☀︎
archives

littérature argentine

Ce tag est associé à 28 articles

Note de lecture bis : « L’ancêtre » (Juan José Saer)

Un chef d’oeuvre envoûtant, avertissement magnifique contre une vision unique du monde. x «De ces rivages vides il m’est surtout resté l’abondance de ciel. Plus d’une fois je me suis senti infime sous ce bleu dilaté : nous étions, sur la plage jaune, comme des fourmis au centre d’un désert.» En une époque indéterminée, mais qu’on … Lire la suite

Note de lecture : « La vitesse des choses » (Rodrigo Fresán)

Le grand recueil mutant de nouvelles de Rodrigo Fresán. x Publié en 1998 (en 2008 en français par le Passage du Nord-Ouest, dans une traduction d’Isabelle Gugnon), recueil de nouvelles total ou roman-phare à éclipses, « La vitesse des choses » est sans doute la clé de voûte de l’édifice littéraire de Rodrigo Fresán, une … Lire la suite

Note de lecture : « Malicia » (Leandro Ávalos Blacha)

Lune de miel chavirée à Gotham City, province de Cordoba, Argentine – et affolant tour de force. x x x Juan Carlos aurait bien aimé avoir des yeux dans le dos, histoire de ne pas perdre sa femme de vue. Devant lui s’étendaient les montagnes et, plus près, des terrasses d’immeubles avec des piscines pleines … Lire la suite

Note de lecture : « L’échange » (Eugenia Almeida)

L’ombre portée de la dictature argentine derrière un fait divers. Glaçant et magistral. x Le troisième roman d’Eugenia Almeida publié en 2014, traduit en 2016 par François Gaudry pour les éditions Métailié, plonge le lecteur dans un état d’incompréhension et d’anxiété brumeuse, proche de celui de son principal protagoniste, Guyot, employé du journal local qui … Lire la suite

Note de lecture : « La dune » (Matías Crowder)

L’avancée surnaturelle d’une dune destructrice dans la pampa argentine : châtiment divin pour venger l’extermination des tribus indiennes, ou plaie climatique ?   En avril 1887, une plaine de la pampa argentine dans la région de Trenque Lauquen commence à être frappée par un mystérieux fléau, l’irruption d’une masse de sable gigantesque dans une région où les … Lire la suite

Note de lecture : « Argent brûlé » (Ricardo Piglia)

Argentine, 1965 : Une traque hallucinée à la suite d’un braquage. Un roman noir saisissant pour exprimer le piège de la violence. x Dans une période trouble de l’histoire argentine, de paranoïa politique, de répression et de violence extrême, ici en filigrane, Ricardo Piglia fait la chronique d’un casse, un braquage sanglant de transporteurs de fonds qui eut … Lire la suite

Note de lecture : « Histoire de l’argent » (Alan Pauls)

Magnifique exploration, à travers le destin d’une famille argentine, de la dépendance et du rapport à l’argent. x Alan Pauls, écrivain né en 1959, était un enfant en cette période troublée des années 1970 en Argentine, comme le héros du livre, un jeune garçon à l’acuité extrême frappé par l’énigme de l’argent. Au début du … Lire la suite

Note de lecture : « Mantra » (Rodrigo Fresán)

Le chef d’œuvre labyrinthique et mexicain de l’Argentin Rodrigo Fresán. x Le cinquième roman de l’Argentin Rodrigo Fresán, paru en 2001, traduit en français en 2010 par Isabelle Gugnon chez feu (ô combien hélas) le Passage du Nord-Ouest, accédait à une tout autre dimension que ses ouvrages précédents, pourtant déjà plus qu’enthousiasmants, tels « Vies de … Lire la suite

Note de lecture : « Puerto Apache » (Juan Martini)

Le bidonville argentin criminalisé comme figure violente et tristement comique de l’ultra-modernité inégalitaire. x Publié en 2002, traduit en français en octobre 2015 chez Asphalte, par Julie Alfonsi et Aurélie Bartolo, le onzième roman de l’Argentin Juan Martini, exilé en Espagne de 1975 à 1984, réalise à la perfection une synthèse locale et puissante du … Lire la suite

Note de lecture : « Basse saison » (Guillermo Saccomanno)

Portrait ravageur d’une station balnéaire dévorée par l’ennui, la violence et la corruption. Roman explosif et monumental. x «Cette nuit, hypocrite lecteur, mon semblable, à l’heure où tu commences la lecture de ce livre, roman, nouvelles ou chronique, appelle comme tu voudras ces proses, ces rebuts du néant, en cette nuit gelée où la mer semble … Lire la suite