☀︎
archives

Littérature antillaise

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Le livre jaune » (Michael Roch)

Une formidable créolisation poétique et baroque du tissu mythique de Chambers, de Lovecraft et de J.M. Barrie. Fascinant. x – La vie m’a abandonné à mon départ de Lil Nwé. J’ai perdu vivres, navire et équipage. Suis-je donc aux portes de la Mort ? – Qu’il n’y est pas, m’assura l’aveugle alors que la douce … Lire la suite

Note de lecture : « Confessions d’une séancière » (Ketty Steward)

Yé krik. Lorsque se redit et se transforme le conte traditionnel martiniquais et que s’en actualise le sens. Yé krak. x « Comment aurais-je pu me douter que la plaisanterie me mènerait si loin ? – Mais ma petite demoiselle, tu le savais ! Au plus profond de toi. Les tabous n’ont jamais servi qu’à nous … Lire la suite

Note de lecture : « Indomptable » (Vladimir Hernández)

Noirceur carcérale, casse trafiqué et vengeance à 100 à l’heure dans La Havane interlope d’aujourd’hui. x Ce fut la douleur qui réanima le corps engourdi de Durán. Il ouvrit les yeux : les ténèbres, l’oppression. Un poids pesant le clouait au sol, comme s’il portait sur son dos toute la misère du monde. Son flanc … Lire la suite

Note de lecture : « L’échelle secrète » (Wilson Harris)

Brutalité onirique et choc des passions dans une expédition hydrographique au Guyana. x Publié en 1963, traduit en français en 1981 chez Belfond par Jean-Pierre Durix, le quatrième roman du Guyanais (du Guyana, Guyane ex-britannique, indépendant depuis 1966) Wilson Harris était le dernier volume de sa souple tétralogie (dont chaque tome peut se lire très … Lire la suite

Note de lecture : « Éloge de la créolité » (Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant)

Le manifeste-clé des littératures antillaises francophones contemporaines – mais pas seulement. x Publié en 1989, le travail collectif de Jean Bernabé, de Patrick Chamoiseau (trois ans avant la reconnaissance large que lui apportera, quoi qu’on dise, le prix Goncourt de « Texaco ») et de Raphaël Confiant est à la fois un aboutissement (celui d’une réflexion collective … Lire la suite

Note de lecture : « La famille Vortex » (Jean Métellus)

Début d’une belle saga poétique et politique en Haïti x Haïti, 1949. Solon et Olga Vortex sont fiers et heureux de leur imposante famille de onze enfants, « pleins de qualités », parmi lesquels on compte notamment un militaire prometteur, un prêtre estimé, un médecin activiste marxisant, une journaliste, … Les soubresauts politiques d’Haïti, les incessantes luttes … Lire la suite