☀︎
archives

Laurence Sterne

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Le monde romanesque de Milan Kundera » (Kvetoslav Chvatik)

En 1994, la superbe première grande monographie consacrée à Kundera, et à ses huit premiers textes. x En 1994, avec à son actif six romans et un recueil de nouvelles écrits en tchèque, en ayant désormais revu personnellement les traductions françaises pour qu’elles puissent le cas échéant servir de fondation pour les autres traductions, depuis … Lire la suite

Note de lecture : « Jérusalem » (Alan Moore)

La renaissance du vrai roman total. x RELECTURE (PREMIÈRE LECTURE EN ANGLAIS) « Jérusalem » est arrivé en français. Comme l’on ne craint guère l’hyperbole ici, lorsqu’elle est méritée, il semble bien que rien ne sera plus jamais tout à fait comme avant. Dans une époque où le roman (à de belles exceptions près) craint souvent l’épaisseur, … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le point aveugle » (Javier Cercas)

L’auteur élaborant sous nos yeux une théorie du roman moderne, robuste, sagace et joueuse. x Les réponses des romans du point aveugle – ces réponses sans réponse ou sans réponse claire – sont pour moi les seules réponses véritablement littéraires, ou pour le moins les seules que proposent les bons romans. Le roman n’est pas … Lire la suite

Note de lecture : « Le Dernier Amour du lieutenant Petrescu » (Vladimir Lortchenkov)

Une farce débridée et poétique de la mélancolie tchékiste et de la paranoïa marchandisée. x – Réponds, salopard, où t’as foutu le magnétophone ? Le petit homme basané en pantalon crasseux, dont la couleur n’était identifiable qu’à une inscription – « Green jeans » – au niveau de l’aine, poussa un gémissement plaintif. Quant au lieutenant Petrescu, … Lire la suite

Note de lecture : « Autobiographie d’une machine ktistèque » (Raphael Aloysius Lafferty)

Une intelligence artificielle pas comme les autres comme guide vers les sources de la Création. x RELECTURE Publié en 1971, traduit en français en 1974 chez Ailleurs & Demain par Guy Abadia, réédité chez Presses Pocket en 1981, et enfin chez Actes Sud en 2014 (avec cette fois une superbe couverture de Santiago Caruso), « Autobiographie … Lire la suite

Note de lecture : « Pour en finir avec les chiffres ronds » (Enrique Vila-Matas)

52 chroniques nécrologiques poétiques, exercice d’admiration et guide portatif pour entrer dans l’œuvre d’Enrique Vila-Matas. x Dans ce livre publié en 1997, traduit de l’espagnol par Pierre-Olivier Sanchez pour les regrettées éditions Passage du Nord/Ouest en 2004, avec une préface de l’auteur d’août 2003 écrite seulement quelques semaines après la disparition de Roberto Bolaño à … Lire la suite

Note de lecture : « Le courtier en tabac » (John Barth)

L’épopée torrentueuse et farceuse, ironique et violente, de la colonisation de l’Amérique du Nord. Par les petits bouts acérés de l’aubergine et de la poésie. x RELECTURE Publié en 1960 aux États-Unis, traduit en français par Claro, au Serpent à Plumes en 2002, puis réédité dans une version légèrement revue, chez Cambourakis en octobre 2015, … Lire la suite

Note de lecture : « Lignes du Quichotte » (Juan Jose Saer)

 La modernité de Don Quichotte, le premier des héros kafkaïens. x Dans ce court essai sur Don Quichotte (Éditions Verdier, 2003), issu de conférences données au banquet du Livre de Lagrasse et aux universités de New-York et Princeton à la fin des années 1990, Juan José Saer souligne que Don Quichotte est le texte fondateur … Lire la suite

Note de lecture : « À coups de points – La ponctuation comme expérience » (Peter Szendy)

Décortiquer en détail la notion même de ponctuation pour atteindre l’expérience physique de la littérature. x Publié en 2013 aux éditions de Minuit, le dernier en date des essais du musicologue Peter Szendy, chaleureusement recommandé par Maylis de Kerangal lors de sa venue à la librairie Charybde en tant que libraire d’un soir, en avril … Lire la suite

Note de lecture : « Fonds perdus » (Thomas Pynchon)

L’internet, le 11 septembre 2001, la finance : miroirs, écrans et leurres du formidable rire politique et métaphysique de Pynchon. x Publié en septembre 2013, traduit en août 2014 au Seuil par Nicolas Richard, le huitième roman – en cinquante ans d’écriture – de Thomas Pynchon réussit une fois de plus le pari toujours renouvelé … Lire la suite