☀︎
archives

Littérature anglaise

Ce tag est associé à 39 articles

Note de lecture : « Le réalisme capitaliste » (Mark Fisher)

En moins de 100 pages ancrées dans l’héritage de Fredric Jameson et de Slavoj Žižek comme dans une pop culture foisonnante et active, une redoutable analyse de ce que nous fait le capitalisme contemporain, en profondeur. x Dans une des scènes-clés du film d’Alfonso Cuarón, Les Fils de l’homme, sorti en 2006, Théo, le personnage incarné … Lire la suite

Note de lecture : « Inconditionnelles » (Kae Tempest)

Une taularde retrouve son chemin par la création musicale : pas grand-chose en apparence, peut-être, et pourtant d’une puissance rare. x Chess est dans une cellule de prison. Assise, immobile, sur le sol, elle fixe les spectateurs longuement du regard. L’atmosphère est lourde et peu engageante. Elle se met à créer un rythme, utilisant son … Lire la suite

Note de lecture : « Sommes-nous ce que nous lisons ? » (George Orwell)

Quatre brefs articles de George Orwell autour du livre, de son économie et de ses métiers, stupéfiants de justesse, d’humour et d’actualité paradoxale. x Sous ce titre tentant, voire tentateur (qui évoque pour nous très directement le grand « Killing Kate Knight » d’Arkady K.), les Mille et Une Nuits de Fayard nous proposent en mai 2022 … Lire la suite

Note de lecture : « Fully-Automated Luxury Communism » (Aaron Bastani)

Un manifeste provocateur et enlevé, pour montrer que seul le capitalisme contemporain et son avidité souvent machiavélique empêchent de réaliser à brève échéance une société d’abondance, écologique et sociale, sous le signe de la technologie triomphante, pour toutes et tous. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE x Activiste et journaliste infatigable, co-fondateur du petit groupe … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie de Brighton » (Peter Guttridge)

Politique, crime et secrets familiaux dans la bonne ville de Brighton, sur plus de soixante ans : une somptueuse saga policière et humaine. x PROLOGUE BRIGHTON GAZETTE, SAMEDI 23 JUIN 1934 EFFROYABLE DÉCOUVERTE À BRIGHTON UN CORPS DANS UNE MALLE UNE FEMME DÉCOUPÉE EN MORCEAUX SCOTLAND YARD EST SUR L’AFFAIRE En début de semaine, la … Lire la suite

Note de lecture : « Le créateur de poupées » (Nina Allan)

Travaillée par une densité surnaturelle, avec ses coutures devenant invisibles, la fable contemporaine extrême et tendre des préjugés délétères sous toutes leurs formes. x Mon père ne voulait pas que je l’aie, mais il finit par céder. Ma mère réussit à le persuader que sa réaction était exagérée. Un soir, longtemps après que je fus … Lire la suite

Note de lecture : « Hotel Andromeda » (Gabriel Josipovici)

Entre les mystérieuses boîtes new-yorkaises de Joseph Cornell et l’horreur toujours oubliée – incarnée ici en Tchétchénie -, conduire avec obstination l’interrogation sur les places que nous pouvons, voulons et devons donner à l’art et à ses mécanismes magico-analytiques. x Elle aime bien venir ici, dans l’appartement lumineux au dernier étage de la maison, passer … Lire la suite

Note de lecture : « La chose en soi » (Adam Roberts)

Sous le double signe flamboyant et malicieux d’Emmanuel Kant et de John Carpenter, une science-fiction aventureuse, surprenante et réjouissante. x C’est avec la lettre que ça a commencé. Roy, lui, situerait sans doute le début de cette histoire au moment où il a résolu le paradoxe de Fermi, lorsqu’il a atteint (dixit) la lucidité. Un … Lire la suite

Note de lecture : « Remède de cheval » – Agatha Raisin 2 (M.C. Beaton)

Un nouvel empoisonnement foudroyant dans les Costwolds, pour la deuxième enquête villageoise, toujours en amatrice, de la redoutable Agatha Raisin. x Agatha Raisin débarqua à l’aéroport d’Heathrow, bronzée à l’extérieur et rouge de honte à l’intérieur. Comme elle se sentait stupide en poussant son chariot de valises en direction de la sortie ! Elle était … Lire la suite

Note de lecture : « La quiche fatale » – Agatha Raisin 1 (M.C. Beaton)

Dans la campagne anglaise contemporaine, au milieu des clichés et des parodies, la première enquête d’une improbable détective amatrice, savamment antipathique et bizarrement savoureuse. x C’est par une amie fidèle lectrice, comme moi, de la saga Salvo Montalbano d’Andrea Camilleri (qui débutait en 1994 avec « La forme de l’eau » pour atteindre désormais 27 volumes traduits … Lire la suite