☀︎
archives

Léo Henry

Ce tag est associé à 35 articles

Note de lecture : La moitié du fourbi – 1 : « Écrire petit » (Revue)

Sous le signe du « petit », richesse et subtilité sont au rendez-vous de ce n°1 d’une nouvelle revue. x Publié en février 2015, le n°1 de cette revue de « littérature & appels d’air » est résolument passionnant et élégant. Thème central de ce premier numéro, « écrire petit » n’était pas dépourvu de risque, tant le minimalisme revendiqué ou … Lire la suite

Note de lecture : « Rituel du mépris » (Antoine Volodine)

Apprendre à s’effacer pour survivre, ou vaincre paradoxalement l’ennemi : le troisième opus poétique et politique d’Antoine Volodine. x RELECTURE Publié en 1986 dans la collection Présence du Futur de Denoël, le troisième roman d’Antoine Volodine, couronné par le Grand Prix de la Science-Fiction Française en 1987, creusait plusieurs sillons abordés dès l’origine dans « Biographie … Lire la suite

Les best-sellers 2012 de la librairie Charybde

Pour l’introduction de ce billet un peu particulier, je vous renvoie sans vergogne au premier de la série, « Les best-sellers 2011 de la librairie Charybde », qui en explique un peu le propos général. Dans ce palmarès des ventes 2012, cinq livres déjà présents dans le Top 20 de 2011 étaient à nouveau là : « L’oiseau … Lire la suite

Les best-sellers 2011 de la librairie Charybde

La librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris – http://www.charybde.fr), dont j’ai la chance et le bonheur d’être l’un des cinq associés, essaie, contre vents et marées, de développer une sorte de ligne « éditoriale », relativement originale (mais sans exagération non plus !), que l’on retrouve notamment chaque année, depuis trois ans, au moment de … Lire la suite

Note de lecture : « Tombeau pour cinq cent mille soldats » (Pierre Guyotat)

L’expérience rare d’un flot orchestré, violent, cruel et cru, et néanmoins étrangement poétique. x Troisième roman de Pierre Guyotat, écrit entre 1963 et 1965, publié en 1967, immédiatement auréolé d’un sulfureux parfum de scandale du fait de son étroite association entre sexe (notamment entre hommes) et guerre, et de la violence de sa charge à … Lire la suite