☀︎
archives

Littérature anglaise

Ce tag est associé à 38 articles

Note de lecture : « Inconditionnelles » (Kae Tempest)

Une taularde retrouve son chemin par la création musicale : pas grand-chose en apparence, peut-être, et pourtant d’une puissance rare. x Chess est dans une cellule de prison. Assise, immobile, sur le sol, elle fixe les spectateurs longuement du regard. L’atmosphère est lourde et peu engageante. Elle se met à créer un rythme, utilisant son … Lire la suite

Note de lecture : « Sommes-nous ce que nous lisons ? » (George Orwell)

Quatre brefs articles de George Orwell autour du livre, de son économie et de ses métiers, stupéfiants de justesse, d’humour et d’actualité paradoxale. x Sous ce titre tentant, voire tentateur (qui évoque pour nous très directement le grand « Killing Kate Knight » d’Arkady K.), les Mille et Une Nuits de Fayard nous proposent en mai 2022 … Lire la suite

Note de lecture : « Fully-Automated Luxury Communism » (Aaron Bastani)

Un manifeste provocateur et enlevé, pour montrer que seul le capitalisme contemporain et son avidité souvent machiavélique empêchent de réaliser à brève échéance une société d’abondance, écologique et sociale, sous le signe de la technologie triomphante, pour toutes et tous. x LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE x Activiste et journaliste infatigable, co-fondateur du petit groupe … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie de Brighton » (Peter Guttridge)

Politique, crime et secrets familiaux dans la bonne ville de Brighton, sur plus de soixante ans : une somptueuse saga policière et humaine. x PROLOGUE BRIGHTON GAZETTE, SAMEDI 23 JUIN 1934 EFFROYABLE DÉCOUVERTE À BRIGHTON UN CORPS DANS UNE MALLE UNE FEMME DÉCOUPÉE EN MORCEAUX SCOTLAND YARD EST SUR L’AFFAIRE En début de semaine, la … Lire la suite

Note de lecture : « Le créateur de poupées » (Nina Allan)

Travaillée par une densité surnaturelle, avec ses coutures devenant invisibles, la fable contemporaine extrême et tendre des préjugés délétères sous toutes leurs formes. x Mon père ne voulait pas que je l’aie, mais il finit par céder. Ma mère réussit à le persuader que sa réaction était exagérée. Un soir, longtemps après que je fus … Lire la suite

Note de lecture : « Hotel Andromeda » (Gabriel Josipovici)

Entre les mystérieuses boîtes new-yorkaises de Joseph Cornell et l’horreur toujours oubliée – incarnée ici en Tchétchénie -, conduire avec obstination l’interrogation sur les places que nous pouvons, voulons et devons donner à l’art et à ses mécanismes magico-analytiques. x Elle aime bien venir ici, dans l’appartement lumineux au dernier étage de la maison, passer … Lire la suite

Note de lecture : « La chose en soi » (Adam Roberts)

Sous le double signe flamboyant et malicieux d’Emmanuel Kant et de John Carpenter, une science-fiction aventureuse, surprenante et réjouissante. x C’est avec la lettre que ça a commencé. Roy, lui, situerait sans doute le début de cette histoire au moment où il a résolu le paradoxe de Fermi, lorsqu’il a atteint (dixit) la lucidité. Un … Lire la suite

Note de lecture : « Remède de cheval » – Agatha Raisin 2 (M.C. Beaton)

Un nouvel empoisonnement foudroyant dans les Costwolds, pour la deuxième enquête villageoise, toujours en amatrice, de la redoutable Agatha Raisin. x Agatha Raisin débarqua à l’aéroport d’Heathrow, bronzée à l’extérieur et rouge de honte à l’intérieur. Comme elle se sentait stupide en poussant son chariot de valises en direction de la sortie ! Elle était … Lire la suite

Note de lecture : « La quiche fatale » – Agatha Raisin 1 (M.C. Beaton)

Dans la campagne anglaise contemporaine, au milieu des clichés et des parodies, la première enquête d’une improbable détective amatrice, savamment antipathique et bizarrement savoureuse. x C’est par une amie fidèle lectrice, comme moi, de la saga Salvo Montalbano d’Andrea Camilleri (qui débutait en 1994 avec « La forme de l’eau » pour atteindre désormais 27 volumes traduits … Lire la suite

Note de lecture : « Retour de service » (John Le Carré)

Une superbe leçon de renseignement, de ruse et d’éthique dans l’univers froid de la géopolitique européenne au temps du Brexit. Par un vrai maître de 88 ans. x Notre rencontre n’a été arrangée par personne. Ni par moi, ni par Ed, ni par des manipulateurs en coulisse. Je n’avais pas été ciblé. Ed n’avait pas … Lire la suite