☀︎
archives

Littérature allemande

Ce tag est associé à 38 articles

Note de lecture : « Béton rouge » (Simone Buchholz)

Magnifique septième enquête de la procureure hambourgeoise Chastity Riley, avec toujours cette écriture hautement atypique et foncièrement réjouissante. x La pluie érige des murs dans la nuit. Ils tombent du ciel comme des miroirs, reflétant et déformant la lueur bleue du gyrophare de la voiture de patrouille. Tout tourne en rond. La rue émane de … Lire la suite

Note de lecture : « Nuit bleue » (Simone Buchholz)

À Hambourg, une enquêtrice judiciaire qui sort résolument de l’ordinaire, servie par une écriture magnifiquement inhabituelle dans le roman policier. x Un coup de pied dans le rein droit, tu tombes à genoux. Un dans le ventre, tu t’écroules. Encore un dans le rein, à gauche cette fois, faut que le calme revienne rapidement. Puis … Lire la suite

Note de lecture : « Nuits silencieuses » (Till Lindemann)

La poésie troublante, brutale, sensuelle et paradoxale, du chanteur et parolier de Rammstein x SENS Oyez braves gens contemplez ma vie paraît compliquée voler et mentir duper et trahir cependant dès demain très tôt levé des trésors vers le Sud j’emporterai Till Lindemann est certainement connu d’abord et avant tout comme le principal chanteur et … Lire la suite

Note de lecture : « L’ABC de la guerre » (Bertolt Brecht)

88 photo-épigrammes, associant chacun une image et un quatrain, pour dire en puissance poétique et politique l’abîme de la guerre. x Publié pour la première fois en 1955 en Allemagne de l’Est, sans imprimatur officielle car jugé alors « trop pacifiste », « L’ABC de la guerre » de Bertolt Brecht rassemble 69 photo-épigrammes, juxtapositions fulgurantes d’une photographie (le … Lire la suite

Note de lecture : « Poèmes (1980-2014) » (Hans Magnus Enzensberger)

Une précieuse incursion dans la facette la moins connue de l’art acéré du grand penseur allemand contemporain : celle de sa poésie joueuse et malicieuse, ironique et incisive. x Le kiosque Au prochain coin de rue les trois sœurs entre deux âges dans leur baraque. En confiance, elles proposent à une gentille clientèle meurtre poison guerre pour … Lire la suite

Note de lecture : « Mousse » (Klaus Modick)

Une fascinante mise en roman de la métaphore invasive de la mousse pour ébranler nos certitudes face au vivant maltraité. x J’aurais dû revenir ici plus tôt. Ai-je eu peur des souvenirs ? Je voulais être productif, mener à bien un projet, faire sortir quelque chose de moi-même – quelque chose dont le sens me … Lire la suite

Note de lecture : « Mondes animaux et monde humain » (Jakob von Uexküll)

L’œuvre majeure d’un grand pionnier de l’éthologie, toujours aussi captivante et puissante soixante après sa finalisation. x C’est grâce à quelques lignes puissantes glissées dans « Les diplomates » de Baptiste Morizot que j’ai découvert cet été Jakob Johann von Uexküll (1864-1944), biologiste allemand précurseur de l’éthologie, plusieurs années avant le grand Konrad Lorenz, et par ailleurs … Lire la suite

Note de lecture : « Rendre le monde indisponible » (Hartmut Rosa)

Une disponibilité du monde jamais atteinte auparavant et une frustration pourtant toujours accrue : un questionnement ambitieux et puissant autour d’un paradoxe contemporain apparent. x Vous rappelez-vous encore cette fin d’automne ou cet hiver de votre enfance où vous avez vu pour la première fois la neige tomber ? C’était comme l’irruption d’une autre réalité. … Lire la suite

Note de lecture : « Nina Hagen interprète Bertolt Brecht » (Lilian Auzas)

Une magnifique biographie de Nina Hagen, construite et orientée autour du lien artistique à facettes multiples entretenu avec Bertolt Brecht et son œuvre. x Les mains de Nina Hagen La première fois que j’ai vu Nina Hagen, j’ai été frappé par ses mains. Nous discutions dans l’arrière-cour du Berliner Ensemble et je me disais, en … Lire la suite

Note de lecture : « Le sommeil d’Europe » (Yoko Tawada)

Langues, lettres et musique en vecteur oblique de découverte de soi et de l’Europe, par une jeune japonaise des années 80. x Voilà plus de trente ans que j’ai atterri dans cette région du continent euroasiatique. Plus exactement : au cœur d’une monarchie qui n’existait plus. Durant tout le vol, j’avais été comme sonnée, je … Lire la suite