goûteux, intime et politique comme jamais. On brassera et on verra. x (Nous ne sommes que saveurs.) (Aussi bien prendre des notes.) Dans le vaste Musée Moi (titre global d’une oeuvre se … Lire la suite

Note de lecture : « 51 Antichambre de la galerie des peintres » (Charles Sagalane)

Il y a – dans cette réalité – une image qui gratte de l’ongle et se creuse un refuge : le Musée Moi poétique à la rencontre furtive de 51 œuvres picturales. x (La galerie où vous allez pénétrer ne s’encombre pas de matière – de pigment et de peau.) (D’où l’utilité de l’antichambre.) Charles … Lire la suite

Note de lecture : « Béante » (Marie-Andrée Gill)

Nous sommes exotisme nous sommes millénaire : s’arracher en poésie aux injonctions identitaires pour pouvoir exister x allez rentre à pas d’heure ne compte plus les chandelles du désastre j’assiste les stratégies dérives sans rien faire la magie n’existe pas pour les égarés Sept ans avant « Chauffer le dehors », trois ans avant « Frayer », « Béante » fut … Lire la suite

Note de lecture : « 68 Cabinet de curiosités » (Charles Sagalane)

Un puissant témoignage de subversion poétique par l’art de l’accumulation insolite et du commentaire à contrevent. x (Bienvenue dans notre cabinet de curiosités.) (Pour l’une des rares fois, nous ouvrons les portes de ce lieu singulier.) (Voilà la chance de pénétrer les secrets les mieux gardés de la matière.) (Devant vos yeux s’apprêtent à briller … Lire la suite

Note de lecture : « Frayer » (Marie-Andrée Gill)

Entre pièges de l’ennui villageois et de l’identité assignée, la nature et le souffle poétique pour réinventer et sauver une adolescence. x x Nous autres les probables les lendemains les restes de cœur-muscle et de terre noire Nous autres en un mot : territoire Publié en 2015 à La Peuplade, quatre ans avant « Chauffer le … Lire la suite